RSS
RSS

 
LE FORUM ROUVRIRA PROCHAINEMENT
Pour plus de détails, rendez-vous sur le lien
CLIQUEZ-ICI

Partagez|

Tout, mais pas lui ! [PV Jaime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Jeu 18 Juin - 15:45

Tout mais pas lui !
«  Il n'y a pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu'on déteste. »




Mon passé, j’avais toujours tenté de le fuir, me condamnant à vivre six années loin d’eux dans une vie qui ne me convenait pas. Pour mon erreur, j’avais purgé ma peine, et il était temps que je tente de renouer ce lien qui me manquait temps : refaire partie de cette famille brisée en mille morceaux.

J’avais tout plaqué. Mon job, ma vie à Quantico, mon appart’ ainsi que Noah. Oui, j’étais resté longtemps avec cet homme pour qui j’avais trahis Charlie.

Avec du recul, je pense que ce qui m’avait poussé à rester aussi longtemps avec cet homme, c’était tout simplement pour me convaincre que je n’avais pas tout brisé pour rien. Je m’étais convaincue de l’aimer, alors que durant toutes ces années, je ne pensais qu’à mon ex-mari.
Je suis restée bien trop longtemps sans rien faire, me consacrant à mon travail plutôt qu’à ma famille, pensant mériter en être exclue jusqu’à aujourd’hui.

Mais les choses avaient changé. J’avais changé. Et c’est pour cela que j’avais décidé de tout plaquer pour emménager à Burlington. L’explosion avait accéléré le processus. J’étais tellement inquiète à l’idée de ne plus jamais les revoir que j’étais partie avec précipitation, appelant le premier déménageur disponible, je fermais les derniers cartons et pris la route pour Burlington.  

Garret m’avait rassuré quant à cette fameuse explosion : personne n’avait été blessé chez les Hopkins. J’étais tellement soulagée. Je ne me démontais pas pour autant et poursuivis ma route vers ce nouveau départ.

C’était la première fois que je mettais les pieds dans cette ville. Je ne pouvais pas dire le contraire, elle me paraissait vraiment chaleureuse cette ville.
Le déménageur m’arrêta dans le quartier de Riverside.  C’était là que j’allais tout recommencer. Pour eux.

Je sortais de ma rêverie quand le déménageur me proposa de déposer mes cartons sur le trottoir.

« Le trottoir ? Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ?! »

J’hallucinais complètement là, je payais un déménageur qui n’était pas fouttu de me monter mes affaires chez moi. Et c’est qu’il était sérieux en plus ! Il me montra son contrat que j’avais signé, me pointant du doigt la phrase où il était précisé qu’il ne montait pas les cartons dans
la nouvelle habitation.

« Mais depuis quand des déménageurs ne terminent pas leur travail en montant les affaires déménagées jusque dans leur nouvel habitat ? »

J’étais trop énervée. Il s’excusa, remontant dans son camion après m’avoir déposé toutes mes affaires hors du camion, et déguerpit aussi vite que possible.

Je regardais mes cartons, complètement désespérée. Par où j’allais bien pouvoir commencer.

« Rha, il commence bien ce nouveau départ… »

Et cette affreuse journée ne semblait pas prête à s’achever…



made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Jeu 18 Juin - 17:20

Tout, mais pas elle !
Jaime H. & Liz D.
c'était Liz. Liz à Burlington. Loin de la Virginie, du New Jersey ou de peu importe quel autre foutus états ! Liz avait ramené sa moue de midinette jusqu'ici. ▬ Burlington Lifestyle

« - D'accord, on prend l'affiche.
- Vendu ?
- Vendu. »

Et la vente était conclue. Une petite somme rondelette dans le porte-feuille et la certitude d'avoir son œuvre placardé devant tout les arrêts de bus jusqu'à la saison prochaine. La journée commençait bien pour Jaime.

Riverside débutait son après-midi et Jaime terminait le boulot. Il avait eu la vie plus dur qu'actuellement. Aujourd'hui, c'était une journée presque comme les autres, il enverrait les chèques à son comptable myope, irait trinquer la vente avec la secrétaire plantureuse et finirait par appeler Roxy le soir venue pour lui demander si elle veut venir manger à la maison plutôt que de supporter ses frères. Basique, ordinaire.

C'était une des rares fois où Jaime n'avait pas prit la voiture. Une des rares où il prenait la peine de marcher dans Riverside. Peut-être qu'il hélerait un taxi plutôt que de se fatiguer les semelles, mais pour l'instant, il profitait du printemps qui tombait sur Burlington.
Presque avec innocence, un brin bucolique, il alluma une cigarette mentholé, claquant le boiter d'un zippo flambant, presque criard tant il brillait, mais voilà qui l'importait peu. Jaime avait toujours eu le soucis du détail et de l'apparat et si, pour certain, il semblait tape à l’œil, à ses yeux, il était luxueux.

Il ne connaissait pas grand monde à Riverside, si ce n'est quelques clients. Il passait rarement de ce côté. Une femme avait l'air d'emménager, mais ça ne lui importait guère. Elle aurait pu partir demain ou mourir écraser sous un bus, ça ne changerait ni sa journée, ni le cour de son existence. Elle était juste là, avec ses cartons, dans son petit quartier résidentielle. Seule.

« Le trottoir ? Mais qu'est ce que c'est que cette histoire ? » Entendit-il. Curieux par nature, et probablement commère, il tendit l'oreille en feignant de ne faire que passer. Il était encore à plusieurs mètre, mais la voix de la femme avait claqué dans l'air, indigné. Une indignation qui lui semblait d'ailleurs familière, qu'il lui semblait déjà avoir subit par le passé. De loin, elle ressemblait à Elisabeth, c'est vrai. En plus vieille. En même temps, il ne s'était pas vu depuis six ans. Ça faisait loin… et ça ne lui manquait pas.

En y réfléchissant bien, elle avait la même couleur de cheveux. Et elle devait probablement avoir la même manie de vouloir cacher ses cheveux blancs. Jaime grimaça sous ses lunettes de soleil, une moue plus dégouttée que dédaigneuse. Comme une odeur désagréable qu'on vous met sous le nez. Il ralentit le pas, regarda le camion partir, la sosie de Liz flanqué de ses cartons, stoïque, devant sa porte.

Jaime passa devant, croisa son regard. Un vrai regard échangé du coin de l’œil. Par dessus les branches de ses lunettes, il rencontra son regard. Brutalement et insensiblement. Son regard dur percuta le sien et, avec insolence, le soutient, sans exprimé la moindre émotion. Neutre, simplement. Il l'ignorait. Il l'avait fixé un instant, où le véritablement mépris résidait dans son manque de chaleur évident.

OK, c'était Liz. Liz à Burlington. Loin de la Virginie, du New Jersey ou de peu importe quel autre foutus états ! Liz avait ramené sa moue de midinette jusqu'ici. Pourquoi, bordel, fallait-il qu'elle le suive jusqu'ici ?

Une fois hors de sa vue, Jaime leva les yeux au ciel, prenant le temps d'ouvrir la bouche dans un étranglement silencieux. Ce n'était pas possible, il rêvait ! Hein ? Charlie n'avait rien dit et en même temps, il ne parlait de jamais de Liz. Même lorsqu'ils étaient mariés, Charlie n'en parlait pas. Roxy ne parlait plus de sa mère non plus et il n'en demandait pas de nouvelle. Elle aurait pu être morte, calciné ou avoir changer de sexe qu'il n'en aurait eu rien à foutre, mais elle était là. Dans la même ville que lui, avec ses putains de cartons parce qu'elle emménageait à quelques kilomètres de chez lui.

Jaime fit la sourde oreille, avança encore calmement, la cigarette au bord des doigts, les dents serrés. Si elle faisait la même chose, alors tout reviendrait à la normal. Elle disparaîtrait à nouveau, elle ne reviendrait pas l'enquiquiner, ni Roxy, ni les gosses.

Le plus ironique dans cette affaire, c'est que celle qui avait voulu faire partie de la famille Hopkins en avait finalement été chassé et que celui que la fuyait s'était retrouvé attiré à elle. Comme s'ils étaient deux aimants au force opposé, l'un avançait quand l'autre reculait et ainsi de suite, depuis le début, depuis toujours.

Mais quelque chose s'était cassé. Ils étaient si proche. Lui, elle, les Hopkins. Tout.

Remballe tes cartons, Liz, je te ramène chez toi si tu veux, mais ne reste pas..


