RSS
RSS

 
LE FORUM ROUVRIRA PROCHAINEMENT
Pour plus de détails, rendez-vous sur le lien
CLIQUEZ-ICI

Partagez|

why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins) Mer 17 Juin - 22:07


       
     

     
Jaime D. Hopkins

     
« Change your heart. »

     
 
   Je me présente Jaime, Dean, Hopkins. Je suis né(e) le 10/12/1971 à Quantico, ce qui me fait 44 ans et promis, j'ai toutes mes dents ! Je suis en ville depuis 2 ans. Pour moi, les plus sexy sont les femmes et je suis actuellement divorcé. Je suis graphiste et créateur et j'aime ce que je fais. Oh je vous ai pas dit... j'ai un don (Clairsentance). Niveau caractère, on dit de moi que je suis ambition +, bosseur +, tendre + mais également maniaque -, prétentieux - ainsi que hypocrite -. On me dit souvent que je ressemble à Jon Hamm mais en plus canon évidement. Et dernière petite info', j'appartiens au groupe The World's Greatest Criminal Mind et je suis un personnage inventé.
     


     
Ne laisse pas ton passé te voler ton présent


   
« Ta famille, bonheur ou malheur ? »
Parles nous de ta famille

   Je n'ai pas envie de vous mentir alors j'irais droit au but : j'ai longtemps considéré ma famille comme une plaie. Une longue et profonde plaie. Suintante et douloureuse. Loin d'apprécier les épanchements affectifs, je me suis presque toujours sentit étouffer et cerner par la fraternité. La force qui unissait les Hopkins. Un Hopkins soutient un Hopkins, un Hopkins doit être là pour un Hopkins… Pour la faire courte, c'est oppressant. Comme enfermé dans une coquille où il faut se préparer à avoir toujours une main tendu vers l'autre, sauf que je suis un chat sauvage. Trop libre, trop indépendant. Je n'aime pas qu'on me tienne en laisse.

J'ai provoqué une fracture avec ma famille, assez tôt. Sans réellement coupé les ponts, je me suis éloigné d'eux, de leur valeur valeureuse à me faire vomir. Je les aime, sincèrement, mais ils m'étouffent. Je peux me comporter comme un être abjecte et un parfait inconnu pour me préserver, mais je les aime, oui.

Je me suis éloigné de mon frère, à grand regret. Je me dis, avec du recul, que j'aurais mieux fait de rester avec lui, être la fameuse épaule des Hopkins. Je suis son aîné. J'étais supposé être « celui qui montre l'exemple » mais je ne l'ai jamais été. Je n'ai pas eu la force légendaire qu'on lui attribue. Je ne suis que l’aîné indigne qui l'a laissé se débrouiller alors qu'il était au plus mal. J'ai laissé les gamins jouer le rôle de second père pendant longtemps, alors que sa gonzesse -que j'ai jamais pu encadrer- essayer de tenir le cap de cette famille trop nombreuse. Il était trop jeune et j'étais trop con.

Si je lui demanderais pardon un jour ? Probablement pas. Pas fierté, je ne le ferais pas.

J'ai réagis trop tard pour rattraper cette famille en péril. Couver ses petits comme si c'était les miens.
Je n'ai jamais eu d'enfants et puis, il est trop tard pour que je songe à fonder une famille. Ses gosses, c'est comme mes gosses. Je les aime. J'ai mis trop de temps à vouloir les chérir, mais finalement… je les aime. Et si je reviens vers les Hopkins, c'est pour eux… Pas pour en être un.
     


   
« Ton passé, bon souvenir ou pas ? »
Parles nous de ton passé

  Je sais pas si j'ai une vie profondément heureuse. Je l'ai réussi, ça, c'est certain. Si par réussir, on entend les traditionnels « argent, prospérité, train de vie luxueux. » Parce que je n'ai plus de nana fixe, ni de gosse. Pour la question de vie de famille ou heureux en ménage, on repassera.

Pour en arriver là, ça n'a pas été un long fleuve tranquille.

Je suis l’aîné des Hopkins, gamin turbulent et forte tête, je n'ai pas été un cas d'or pour mes parents. Fièrement appelé ainsi pour correspondre à mon père James. James, Jaime… Idée d'une imagination déplorable, mais là n'est pas la question. Mon frère Charlie est né deux ans après, je ne sais pas où son nom a été pioché, mais il a la chance de ne pas avoir été rebaptisé à l'image de ma mère. Nous sommes issue d'une famille dont les valeurs martiales ne sont plus à revoir. Mon père est dans l'armée, comme mon grand-père avant lui et je pense qu'on pourrait remonter loin comme ça, mais ça n'a jamais été un loisir qui m'a passionné. Je ne me suis jamais senti à l'aise dans cette famille où je ne me reconnais pas.
Je n'étais pas un enfant ni un adolescent particulièrement attiré par l'école. J'étais moyen par facilité et flegme. Je me suis vite trouvé une attirance particulière dans l'art et la création, dans le charme de la publicité et du design. Un hobbie de « lopette » qui faisait frémir d'amertume la moustache de mon père. Je préférais le charme d'une mise en page parfaite à l'allure d'un gateling ou d'une mission commando.