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Jeu 18 Juin - 18:46

Tout mais pas lui !
« Il n'y a pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu'on déteste. »





Alors que je désespérais en observant mes cartons à l’abandon sur le trottoir, mon regard s’attardait sur un passant. Etrangement, sa démarche me fut familière. En y regardant de plus près, il n’y avait pas que cela : son visage l’était aussi.
Il passait devant moi, me dévisageant presque du regard, et là ce fut la révélation.

Ce petit con de Jaime avait emménagé à Burlington ! Peut-être qu’il avait suivi ma petite famille après mon départ, peut-être était-il arrivé il y a peu, juste pour m’emmerder.

S’il y a bien quelqu’un que je ne m’impatientais pas de revoir, c’était lui. Nous ne nous étions jamais vraiment appréciés tout les deux. Lui et moi, c’était comme chien et chat, l’eau et l’huile, le feu et la glace. Nos entrevues étaient toujours, explosives.
Je ne peux pas dire ne jamais avoir apprécié sa compagnie, mais ces instants se comptaient sur les doigts d’une main.

Il avait toujours eu le don de m’agacer. De toujours titiller là où ça faisait mal avec sa théâtrale assurance. Je crois que la seule période où je suis à peu près parvenue à l’apprécier, ce fut lorsqu’Eileen l’avait quitté. Son arrogance avait fortement diminué et il était plus facile de le percer à jour. Mais cela ne dura que trop peu de temps. Trop peu pour créer des liens qui ne failliraient pas.

Mon sang ne fut qu’un tour lorsqu’il me rappela à quel point il pouvait être arrogant : il me dévisageait, poursuivant sa route sans un mot, comme si je n’existais pas.
A ce moment là, j’aurais dû me la fermer et ne pas rentrer dans son jeu, mais ça je n’y arrivais pas. Pas avec lui en tout cas.

« Et sinon, ça t’arracherais la gueule un « bonjour », Jaime ?! »

Qu’est ce qu’il croyait, que je le laisserais s’en tirer comme ça ? Nos relations n’étaient pas très chaleureuses, il ne faisait pas partie de ces personnes que je voulais revoir, mais maintenant que nous y étions, je ne supportais pas l’idée qu’il me snobe de cette manière !

Mon regard était sévère et froid, et il avait plutôt intérêt à se retourner, sans quoi j’étais prête à bondir pour l’obliger à me faire face !




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Jeu 18 Juin - 20:01

Tout, mais pas elle !
Jaime H. & Liz D.
Du coin de l’œil, il cerna le regard de son ancienne belle-sœur qui, au demeurant, il considérait malgré tout encore comme sa belle sœur. ▬ Burlington Lifestyle

« Et sinon, ça t’arracherais la gueule un « bonjour », Jaime ?! » 

Peut-être que s'il fermait les yeux, ça n'existerait pas vraiment. Ou s'il arrêtait de respirer, peut-être que l'existence d’Élisabeth serait remise en question ? Pourquoi les lois de la physique ne pouvait-elle pas se plier au bon vouloir de Jaime Hopkins ? Il se demande un instant s'il était possible de donner de l'argent à des lois naturelles pour facilité sa vie, mais la réalité le rappela à la raison. Il commençait à avoir faim, la fumée de cigarette lui chatouillait les narines et il sentait le regard assassin de madame dans sa nuque.

Qu'avait-elle exigé, déjà ? « Et sinon, ça t’arracherais la gueule un « bonjour », Jaime ?! » Ce n'était pas grand-chose, non, que de dire bonjour ? Deux syllabe, à peine une seconde. Pas forcément besoin de la regarder, un geste de main désinvolte aurait fait son affaire. Jaime considéra la possibilité un instant.

Qu'est-ce qu'il lui devait de toute façon ? Il avait devoir de politesse parce qu'il avait porté le même nom ? Allait-elle le harceler parce qu'il l'ignorerait ? Il trouva l'hypothèse assez drôle, l'imaginant s’époumoner inutilement contre son manque consternant de civisme. Ce n'était pas contre elle, d'ordinaire, il était polie et même relativement courtois pour plaire au ménagère, mais là, on parlait de Liz Davis. Élisabeth Davis, anciennement Hopkins, pas de la ménagère qu'on aurait pu coincer derrière un buisson.

« Ta voix était plus agréable que ça, dans mes souvenirs... »

Il grimaça, se frotta de l'auriculaire l'oreille avant de pencher la tête vers elle, comme pour enlever une gêne. Trop tard, il avait répondu. Il n'aurait pas été gêné de partir sans continuer la conversation, rien ne l'obligeait à rester sinon la bienséance. « Je n'ai pas entendu le tiens non plus, mais me souhaiter une bonne journée, ce serait ironique de ta part, alors je t'en dispense. » Foutu pour foutu, l'aîné Hopkins se tourna vers elle, jaugea son attitude d'un regard chaloupé avant de soupirer brusquement. A quoi ça rimait, ni l'un ni l'autre n'avait envie de se voir et pourtant, il se tenait l'un en face de l'autre, entouré par les cartons.

Il se demanda ce qui serait le plus importun de signaler : sa présence, la raison de sa présence, si Charlie était au courant ou si les gosses l'étaient ? Ç’aurait été trop sage. Trop tendre de lui demander. Jaime Hopkins n'avait, avec elle, pas la réputation d'être doux. Il tira sur sa cigarette en observant d'un coup d’œil la rue, pleine de petite maison de quartier. Un coin familiale, pas forcément fait pour les mères célibataires, étrangement. Du coin de l’œil, il cerna le regard de son ancienne belle-sœur qui, au demeurant, il considérait malgré tout encore comme sa belle sœur.

« Où est Noah ? Il te laisse porter les cartons pendant qu'il cherche où installer votre lit conjugal ? »

C'est elle qui avait tenu à lui parler, elle savait qu'il allait mordre. Elle partait en connaissance de cause. Pas de scrupule.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Jeu 18 Juin - 20:40

Tout mais pas lui !
« Il n'y a pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu'on déteste. »



Il s’arrêta un instant, conservant cette attitude arrogante qui semblait être innée chez lui. Jaime se fit un malin plaisir à ironiser sur le timbre peu jovial que j’avais utilisé pour l'interpeller. Effectivement, je ne jouais pas dans le charme avec lui, chose qu’il ne devait pas avoir l’habitude d’entendre, lui, coureur de jupons.

Je n’allais pas m’amuser à relever sa remarque, car après tout, c’était Jaime. Juste lui. Je n’avais pas de temps à perdre en bavardage, j’avais des cartons à monter un peu plus haut, dans mon nouveau chez moi.
Et puis, pourquoi fallait-il que je l’interpelle alors que je savais que cette conversation allait dégénérer ? J’avais vraiment été une idiote pour le coup, laissant une frustration l’emporter sur la raison. Mon ex beau-frère ne se gêna pas de me faire remarquer que je n’avais pas non plus fait un pas vers lui.

Sa remarque me fit quelque peu sourire. C’était lui qui m’était passé devant, sans même se donner la peine de prononcer un son. Je n’avais pas bougé de mon bout de trottoir moi !

Il se tourna vers moi, observant en détail les cartons qui jonchaient le sol. Jusque là, j’étais parvenue à me maîtriser afin de terminer au plus vite se calvaire et pouvoir enfin retourner à mes occupations.

Le problème, c’est qu’une fois encore, tout ne se passa pas comme prévu. Jaime était parvenu à taper là où ça faisait mal. Me parler de Noah ? Mettre en avant le fait que j’avais trompé son frère en évoquant la chambre à coucher ?
Rien n’était laissé au hasard avec lui. Et bien sûr, tel un volcan, j’explosai.

« Bravo, félicitations, tu es parvenue à la placer celle là ! »

Je frappai fort dans mes mains, de plus en plus agacée.

« Noah et moi c’est terminé depuis un petit moment, tu ne connais rien de moi ! Bravo ! Ta mesquinerie est légendaire ! Tu as toujours su tirer profit des petites faiblesses pour appuyer dessus ! J’espère au moins que tu as pu prendre ton pied ! »


Je serrai les poings puis reprit à nouveau la parole.