Le début de la « fracture familiale » comme j'aime l'appeler à commencer véritablement lorsque Charlie a décidé qu'il suivrait la carrière militaire de l'héritage Hopkins. Je n'ai jamais rien dis quant à ses motivations. S'il avait voulu être charcutier, je ne l'aurais pas empêché, mais c'est là que finalement, on pointé du doigt ma divergence d'ambition. Non, père, je ne serais pas comme vous ni aucun Hopkins. Non, je ne serais pas militaire et si je dois me séparer de vous pour ne plus avoir à supporter vos critiques, je le ferais sans hésiter. J'ai été bien ingrat, je le sais, d'être toujours le petit être désagréable et fier de lui.

Ils m'ont payé mes années d'études en graphismes, jusqu'à mon master. Croyant jusqu'à une prétendu homosexualité pour préférer le monde de la publicité à celui de la guerre et du sauvetage humain.

Nous avons essuyé de grandes crises qui semblait existentielles pour des broutilles. La famille est la chose la plus compliqué qu'on puisse rencontrer.
     


   
« Grand amour ou coup d'un soir ? »
Parles nous de tes amours

S'il faut parler, on en parlerait, mais ça n'a pas grand intérêt. Je n'ai jamais cru au Grand Amour. Je pense qu'on tombe amoureux, oui, plusieurs fois, qu'on pense toujours que c'est « la » bonne et que finalement, on se fait balayer avec force. Je suis tombé plusieurs fois amoureux, entre petits béguins et longue amourette, mais un vrai coup de foudre, je n'en ai connu qu'un.

J'étais jeune à l'époque, tout juste 24 ans. Je sortais de mes années d'études, un master de graphisme en poche. Tout fraîchement embauché dans une petite agence de pub, je laissais ma vie aller, loin des Hopkins, loin de tout.

J'avais quitté la Virginie pour m'installer dans le New Jersey où tout est plus beau, plus Smart plus… plus moi. Et j'ai rencontré Eileen. Eileen et son monde, le monde de la mode. Elle était mannequin, elle était belle, elle était époustouflante. Elle m'a dit un jour « Est-ce que tu créerais une robe pour moi ? »
Je l'ai épousé deux mois plus tard. Elle portait ma robe.

Je n'avais jamais eu l'intention de me lancer dans la mode, mais j'avais mit les mains dedans. Moi et Eileen.

C'est elle qui a décidé de ma vie. Elle m'a fait rencontré le bon monde New Yorkais, fait touché les plus belles et anciennes pièces du monde. J'ai conçu avec elle des affiches et des créations.

Puis deux ans après, elle m'annonçait qu'elle aimait son photographe. Elle a demandé le divorce et elle est partie, comme ça, d'une rupture aussi net que je n'ai eu le temps que d'être soufflé.
Je ne crois pas au compte de fée ni au belle histoire d'amours. J'ai eu mal, certes, comme il en faut, mais elle m'a juste quitté, à tronqué notre relation à la racine et c'était tout.

J'ai quitté New York après ça. Je suis retourné dans ma Virginie natal, j'ai monté ma boite de pub et j'ai fais la forte tête en appelant mon frère sans m'excuser de l'avoir planté là. J'ai rencontré ses gamins et ils étaient mignons. J'ai voulu l'oublier et j'ai réussi. Aussi triste que ça paraisse, j'ai oublié Eileen facilement.

Je suis du genre hommes à femmes. J'ai envie de plaire et j'y arrive, c'est tout con, mais c'est comme ça. Je l'ai vite remplacé et ça durait plus ou moins longtemps, mais sans l'intensité de l'amour. Si Eileen a été la femme que j'ai le plus aimé, c'est peut-être celle que j'ai oublié le plus vite et sans douleur.

Quand j'ai appris que la femme de Charlie le trompait, j'ai voulu lui dire que c'était la vie et qu'il n'aurait pas mal longtemps, mais j'ai rien dis. Je l'ai traité de traîné, j'ai finalement assumé l'idée qu'on ne pourrait jamais s'entendre elle et moi et puis j'ai tenu les gamins par les épaules. Les bonnes femmes, c'est juste bon à te rapprocher de ta famille. Je sais pas ce qui est le mieux.
   