« Oh et puis, pourquoi je m’emporte auprès de quelqu’un qui n’est même pas fouttu de faire durer son mariage plus de deux ans ?! »

Il avait voulu faire une allusion à mon erreur passé qui m’a valu de perdre l’homme que j’aimais pour me faire mal. Mais moi aussi j’avais des outils pour lui faire mal, car même si l’eau avait coulé sous les ponts, il ne pouvait que se rappeler l’état lamentable dans lequel il était à la suite de cette rupture… Peut-être ce qui lui valut le personnage qu’il est aujourd’hui…. Un vrai connard…




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Jeu 18 Juin - 21:24

Tout, mais pas elle !
Jaime H. & Liz D.
Il ne manquait plus que la nouvelle voisine qui se plaindrait de ce "nouveau couple" en train de hurler pour venir embellir le tableau et c'était de somptueuse retrouvaille. ▬ Burlington Lifestyle

Jaime l'attendait au tournant, morsure pour morsure, il réclamait presque le retour. Un ardent sourire conquit fleurit au coin de ses lèvres. « Bravo, félicitations, tu es parvenue à la placer celle là ! » « Je n'en tire pas trop de mérite, elle était facile... » susurra t-il en inclinant la tête sur le côté, comme un chat parade pour être caressé.

Il reçut ses applaudissements comme une ovation. Il était bon de recevoir les attentions à leur juste valeur! Il apprit qu'elle en avait finit avec Noah, mais se contenta de hausser les sourcils… Après tout, qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Il avait dors et déjà réussit à la faire de sortir de ses gongs, le reste n'était que récompense. «Ta mesquinerie est légendaire ! Tu as toujours su tirer profit des petites faiblesses pour appuyer dessus ! J’espère au moins que tu as pu prendre ton pied ! » Il effleura du doigt son cœur, comme pour lui certifier dans le vrai. Après tout, ils s'étaient connus suffisamment longtemps pour avoir une juste opinion de leur personne respective. « Quel œil, Liz. » « Oh et puis, pourquoi je m’emporte auprès de quelqu’un qui n’est même pas foutu de faire durer son mariage plus de deux ans ?! »

Premier morsure de retour.

Elle était gonflé celle là, lui ressortir son précédent divorce, qui datait quand même de plusieurs années, en pleine face. Le playboy des Hopkins ouvrit la bouche d'un air outré, perdant en grâce en une simple moue. Il écarta les mains, sans que les mots ne parviennent à sortir immédiatement.
Ils avaient eu l'habitude de se tenir tête en fin de dîner de famille dans la cuisine, entre deux changements de plats, ou quand elle venait chercher les gamins chez lui, mais rarement, elle avait été si vive.

D'un côté, ça le ravissait de voir que l'ancienne épouse de son frère avait du mordant, mais qu'elle s'exerce contre lui, c'était une affaire qui ne lui plaisait guère. « Oh, pitié ! Compare pas l'échec de ta vie de famille avec la mienne, d'accord ? J'ai foutu la vie de personne en l'air en me faisant engrosser à 17 ans ! »
Jaime grinça les dents avant de furieusement secouer la tête. Pour lui, c'était clair que Charlie autant qu'elle avait précipité leur problème dès les premiers temps de leur amour, mais ça les concernait. Le seul avantage qu'il y avait trouvé, c'était ses neveux. « Je m'en suis sorti de ma rupture, ma belle, alors avant de me claquer avec tes grands airs que je suis un mauvais mari, qui est planté au milieu de la rue avec ses putains de cartons à monter toute seule ? Tes gosses sont pas là pour t'aider, ni ton gigolo, ni Charlie. Surtout pas Charlie ! »

Il tira rageusement une taffe de sa cigarette avant d'envoyer le mégot de l'autre côté de la rue, où un chien s'était mit à aboyer. Il ne manquait plus que la nouvelle voisine qui se plaindrait de ce "nouveau couple" en train de hurler pour venir embellir le tableau et c'était de somptueuse retrouvaille.

« C'est terrible que tu sois toujours aussi forte tête... »

La mauvaise foi, c'est bien aussi.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Jeu 18 Juin - 22:23

Tout mais pas lui !
«  Il n'y a pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu'on déteste. »



 Ma première pique était lancée, et semblait toujours autant le toucher lui aussi. Je le voyais bien à la tête qu’il tirait tout à coup. L’échec de son mariage, il s’en était remis, mais la blessure, aussi infime soit-elle, était toujours là. Il faut dire que son histoire lui avait valu un cœur bien plus froid qu’il ne l’avait jamais été. C’est évident que dans son passé, cette histoire est laissé sa trace.

Je n’étais pas revenue pour m’expliquer avec lui, mais pour rattraper mes conneries. J’avais au moins la décence de reconnaître mes erreurs.
Bien entendu, le duel  ne s’arrêta pas là et une nouvelle morsure vint s’ajouter à la première. Jaime aimait cracher son venin, surtout quand ça faisait mal.

« Oh, pitié ! Compare pas l'échec de ta vie de famille avec la mienne, d'accord ? J'ai foutu la vie de personne en l'air en me faisant engrosser à 17 ans ! »

Bizarrement, à mes yeux, cette morsure n’en était pas une, car je n’avais aucun regret de l’arrivée de Garret dans notre vie. Charlie et moi avons toujours été très amoureux, et, contrairement à ce bougre d’imbécile qui autrefois me servait de beau-frère, je croyais en l’amour, l’histoire des âmes sœurs, et tout ce tralala. Charlie et moi, c’est une histoire qui aurait dû continuer, mais j’ai perdu la force de me battre plus ses absences se faisaient grandes. J’ai perdu la bataille, et j’en ai payé le prix six années durant.

« Je n’ai fouttu la vie de personne en l’air à cet époque, si ce n’est la tienne, en t’imposant ma présence dans ta vie ! »

Ah ça, oui, il avait toujours été en colère vis-à-vis de ma relation avec Charlie. Il avait toujours été opposé à tout ça, je n’en ai jamais compris la raison. Il aurait simplement pu être heureux pour nous. Nous nous étions connus jeunes, nous nous aimions très fort, et avons vécu par ailleurs vingt années durant ensemble.

« Tu fais mine de me juger, mais tu es juste un pauvre idiot qui ne voit jamais plus loin que le bout de son nez. »

J’avais la gorge serrée, mais je ne lâcherais pas une larme, par pour voir sa mine satisfaite, car, c’est ce qu’il voulait.
Et une seconde morsure, je pense la plus virulente de toutes s’ajouta à la liste.

« Je m'en suis sorti de ma rupture, ma belle, alors avant de me claquer avec tes grands airs que je suis un mauvais mari, qui est planté au milieu de la rue avec ses putains de cartons à monter toute seule ? Tes gosses sont pas là pour t'aider, ni ton gigolo, ni Charlie. Surtout pas Charlie ! »

Oui, effectivement, ni mes enfants, ni Charlie n’était présent. Peut-être que les garçons seraient venus m’aider si je leur avais demandé, mais Charlie, c’est certain que non. Il n’était pas là. Et tout ça parce que j’avais été assez bête pour ne pas savoir surmonter les épreuves. J’aurais dû parler. Mais je n’avais personne pour m’écouter.

« Ok t’as gagné ! Oui, je suis une pauvre idiote au milieu de la rue seule avec mes pauvres cartons ! »

Je donnai un violent coup de pied à l’un d’entre eux.

« Alors merci encore une fois de me mettre face à une réalité que je connais déjà par cœur ! Si tu veux bien m’excuser, j’ai des choses plus importantes à faire que de m’en prendre plein la tête ! Et surtout par toi !»

Tout ce que je voulais, c’est ne jamais l’avoir croisé ce type !
Il ne pu s’empêcher de me balancer que j’étais forte tête. Moi forte tête ?

« Et toi alors ? Sérieusement ?! Tu as balayé devant ta porte avant de l’ouvrir ? ! Je pense que t’as du boulot à faire si ce n’est pas le cas ! »


Quel étrange situation vu de l’extérieur que de voir un homme et une femme se hurler dessus, cartons en pleines rues. Que pouvait-on en penser ?
En tout cas, il était si fort pour me mettre hors de moi !



made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Jeu 18 Juin - 23:15

Tout, mais pas elle !
Jaime H. & Liz D.
Elle faisait peine. Elle était seule et désœuvré, n'avait personne sauf ce beau-frère insupportable qui lui faisait face. Comme s'il lui relevait le menton, l'empêchant de se cacher, mais il ne la touchait pas. ▬ Burlington Lifestyle

« Parce que faire de Charlie un père à dix-sept ans, tu penses pas que c'est un échec ? Clairvoyante, ma chère ! »

Jaime aimait ses neveux, comme un père les aime. Il les avait gardé les weekends, dans la semaine, emmener à l'école et aider à apprendre à lire. Entre le travail de Liz et celui de Charlie, il avait trouver le temps de garder les mômes, mais pour eux, il aurait souhaité meilleur. Probablement parce qu'il savait que l'absence d'un père compte pour l'affectif. Jaime n'était pas du genre familiale, mais les gosses, c'était au-delà de ça.

Elle coupa court à la situation, se présentant comme l'idiote au carton et l'image lui allait presque bien. Elle faisait peine. Elle était seule et désœuvré, n'avait personne sauf ce beau-frère insupportable qui lui faisait face. Comme s'il lui relevait le menton, l'empêchant de se cacher, mais il ne la touchait pas. Il n'aurait jamais osé la violence sur elle. Entre eux, c'était des mots, des cris, mais pas de contact.

« Alors merci encore une fois de me mettre face à une réalité que je connais déjà par cœur ! Si tu veux bien m’excuser, j’ai des choses plus importantes à faire que de m’en prendre plein la tête ! Et surtout par toi ! »

Il se souvenait toujours parfaitement dans ces moments là pourquoi il avait tendance à couper brusquement les ponts avec sa famille : malgré tout, elle s'imposait à lui. Les Hopkins de sang et d'alliance. Les Hopkins étaient envahissant et à en croire la situation actuelle, ils l'étaient même lorsqu'il n'en était plus à proprement parlé.

« Pardon d'envahir ta vie à ce point, Élisabeth Davis ! C'était peut-être pas le bon Hopkins que t'as épousé ! » Il se demanda qu'elle aurait été l'issue de la situation si c'était lui qui s'était retrouvé avec quatre morveux. Il n'y en aurait eu qu'un, elle l'aurait élevé seul et il n'aurait jamais remontrer sa tête. Fin de la simulation. Un frisson lui parcouru l'échine. « Non, oublie ce que j'ai dis. »

Il avait envie de partie, ni plus ni moins. La conversation ne mènerait à rien à l'heure actuelle. Il n'était pas bien sur qu'elle mènerait un jour quelque part et, au fond, il s'en fichait pas mal. Ce n'était plus ses affaires. «Et toi alors ? Sérieusement ?! Tu as balayé devant ta porte avant de l’ouvrir ? ! Je pense que t’as du boulot à faire si ce n’est pas le cas ! » Jaime ferma les yeux en posant ses mains sur ses tempes. Il avait conscience que tout deux se comportait comme des adolescents, identique à leur vingtaine, lorsqu'ils s'étaient rencontrés.

Et ce chien, ce chien…

« Tait-toi, Max ! Pour l'amour de d... » « Oui, s'il te plaît Max le corniaud, ferme la ! »

Jaime vrilla son regard sur le pavillon d'en face où une cinquantenaire eut l'air outré qu'on dicte un ordre à sa bête. Il ne baissa pas les yeux, mais comprit qu'elle ne tarderait pas à leur dire de venir se taire. C'était simple, il lui suffisait de lui dire au revoir, d'envoyer une dernière galanterie qui sous entendrait qu'il espérait ne jamais la recroiser la discussion serait terminée autant que sa journée gâchée, mais Jaime ne lâchait rien. Il ne lâchait rien tant qu'il ne serait pas sûre de gagner. Il lui semblait qu'elle avait des choses à lui dire, ne serait-ce que pour Roxy. Il s'étonnait de parvenir à penser à Roxanne dans ces moments là.

« Bienvenue dans ton quartier ! » claironna l'aîné Hopkins avec toute l'ironie dont il était capable.

Il retira ses lunettes de soleil, attrapa le carton dans lequel Élisabeth venait de frapper et l'emmena en poussant un soupir plaintif à l'intérieur de la nouvelle maison de madame Davis.

« Tu déménages des briques ou quoi ? »


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Jeu 18 Juin - 23:53

Tout mais pas lui !
« Il n'y a pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu'on déteste. »





« Ah parce que tu crois vraiment que je l’ai piégé ?! Discours typique de pauvres machos dans ton genre ! Ce n’est pas moi qui lui ai imposé de le garder ! Nous étions jeunes, et j'étais prête à avorter s'il ne le voulait pas. Mais ce n'était pas le cas ! Il le voulait ce bébé ! Oh et puis, merde ! Pourquoi je m'emmerde à me justifier... »

Alors que je m’apprêtais à passer mon chemin ignorant cet arrogant, je compris que les paroles que j’avais prononcé plus tôt l’avais heurté. Alors que je lui faisais comprendre que je ferais mieux de passer mon chemin, celui-ci me fit une étrange réflexion.

« Pardon d'envahir ta vie à ce point, Élisabeth Davis ! C'était peut-être pas le bon Hopkins que t'as épousé ! »

Mes yeux s’arrondirent soudainement, je le dévisageais. Mais où voulait-il en venir ? Pourquoi me dire ça ? Il me détestait en plus cet idiot, alors pourquoi se fatiguait-il a nous imaginer marié ?

Ses paroles m’obligèrent à me projeter à mon tour. Nous n’aurions fait que nous disputer, s’était certain ! Avec lui, je n’avais pas la langue dans ma poche, je n’avais pas la même approche avec Charlie. Je pesais plus mes mots pour ne pas le blesser. Peut-être une erreur ? La contestation m’aurait peut-être évitée de me retrouver plonger dans un mariage avec ce mari absent ? La situation aurait pu être différente si j’avais su lui parler.
Bien qu’il me précise d’oublier ses paroles, ces mots me heurtèrent soudain.

« Mais qu’est-ce que tu dis encore ?! Tu es très étrange… Difficile de te suivre ! »

Un peu avant je paraissais pauvre fille, et dans la seconde le voilà à sortir une phrase un peu louche.

L’attitude de Jaime me montra qu’il en avait assez de cette dispute. Il se frottait les tempes et hurla sur le chien du voisinage.
D’un côté, j’étais assez contente qu’il le fasse car il commençait à sérieusement me taper sur les nerfs à moi aussi.
Fermant les yeux, je pris une longue inspiration, affichant un profond soulagement à ce bref instant de silence.
A peine mes yeux ouverts, je voyais déjà Jaime avec un carton dans les mains, se dirigeant vers l’intérieur de mon nouvel appartement.

« Je te fais donc pitié à ce point pour que tu te résignes à me filer un coup de main ? Tu sais, je suis une grande fille, je peux m’en sortir seule. »

Ma voix avait changé, j’étais moins agressive, aussi pour éviter que la voisine vienne nous importuner. Je venais d’arriver, ce n’était pas le moment de me faire remarquer, et pourtant, grâce à Jaime, c’était chose faite !

Je pris un carton à mon tour et le déposa dans mon nouvel habitat.
J’étais orgueilleuse, je rêvais qu’il lâche ces cartons et me laisse seule, mais à ce rythme, je n’aurais jamais terminée si je faisais ça toute seule. Alors, s’il me montait quelques cartons, ça pouvait toujours dépanner.
C’était horrible de me dire qu’au fond, j’avais besoin d’aide, et il était la seule que je pouvais avoir : une aide emplie de pitié…

« Et encore, je n’ai pas pris grand-chose si tu regardes bien, je n’ai ni canapé, ni matelas, donc bon, ne fait pas ta chochotte, on est loin des charges d’un vrai déménagement ! »




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Ven 19 Juin - 0:35

Tout, mais pas elle !
Jaime H. & Liz D.
Sans même demander la permission, il alluma une cigarette dans le salon fictif d’Élisabeth et se mordilla le pouce en regardant le mur vide entre les volutes de fumées. « Tu vas mettre quoi sur les murs ? Ça m'angoisse, cette peinture. » ▬ Burlington Lifestyle

« J'irais pas jusqu'à dire que tu arrives à me faire pitié, c'est pour ta voisine que je le fais. Lui épargner le spectacle navrant que tu risques de lui offrir tout l'après-midi… T'as ramené une bouilloire au moins ? »

A petit service, petite récompense. Un café, ou un truc avec de l'eau chaude, ça lui convenait très bien. Il déposa le carton de l'appartement et, sans redescendre tout de suite, observa un peu son nouveau lieu de vue d'un air circonspect. C'était un appartement neuf… et vide. Tout simplement. Jaime avait toujours eu une sainte horreur des endroits vides. Il avait besoin de meubles, d'être entouré, de multiple chose qui avait une vie propre et autour de la sienne. C'était bizarre, mais c'était comme ça, son équilibre dépendait de la décoration de son appartement.
Évidemment, il n'en avait jamais parlé à Liz. Qu'est-ce que ça pouvait lui foutre ?