   
« Plutôt Léonie Gratin ou Ducobu ? »
Parles nous de tes études

   Je sais me faire aimer. Je sais comment parler aux gens, comment jouer les serpents et les tendres pour s'attirer les ferveurs des uns et des autres. C'est de la manipulation, j'y consens. C'est un peu ça aussi, le monde du graphisme dans lequel je vis. J'ai toujours su me construire un petit réseau de fidèle.
J'ai toujours été un chef de bande, depuis l'école primaire à maintenant. Entre ceux qui partait à la conquète des bonbons au leader du groupe des gars populaires du lycée, bien qu'on en branlait pas une.
Je n'ai pas été un élève très brillant, bien que populaire. Je n'aimais pas spécialement l'école, je me débrouillait pour être un élève moyen, mais trouble faite. C'est passé plus ou moins sans heurt, avec longueur, parce que j'étais persuadé que ma place n'était pas à l'école. Je n'aime pas qu'on m'enferme ou qu'on me retienne, je ne suis pas fait pour obéir.
Je suis du genre à mordre.

C'est uniquement lorsque je suis entré en graphisme que je suis résolument devenu bon.

J'ai eu mon master après cinq ans, sans échec. Et ma vie a véritablement commencé.
   


     
Derrière l'écran

     

     
   pseudo /prénom + mog (je vous dirais bien mon prénom, mais je l'aime pas, du coup D8)
   ville + bruxelles city haha ! (mais je suis parisien.)
   âge + 23 ans. Bientôt.
   comment as-tu connu le forum? + Roxy qui a entendu mon divin appel.
   comment le trouves-tu ? + BAH C'EST JOLIE PAR CHEZ VOUS. Et puis j'aime le concept de radio, ouais ouais.
   ton pêché mignon + les crèpes et le thon (mais pas les crèpes au thon).
   que détestes-tu ? + les poissons. mais pour de vrai hein. C'est phobique.
   connexion + x=5 jours/7 (au moins)
   Souhaites-tu devenir parrain ou filleul + [] Parrain - [x] Filleul - [] Aucun (Pour plus de renseingements, clique-ici)
   dernier p'tit mot + je suis perturbé de ne pas pouvoir cliquer sur la bannière... mais du love sur vous.
   code du règlement + Validée par Roxy
     
   

     
codage de whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins) Mer 17 Juin - 22:07


       
     

     
Et maintenant...

     
« Million Dollar Man »

     

     
J'ai pretexté à Roxy n'avoir plus rien à faire en Virginie, d'avoir fait le tour de mes ambitions et que j'allais le rejoindre, elle et ses frères, à Burlington. Enfin, les rejoindre Je serais en graphiste freelance, là bas, je bosserais là où on me demande, je voyagerais, mais j'aurais mon pieds à terre à Burlington. C'est pas que mon frère me manque, mais j'aime bien ses gosses. Depuis que leur vie de famille à éclater, je me dis qu'ils ont plus rien. J'adore Roxy. C'est peut-être la seule de la famille que j'aime vraiment, que je considère comme « de la famille » Le reste, je m'en fiche pas mal.

Cette famille, elle bat de l'aile. Elle bat de l'aile depuis que je suis gosse, si ce n'est avant. Alors qu'elle se casse un peu plus la gueule, avec ou sans moi, ça changera rien. Je me suis rapproché de Roxy et d'une nouvelle vie. Burlington, New Orleans, ç'aurait pu être la même, mais finalement, je suis là, dans cette petite ville. Entre militaire et étudiant.

J'échoue dans les bras des donzelles qui s'offrent à nue. Je leur sers un café sans les rappeler et la vie continue. La vie presque aussi identique qu'à celle que j'avais en Virginie, jusqu'à qu'elle soit moins paisible et qu'au final, je me rappelle que j'avais une famille.

J'étais à New York, je revoyais Eileen pour une campagne de pub pour sa marque après des années de silence. On était en brain storming, son jules braillait à qui voulait l'entendre que sa proposition était la meilleure quand le flash radio a annoncé, la voix neutre, sans accroc, sans émotion « Une bombe a éclaté dans un centre commerciale à Burlington... » je ne me souviens pas de la suite. Pas même du nombre de blessé ou de mort, de la cause et des conséquences. J'ai juste pensé à Roxy. Pas plus mes neveux, encore moins Charlie.