Jaime rangea une main dans sa poche avant de s'apprêter à redescendre terminer la corvée qu'il s'était lui même attribué. « Et encore, je n’ai pas pris grand-chose si tu regardes bien, je n’ai ni canapé, ni matelas, donc bon, ne fait pas ta chochotte, on est loin des charges d’un vrai déménagement ! » Il pencha la tête vers elle, la regardant longuement sans rien dire. Il articula doucement en lui relevant le visage de l'index. « Tu sais que quand tu t'énerves, tu as des plaques rouges… ? Mise à part ça, t'as changé de vie d'un coup de tête, sans réfléchir. Tu te rends compte que tu vas probablement te vautrer ? »

Il la relâcha, descendit les marches et reprit un des cartons – un des plus petits, par goujaterie affirmé. « Tu te fais mal toute seule, tu sais. J'ai même pas besoin d'être là... » Il déposa son carton avant de s’asseoir dessus, au milieu de ce qu'il supposait être le futur salon. « T'espère quoi ? Que les gosses te pardonne ? Revenir vers Charlie en rampant ? »

Sans même demander la permission, il alluma une cigarette dans le salon fictif d’Élisabeth et se mordilla le pouce en regardant le mur vide entre les volutes de fumées. « Tu vas mettre quoi sur les murs ? Ça m'angoisse, cette peinture. »


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Ven 19 Juin - 1:28

Tout mais pas lui !
«  Il n'y a pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu'on déteste. »




Pour la voisine… Elle avait bon dos la voisine. Bizarrement, pour cette fois, je n’en croyais pas un mot. J’étais sûr qu’il y avait un autre but derrière tout ça. Peut-être trouver un moyen de me décourager et que je fasse machine arrière.

Ce qu’il n’avait pas compris, c’est que j’étais beaucoup plus tenace que ça. Il observait les murs froids de cette pièce que je trouvais glauque. C’est bizarre de se retrouver dans un lieu si vide de vie.
Jaime me demanda quelque chose à boire, et fort heureusement pour lui, il avait monté un carton contenant ma cafetière. Je déballai brièvement le carton pour en sortir cafetière et dosette. Je la déposais sur le plan de travail de la cuisine, premier élément personnel que je déposais dans ce lieu. Profitant que l’eau chauffe, je sortis du carton deux tasses rouge.  Les déposants à l’endroit indiqué, je pressais le bouton afin de faire couler le précieux liquide noir.

Je lui tendis une tasse fumante, puis m’assit avec la mienne sur le sol de ce qui deviendrait mon salon. J’entourais mes bras autour de mes jambes. Je sentis le regard de Jaime un moment posé sur moi, quelle pauvre fille je devais faire !
Au bout d’un moment, ce dernier me releva le menton avec son index.

« Tu sais que quand tu t'énerves, tu as des plaques rouges… ? Mise à part ça, t'as changé de vie d'un coup de tête, sans réfléchir. Tu te rends compte que tu vas probablement te vautrer ? »

J’étais un peu embarrassée par sa remarque qui me faisait remarquer à quel point je m’étais époumonée contre lui, au point d’en devenir rouge. Mais passons. La suite recommençais à m’agacer. C’était un don qu’il avait, franchement. Parvenir en un rien de temps à me piquer pour me tendre les nerfs une fois de plus.

« Je vais probablement me vautrer, mais ça vaut le coup d’essayer. Je les aime mes gosses. Je ne suis pas partie, c’est eux qui l’ont fait. Et j’ai été assez stupide pour me taire tout ce temps… Je m’en suis si mal occupée toutes ses années ? »

Je m’énervais à être si misérable. Une pauvre fille, assise au milieu d’une pièce vide et seule. Triste constat à 43 ans…
Je le laissai chercher d’autre cartons, m’égarant quelques instants dans mes pensées, avant de me ressaisir et de recommencer ce transfert de cartons.

« Tu te fais mal toute seule, tu sais. J'ai même pas besoin d'être là... »

Oh non Jaime, tu n’avais pas besoin d’être là, je n’avais pas eu besoin de quelqu’un d’autre pour me détruire.
Il poursuivit son discours. Il était fort, tout tenter comme ça pour me décourager. C’était ce qu’il voulait j’en étais sûr.

« T'espère quoi ? Que les gosses te pardonne ? Revenir vers Charlie en rampant ? »

Encore une pseudo agression… Oui j’espérais qu’ils me pardonnent. Pour ce qui était de Charlie, je ne lui demandais rien.  Je savais ce que je lui avais fait et ne comptait pas tenter de lui supplier quoi que ce soit.

« Oui j’espère qu’ils me pardonnent ! J’espère que mes enfants seront assez grands pour essayer d’aller un peu plus loin que ce que tout le monde à fait jusque là ! Je ne me donne pas des excuses, mais jusque là, tout le monde, je dis bien tout le monde m’a enfoncé pour ce que j’avais fait. Je le méritais, ok. Mais je ne suis pas seule dans ce fouttu ménage ! Charlie dans tout ça en tire tout les bénéfices ! Et moi ?! C’est-on une seule fois posé la bonne question à mon sujet ?! »


Je me ressaisis tout à coup. Me secouant la tête, je me rendais compte que je m’adressais à Jaime, ce beau-frère incapable de me comprendre. Ce n’était pas la peine de me fatiguer à lui expliquer quoique ce soit, c’était peine perdue.

« Enfin bref, laisses tomber… »

Jaime changeait de sujet, abordant l’histoire de ces murs froids. Je les observais aussi. Qu’est ce que c’était laid.

« Je ne sais pas encore ce que je vais mettre, mais je vais déjà aller m’acheter des meubles, et je vais les peindre ces murs, ça donnera un peu de gaieté à cet appartement triste comme tout. »

J’observai un moment Jaime, puis finit par m’avancer vers lui pour lui piquer une cigarette. Je ne fumait que très rarement, mais là, j’en avais bien besoin. Une fois grillée, je la portais à mes lèvres, aspirant la fumée, qu’elle produisit.

« On parle de moi, on parle de moi, mais t’es devenu quoi toi, depuis ces six dernières années ? »



made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Ven 19 Juin - 2:25

Tout, mais pas elle !
Jaime H. & Liz D.
La scène avait quelque chose d'absurde, assis au milieu des cartons, certains encore dehors, deux êtres qui ne pouvait pas se supporter parlait d'eux dans une pièce sans âme. Elle demanda ce qu'il avait fait de lui. ▬ Burlington Lifestyle

Tasse de café en main, Jaime l'écouta parler, sans la couper. Peut-être que l'intimité et la probité du lieux étaient favorable au silence. Que ce soit elle ou Charlie qui se soit tiré ne changeait rien à son jugement, mais un détail de son discours retint son attention.

« Je m'en suis si mal occupée toutes ses années ? » Il dévisagea longtemps celle qu'il considérait toujours et pour longtemps comme sa belle sœur. Il déglutit, tarda à répondre. Comme s'il jaugeait son aptitude à être mère, mais ce n'était pas le cas. Bien qu'il avait l'air de douter d'elle ou de sa réponse, c'était par pudeur qu'il ne répondait pas. Ou par compassion qu'il n'avouerait jamais. « Non, bien sur que non... » lâcha t-il d'une voix étranglé, comme un soupir. Ça lui écorchait les lèvres de daigner lui avouer ça, mais c'était fait.

Il ne la regardait plus. Pas même alors qu'elle se laissait aller aux plaintes et à déballer son malheurs. Il se contentait de froncer les sourcils. Elle savait pertinemment qu'il n'était pas celui qui se soucierait de son état, il ne se préoccupait déjà pas réellement de celui de Charlie. « S'est-on une seule fois posé la bonne question à mon sujet ? » Il croisa la jambe en l'observant attentivement, sévère. Il n'avait pas envie de lui jeter un pic, mais se contentait de lui montrer la vérité. « Tu savais à quoi t'attendre en l'épousant. C'est un militaire, il part en mission. Tu savais qu'il serait loin de toi, mais tu n'as pas eu la force de l'assumer, c'est tout. » Il but une gorgée et marmonna dans sa tasse. « T'es faites pour être cooconer, chérie. » Il leva les yeux vers elle, toujours le nez dans sa tasse.

Elle lui donna quelques détails sur sa futur décoration et se contenta d'approuver d'un hochement de tête, puis, elle prit une cigarette, en toute familiarité. « De rien. »

La scène avait quelque chose d'absurde, assis au milieu des cartons, certains encore dehors, deux êtres qui ne pouvait pas se supporter parlait d'eux dans une pièce sans âme. Elle demanda ce qu'il avait fait de lui.

« Je vais me persuader que ça t'intéresse, j'ai horreur de m'écouter parler. » Il tourna le fond de la tasse, contemplant le tourbillon du café dans le creux de celle-ci. « J'ai oscillé entre le New Jersey et la Virginie pour le boulot. En gardant les gamins de temps en temps. Il y a trois ans, Roxanne a eut un cheval. Elle m'a envoyé une photo de lui en demandant quand est-ce que je viendrais la voir monter. » Il a relâché la tasse pour la poser sur le côté et posa ses coudes contre ses genoux, penché vers elle. « L'année d'après, je suis finalement venue ici parce qu'elle me manquait. »

Il garda la cigarette entre les lèvres, faisant nerveusement jouer ses doigts contre le carton et lui montra son annulaire.

« Je n'ai pas couru après Eileen, mais elle s'obstine à vouloir qu'on reste amis. Tu devrais lui dire comment je suis réellement, ça lui ferait pas de mal. »

Il avait beau jouer les playboy et les dandy, la rupture l'avait vexé dans son amour propre. Et sans doute abîmé plus qu'il ne l'admettait.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Ven 19 Juin - 12:16

Tout mais pas lui !
« Il n'y a pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu'on déteste. »



Jaime se montra rassurant du mieux qu’il le pu. Ce n’était pas son genre, et je sentais que ça lui coûtait de me le dire, mais, effectivement, je n’avais pas été une mauvaise mère.

J’avais ma carrière, mais je m’occupais beaucoup de mes enfants. Je me suis toujours battue pour eux, jusqu’à ces six dernières années. Je ne me reconnaissais pas. J’avais eu tellement honte d’assumer mes actes que j’avais préféré m’effacer de leur vie. Une erreur que je comptais bien effacer coûte que coûte. Je n’allais pas les abandonner une fois de plus. Je me battrais pour eux, même si cette voie est parsemée d’embûches.

« Tu savais à quoi t'attendre en l'épousant. C'est un militaire, il part en mission. Tu savais qu'il serait loin de toi, mais tu n'as pas eu la force de l'assumer, c'est tout. »

Ne se souviens-t-il pas de nos débuts, à Charlie et à moi ? Quand je l’ai épousé, il n’avait pas encore embrassé la carrière de militaire. Mais la famille Hopkins l’avait fortement poussé à rejoindre cette voie. J’ai toujours été contre, mais je n’ai jamais osé le lui dire. J’ai toujours eu des difficultés à affirmer mon mécontentement sur ce sujet avec lui. Une erreur de plus.
Peut-être que si je m’étais plus battue pour qu’il ne devienne pas un militaire, nous n’en serions pas là aujourd’hui.

« Quand, je l’ai épousé, il n’était pas encore militaire. Et puis, au début, ses missions étaient beaucoup moins longues et dangereuses. C’est un choix que Charlie à fait lorsque sa carrière s’est vu évoluée. Un choix pour lequel il ne m’a pas consulté. Et que je n’ai pas osé contester. Je me suis battue vingt ans, mais au bout d’un moment, je ne supportais plus d’être seule…»

Je l’entendis soudainement marmonner dans sa tasse de café. Besoin de me faire cocooner ?
Oui, c’est ce dont j’ai besoin, effectivement. Mais au fond, qui n’en a pas le besoin ?
Et si Charlie me trompait durant ses missions ? Etais-je là pour le savoir ? Je ne le pense pas de lui mais, je ne l’aurais jamais pensé de moi non plus.

« Tu n’en as peut-être pas le besoin, Jaime, mais tu sais, beaucoup sont ceux qui en ont besoin, d’être cocooner. Pouvoir compter sur l’autre, ça fait un bien fou… »

Tandis que je tirais sur ma cigarette, Jaime me fit remarquer par un « de rien », que je m’étais servie sans même lui demander la permission. Chose que je ne relevai pas.

A la base, je lui avais demandé des nouvelles sur sa vie par politesse. Comme s’il lisait dans mes pensées, il me balança un :

« Je vais me persuader que ça t'intéresse, j'ai horreur de m'écouter parler. »

Je ne sais pas si cela m’intéressais concrètement, mais j’en avais assez de parler de moi, comme ça…

J’étais partagée entre contentement et jalousie. J’étais contente qu’il soit aussi proche de sa nièce, et que c’était pour cela qu’il était revenu, mais d’un autre côté, cela me rappelait à quel point ma fille me haïssait, me rejetant totalement de sa vie.
Garret m’avait parlé de son cheval, je pense que c’est un bon endroit si je veux pouvoir la rencontrer…

« Je n'ai pas couru après Eileen, mais elle s'obstine à vouloir qu'on reste amis. Tu devrais lui dire comment je suis réellement, ça lui ferait pas de mal. »

Sa remarque me sortit de ma rêverie. Je le regardai, agiter nerveusement ses doigts pour enfin me montrer son annulaire. Bizarrement, j’avais du mal à croire que son histoire avec Eileen ne l’avait pas un brin touché plus que ça. Au fond, la personne arrogante qui me faisait face n’était autre qu’un pauvre petit animal blessé. Mais ça, il se gardait bien de le dissimuler. Je l’observai longuement avant d’ajouter.

« Tu sais, j’aurais beau lui dire que tu es le roi des cons, elle t’a connu quand tu étais au sommet de ta forme. Sans toute cette arrogance, sans le masque que tu portes aujourd’hui. C’est sûr que quand on a connu l’autre Jaime, c’est difficile de tout laisser tomber. »

Je ne savais pas ce que cette remarque allait provoquer chez lui.

« Mais bon, après, qu’est-ce qui t’empêche de rester amis ? Peut-être que ça te fais un petit quelque chose à toi, au fond. »

Je me demandais s’il avait réellement laissé Eileen à son amant. J’étais sûr de cerner que s’il ne voulait pas être ami avec cette femme, c’était peut-être tout simplement parce que la voir lui faisait ressortir toute cette douleur qu’il tentait si bien de masquer.

Un très bon acteur je pense.


made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Ven 19 Juin - 15:07

Tout, mais pas elle !
Jaime H. & Liz D.
Dans le fond, c'était une des rares choses qui les rassemblait, lui et Liz. Il avait perdu en amour. ▬ Burlington Lifestyle

« Tu n'en as peut-être pas le besoin, Jaime, mais tu sais, beaucoup sont ceux qui en ont besoin, d'être cocooner. Pouvoir compter l'un sur l'autre, ça fait un bien fou... »

L'intéressa se contenta de rouler des yeux, comme si elle avait annoncé un fait absurde. Il avait arrêté il y a longtemps de chercher à vouloir compter sur quelqu'un. S'il avait réellement chercher à le faire. Bien souvent, il ne comptait que sur lui même et n'accordait de confiance qu'à très peu de monde. Raison probable pour laquelle il n'avait que très peu d'amis.

La discussion dévia sur Eileen. Il soupira mainte et mainte fois alors que lui même avait lâché le sujet comme si de rien n'était. Au fond, c'était peut-être une nécessité que d'en parler, de mettre les choses au clair et à nue, mais il n'en parlait à personne. Ni à Roxy, ni Charlie… mais surtout pas Liz. Pourtant, elle avait été là, elle l'avait connu.

« - Tu sais, j’aurais beau lui dire que tu es le roi des cons, elle t’a connu quand tu étais au sommet de ta forme. Sans toute cette arrogance, sans le masque que tu portes aujourd’hui.
- Oh, recommence pas avec cette histoire, commença t-il en coupant net sa phrase, je ne joue pas...
- C’est sûr que quand on a connu l’autre Jaime, c’est difficile de tout laisser tomber.
- … un rôle, acheva t-il avant de se raccrocher à sa dernière phrase, quoi ? Qu'est-ce que tu racontes ? »

Il grimaça, prit dans l'énervement qu'il s'était construit. Il était prêt à lui dire qu'elle l'emmerdait à la fin, à dire qu'il s'était forgé une réputation ou jouait juste les trous du cul parce que ça lui faisait plaisir. Il avait envie de lui dire qu'il avait toujours été comme ça, qu'elle la ferme une bonne fois pour toute à se sujet, mais l'idée lui passa au dessus de la tête. L'autre Jaime.
Il plissa les yeux, releva sa cigarette au bord des lèvres, prit de court, il la pointa vers elle.

« Je comprends mieux pourquoi tu es désagréable… C'est ce qu'elles disent toutes. »

Il se mordilla le petit doigt en lui souriant. Autant lui renvoyer la balle, bien qu'il ne comprenait pas où elle voulait en venir, il avait beau chercher dans sa tête… Est-ce qu'il était réellement différent ? Il changeait de comportement, selon les gens, ça, il le savait. Et puis, c'était volontaire.