Je me suis rappelé les après-midi où les quatre étaient affalés dans le canapé à mettre des céréales partout, mais que je m'en fichais pas mal. Je me souviens que j'avais mal au coeur quand Liz venait les chercher après les boulots et que je les aurais bien garder un peu plus.
« Jaime, tout va bien ? »
« Ta gueule Eileen, je rentre à Burlington. Débrouille toi avec ta campagne de merde. »

Je les aime, moi, ces gosses.
     


     

     
codage de whatsername.
Revenir en haut Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 10/07/2013
MESSAGES : 1820
DESTINY POINTS : 1944

ÂGE : 25
EMPLOI : Flic "profileur" - Serveuse / Barmaid au Red Square en extra
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Hétérosexuel(le) ouvert à d'autres expériences
YOUR LOVE : AVATAR : Amber Heard
BIPOLARITE : Aspen E. Grayson
CREDITS : Gifs.©Google - Avatar. ©WhiskeyLullaby
RP/LIENS
LIENS/RP
» MES LIENS:
» MES ANECDOTES:
» MES RPS:



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1061-carpe-diem-roxy-a-hopkins-story http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1069-ben-moi-je-te-clique-je-te-double-clique-je-te-mets-dans-la-corbeille-et-je-la-vide-roxy-a-hopkins

MessageSujet: Re: why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins) Mer 17 Juin - 22:13

Héhé gni
BIENVENUUUUUUUUUUUUE DANS LA FAMILLE tonton Hopkins. ding cute coeur :ballon: sweet grocoeur socute
J'espère que tu vas te plaire parmi nous et si tu as la moindre question, tu n'hésites pas. Bonne chance pour ta fichette. 26
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins) Mer 17 Juin - 23:44

    Nous sommes envahie par la famille Hopkins c'est pas possible :O
    Bienvenue chez nous pompom
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins) Jeu 18 Juin - 0:01

Merci les petits loups -)
je serais un tonton en béton armé !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins) Jeu 18 Juin - 1:09

Bienvenue Ex beau frère qui peut pas m'encadrer ! ouin Angry boude
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins) Jeu 18 Juin - 1:13

Haha, pardon ma belle, ça m'est venue tout naturellement x)
On trouvera un moyen de s'arranger, va -)
Merci en tout cas mondieu
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins) Jeu 18 Juin - 1:51

C'est dit , cest dit ! Je pourrais pas tencadrer non plus nah!
Lol
Hâte de lire la fin!
Et on se prévoirea un petit rp bien sympa! (Ou pas...lol)
Revenir en haut Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 10/07/2013
MESSAGES : 1820
DESTINY POINTS : 1944

ÂGE : 25
EMPLOI : Flic "profileur" - Serveuse / Barmaid au Red Square en extra
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Hétérosexuel(le) ouvert à d'autres expériences
YOUR LOVE : AVATAR : Amber Heard
BIPOLARITE : Aspen E. Grayson
CREDITS : Gifs.©Google - Avatar. ©WhiskeyLullaby
RP/LIENS
LIENS/RP
» MES LIENS:
» MES ANECDOTES:
» MES RPS:



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1061-carpe-diem-roxy-a-hopkins-story http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1069-ben-moi-je-te-clique-je-te-double-clique-je-te-mets-dans-la-corbeille-et-je-la-vide-roxy-a-hopkins

MessageSujet: Re: why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins) Jeu 18 Juin - 2:07

Héhé, je savais que j'étais ta préférée, tu peux plus le nier maintenant. rire klin


Félicitation !! Ta fiche est validée ding

BIENVENUUUUE !! Te voilà enfin dans le vif du sujet. Tu vas pouvoir désormais attaquer les RP, demander un logements, des liens... Bref, faire vivre ton personnage au sein de Burlington.

Pour t'aider, voici les différents liens importants :
Au bottin, tu iras.
Si un don tu as, le recenser tu feras.
Un logement, tu demanderas.
Des poto's, tu te feras.
Parrain ou filleul tu deviendras.
RP divers, tu voudras peut-être.
La Radio, tu y participera
Au RP commun, tu t'y rendras et tu t'y investiras.

Voilà, tu as tout vu ? Tu as remplis les formulaires importants ? Alors bienvenue chez toi ! Nous espérons que tu t'y plairas et en cas de soucis, n'hésites pas à nous contacter.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




❝ ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins)

Revenir en haut Aller en bas

why don't you do right ? (Jaime D. Hopkins)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Please listen to me ~ Eileen & Jaime
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» [Inutile] J'aime / J'aime pas
» PV série Militaire 5/5
» Par un étrange hasard... [RP Darren - Kelsey]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Your Destiny
 :: Le passé nous construit :: 
Saison 3
 :: Présentations
-