« Mais bon, après, qu’est-ce qui t’empêche de rester amis ? Peut-être que ça te fais un petit quelque chose à toi, au fond. » Il leva l'index vers elle, lui intimant un « Chut. » catégorique et reprit sa tasse. « Je sais que tu aimerais avoir une preuve que mon coeur existe, mais ça ne rendra pas la réunion de famille plus agréable, chérie. Oublie ça. »
Il balaya la question d'un geste de la main, termina le café d'une traite et se leva pour lui déposer la tasse dans l'évier. Une de ses rares qualités, il ne supportait pas le désordre. Maniaque finit, Jaime ne laissait rien au hasard. Tout devait être carré, empilé, trié. « Tu penses sincerement, toi qui été écarté de la famille pendant six ans qu'on peut rester amis avec son ex-femme ? Mauvais plan. C'est un coup à finir à poil dans la même baignoire. »
Ce n'est pas ce qui le dérangeait, en fait. Ce qui le dérangeait, c'était sa présence. Qu'elle lui affiche sous le nez sa nouvelle vie et qu'au final, elle l'avait refait assez facilement et qu'elle l'avait, malgré tout, encore en affection. Il avait rayé Eileen de sa vie, mais elle essayé de maintenir le lien entre eux. Toutes les mêmes, pensa t-il, en écrasant le mégot dans le fond de la tasse.

« Elle est envahissante. Elle portait très bien le nom des Hopkins. Moins que toi, mais quand même. »

Il parlait dans les détours parce qu'il n'aimait pas en parler. Il n'aimait pas se souvenir qu'au final, c'était lui qui avait perdu dans cette affaire. Dans le fond, c'était une des rares choses qui les rassemblait, lui et Liz. Il avait perdu en amour.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Ven 19 Juin - 16:17

Tout mais pas lui !
«  Il n'y a pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu'on déteste. »




Si nous jouions à la bataille navale, je pense qu’une bonne partie de sa flotte aurait coulé. J’avais bien vu que le sujet d’Eileen restait sensible, et je dois dire que je le comprenais. D’autant plus que dans sa situation, c’est lui qui avait été laissé pour compte, alors que son ex-femme repartait batifoler dans les bras d’un autre.
C’est son amour propre qui venait de se faire méchamment taclé au sol.
Il ne semblait pas lui-même prendre pleinement conscience de l’impact que cette histoire avait eu sur sa vie, ou, du moins, il faisait tout pour dissimuler cette faiblesse.  

Il tentait de tout me nier en bloc, comme s’il ne jouait aucun rôle dans la vie. Au fond, je suis persuadé qu’il en avait conscience.
Enfin, je ne sais même pas pourquoi je m’attarde à penser à son état d’esprit actuel, comme si j’en avais quelque chose à faire qu’il aille mal au plus profond de son être !
Le sujet dans lequel nous marchions le rendait très inconfortable, il me pointait son doigt vers mon visage, puis me fit signe de m’arrêter de parler.

« Je sais que tu aimerais avoir une preuve que mon coeur existe, mais ça ne rendra pas la réunion de famille plus agréable, chérie. Oublie ça. »

Je n’essayais aucunement d’améliorer nos relations, ce n’était certainement pas avec lui que j’allais me fatiguer à cela. Nous n’avions jamais été très… amicales tout les deux, ce n’est pas maintenant que ça allait changer.
Je lui exprimai un sourire, avalant une gorgée du contenu de ma tasse qui avait déjà bien refroidi.

« Oh, ne t’inquiète pas pour ça, c’est pas vraiment mon but de savoir si tu as un cœur. A vrai dire, je suis persuadée que tu en es dépourvu ! »

Bien sûr, je ne le pensais pas vraiment, car au fond de moi, je savais que c’était juste un bougre de macho arrogant, insolent et fier qui avait été brisé par une femme qu’il avait aimé.
Afin de discréditer ma précédente remarque, Jaime me la transposa à ma propre situation.

« Tu penses sincèrement, toi qui été écarté de la famille pendant six ans qu'on peut rester amis avec son ex-femme ? Mauvais plan. C'est un coup à finir à poil dans la même baignoire. »

En y réfléchissant bien, nous ne pourrions jamais être amis, Charlie et moi. De un parce que je ne le supporterais pas en compagnie d’une autre femme, et de deux, parce qu’il ne supporterait pas de me revoir, c’était clair. Après tant d’années de mariage, c’était juste impossible de faire table rase du passé. Il était évident que ce devait être pareil pour Jaime, en particulier Jaime. Il avait été blessé, évincé de la vie de cette femme qu’il aimait. Comment pouvait-elle oser réclamer à rester amis ?

« Touchée. Je dois admettre que c’est juste pas possible. En particulier pour toi… »

Jaime se leva pour déposer sa tasse de café dans l’évier. Toujours aussi clean ce type ! J’appréciais, même dans une maison vide.

« Elle est envahissante. Elle portait très bien le nom des Hopkins. Moins que toi, mais quand même. »

Je le suivais du regard tandis qu’il prononçai ses mots. J’avoue que sa remarque me fit bien sourire, au point de me laisser aller à un léger rire.

« Eh bien, avec le commun des mortels on pourrait croire que tu me fasses un compliment, me spécifiant que tu me portes dans ton cœur, mais, connaissant ta passion pour ta famille, je ne peux malheureusement pas le prendre en temps que tel. Mais merci quand même ! »

Quel personnage ce Jaime…



made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Ven 19 Juin - 20:45

Tout, mais pas elle !
Jaime H. & Liz D.
Il retourna jusqu'à elle, debout alors qu'elle était assise par terre, sa tasse froide dans les mains. Il lui arracha et fit couler un nouveau café dedans. Une maigre attention qu'il faisait en ôtant la moindre délicatesse, une marque qu'il n'accordait qu'aux Hopkins. ▬ Burlington Lifestyle

« Touchée. Je dois admettre que c’est juste pas possible. En particulier pour toi… » « Coulé. » répondit-il, un sourire dans la voix.

Il essaya de se souvenir la dernière fois qu'il l'avait fait rire. Peut-être quand Garrett avait fait tombé la saucière sur lui à un noël… Ou quand Charlie rappelait les imbécillités de familles. Toujours est-il que ce n'était pas arrivé très souvent. Surtout en six ans. C'est vrai que c'était long, six ans.

Elle comprit rapidement qu'être une Hopkins, à ses yeux, n'était pas un compliment à proprement parlé. « Finaude ! » lui souffla t-il, sans pour autant prendre la peine de la regarder. Il ne l'avait jamais trouvé idiote, ni rien. C'était une âme en peine, paumé, probablement un peu naïve et fleur bleu, mais elle n'avait rien de méchant. Il n'avait jamais prétendu qu'elle l'était.

Il y avait toujours eu cette tension, sur le point de lâcher. Comme si constamment, ils avaient quelque chose à se reprocher, sans que personne ne dise rien. Un simple regard ou un mot trop haut était prétexte à crier. A la longue, ça aurait pu faire partie du charme de leur relation, constamment au bord de l'explosion.

Il retourna jusqu'à elle, debout alors qu'elle était assise par terre, sa tasse froide dans les mains. Il lui arracha et fit couler un nouveau café dedans. Une maigre attention qu'il faisait en ôtant la moindre délicatesse, une marque qu'il n'accordait qu'aux Hopkins.
Le café coula dans la machine et il lui brailla par dessus le vrombissement : « Et que ce soit claire : ne m'invite pas à la pendaison de crémaillère et compte pas sur moi pour t'emmener acheter un matelas. » Ou alors, contre très gros service ou chantage, mais à si ça arrivait, il lui rirait au nez avant de raccrocher. Peut-être que si elle lui annonçait qu'elle avait un cancer et que son dernier souhait était d'aller avec lui acheter un matelas, il y concentrait, mais rien n'était sûre.

Le rustre revint, du café chaud dans la main et fourra cette même tasse entre les mains de Liz. C'était une tasse qu'elle avait depuis longtemps. Elle l'avait acheté en paire, avec celle qui était maintenant dans l'évier. Il le savait, c'était tout. Cette tasse avait longtemps vécue avec Liz, probablement vingt ans. « Prends en soin, de ta tasse. » a t-il lâché, subitement, mais sans honte.

Il regarda alors sa montre, s'apprêta à dire « Si jamais tu as besoin » mais ça lui semblait trop familier. Ni un « soit dit en passant. » Il envisageait un « Hé ! »
Au final, il ne savait pas comment sa phrase, alors il lui dit aussi brute qu'il l'avait formé.

« Je ne te donnerais pas mon adresse, je n'ai pas envie de te voir débarquer en pleure à deux heures du matin, mais j'ai toujours le même numéro. » Piquante, abrupte, mais pourtant, il lui laissait la possibilité d'être un recours notoire.
« Ne me rends pas le tiens, je l'ai toujours effacé après une semaine. »


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Sam 20 Juin - 0:53

Tout mais pas lui !
« Il n'y a pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu'on déteste. »




Jaime se montra galant en me resservant une tasse de café. Enfin, galant, il y avait juste pensé, parce que, question service, ça laissais à désirer. Mais bon, au moins, j’avais un café tout neuf entre mes mains. C’était plutôt pas mal.
Nous avions toujours été chien et chat, et au fond, c’était quelque chose que nous aimions entretenir, cette relation explosive. Et même dans ce type de moment, il parvenait toujours à trouver la petite phrase
d’accroche pour m’embêter.

Enfin, c’était clair, je ne comptais pas abuser plus de son temps. Ce n’était pas que, mais j’espérais aspirer à d’autres fréquentations qu’à ce playboy insolent, qui malgré tout avait su me tenir un peu compagnie. Ces derniers jours, c’était pas la joie et une petite explosion comme celle-ci, et ben, ça reboostait un peu.
Concernant mon ameublement, je saurais me débrouiller, je vais bien trouver un magasin dans le coin qui livre à domicile ? Non ?

« Je peux au moins te demander une adresse pour y acheter des meubles, mais qui peuvent être livré à domicile, ou c’est trop te demander ? »

Je prenais un ton ironique, le sourire aux bords des lèvres.

Je regardais au fond de ma tasse, un instant pensive, mais sortit aussitôt de ma rêverie lorsque Jaime lâcha subitement que je devais prendre bien soin de ma tasse.
Je levais ma tête vers lui, puis reposai mes yeux sur cette tasse que j’inspectais d’un peu plus près. C’était sûr, cette tasse je l’avais depuis longtemps. C’était les deux premières tasses que nous nous étions achetés, Charlie et moi. Une valeur sentimentale. Il avait vu juste.

« On va essayer… »

Je posai à nouveau mon attention vers Jaime qui semblait pressé de partir. Effectivement, cela faisait bien une heure que nous étions là, à bavarder.

« Je ne te donnerais pas mon adresse, je n'ai pas envie de te voir débarquer en pleure à deux heures du matin, mais j'ai toujours le même numéro. »

Sa remarque me fit sourire. Quel con alors celui-là !

« Oh, ne t’en fais pas, tu serais la dernière personne à qui je penserais ! Par contre, question numéro, tu sais, je l’ai probablement effacé il y a un bon moment ! Désolée ! »

Je me relevais du sol, puis haussa les épaules, adressant un sourire crispée, l’air désolé à mon interlocuteur.

« Comme ça, nous sommes deux à faire pareil ! Mais comme tu as raison ! Nous avons tellement de points communs ! C’est toi que j’aurais dû épouser en fait, tu as raison ! »



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Sam 20 Juin - 1:25

Tout, mais pas elle !
Jaime H. & Liz D.
Réussir à placer Donne moi ta main, après qu'elle déclare après avoir épousé le mauvais frère relevait du brio. ▬ Burlington Lifestyle

« Par contre, question numéro, tu sais, je l'ai probablement effacé il y a un bon moment ! Désolée ! »

Il éclata d'un rire franc, court, mais franc, puis hocha la tête, souriant. « J'en étais sûre. » soupira t-il du bout des lèvres. « Et quand comprendras-tu, Liz Hopkins, que j'ai constamment raison ? Donne-moi ta main. »

L'ambiguité de la discussion lui laissa un sourire charmeur aux coins des lèvres. Réussir à placer Donne moi ta main, après qu'elle déclare après avoir épousé le mauvais frère relevait du brio. De la provocation comme il en faisait toujours. Il laissa flotter entre eux l'étrangeté de sa phrase avant de prendre sa main et sortir de sa poche un stylo. Il nota dans sa main son numéro, sembla réfléchir en plissant les yeux et nota à la suite le nom d'un magasin de meuble. « Surtout, dis leur que t'es ma belle-sœur… Ils doubleront les prix. »

Il prit un air faussement navré pour elle et replia les doigts de la demoiselle contre sa paume. Cette fois, Jaime regarda sa main plutôt que les yeux de sa belle-sœur. Un pli s'était incrusté entre ses sourcils, comme s'il se débattait intérieurement avec des démons. C'était le moment de lui dire qu'elle ferait mieux de ne pas prendre de meuble et qu'elle retourne en arrière, mais c'était un peu trop tard, il avait glissé, sans le formuler, une sorte d'accord. « Ne pense pas que j'accepte ta présence... » se persuada t-il. « Et, s'il te plait, évite de m'envoyer Roxy en larme à la maison. »

Il relâcha enfin sa main, se rendant compte qu'il l'avait tenu plus qu'il ne fallait, mais peut-être que cela était nécessaire, ne serait-ce que pour faire passer le message. Il s'écarta et tripota les branches de ses lunettes de soleil en regardant dehors. « Allez, chasse moi, que je parte la conscience tranquille ! J'ai pas envie d'avoir l'impression d'avoir fait une trève avec toi ! »

Jaime Hopkins, même s'il n'y pensait pas, aimait les relations conflictuelles, voilà pourquoi il était toujours fourré dedans et qu'il y retournait, comme aimanté.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Mer 1 Juil - 0:33

Tout mais pas lui !
«  Il n'y a pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu'on déteste. »




Jaime s’amusa bien vite à jouer sur les mots après lui avoir avouer ne pas avoir choisit le bon frère à épouser. Bien évidemment, je plaisantais, mais celui-ci semblait être disposé à continuer de jouer le jeu. Ainsi donc, il me demanda « ma main ». Je mis un peu de temps avant de clairement comprendre où il voulait en venir, puis finit par la lui tendre. Il ne fit pas durer le suspense plus longtemps et me griffonna son numéro sur la paume de ma main, ajoutant ensuite le nom d’un magasin de meubles. J’observai ma main tandis qu’il écrivait, relevant la tête vers lui une fois qu’il eu terminé.

« Surtout, dis leur que t'es ma belle-sœur… Ils doubleront les prix. »

Sa remarque m’amusa et je ne pu contenir un rire. Il semblerait qu’il est un franc succès avec les propriétaires de ce magasin ! Ainsi, il considérait toujours que je sois sa belle sœur. Beau revirement de situation, lui qui semblait totalement me rejeter de cette famille en milles morceaux. Je ne pu m’empêcher de relever, pensant après aurait peut-être dû me contenter de ses dires sans relever.

« Ta belle sœur hein ? »

Je lui adressai un coup d’œil, reprenant le fil de la conversation.

« Que leurs as-tu fais pour qu’ils t’en veuillent autant ? Tu n’es pas d’une grande aide dis moi ! On ne peut même pas compter sur toi pour que tu nous obtiennes des prix ! »

Je me montrais plus taquine qu’à l’accoutumée, jusqu’à ce qu’il me rappelle que ma présence n’était pas la bienvenue, et, que je n’avais pas intérêt à faire du mal à Roxy. Du mal ? Mais je voulais tout sauf lui faire du mal ! Je voulais qu’on retrouve une once de cette relation que nous avions autrefois. Je sais que ça prendra du temps, mais je comptais bien revenir pour m’accrocher et atteindre mon objectif !
Je ne m’en étais pas aperçue mais Jaime avait tenu ma main un bon moment, finis enfin par me le la rendre, un pointe de gêne se dessinant sur son visage.

« Allez, chasse moi, que je parte la conscience tranquille ! J'ai pas envie d'avoir l'impression d'avoir fait une trève avec toi ! »

Il me faisait à nouveau sourire. Ce n’était pas tous les jours que Jaime se montrait « amical ». Je m’entends, car ce n’était pas comme si on s’était fait remarqué un peu plus tôt dans la rue. J’espérais d’ailleurs que tout cela n’aurait pas d’incidence pour la suite, auprès des habitants de cette jolie ville. Je m’éloignai de mon ex beau-frère pour me diriger vers la porte d’entrée.

« Je te prends au mot alors, je te remercie quand même de ton aide. Ne t’inquiète pas, je ne viendrais pas t’embêter ici. Je ne comptais pas te harceler, tu sais pourtant à quel point cela va être dur, étant donné qu’il m’a toujours été si difficile de me passer de toi ! »

J’ouvrais la porte, m’appuyant contre celle-ci.





made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime] Mer 1 Juil - 2:01

Tout, mais pas elle !
Jaime H. & Liz D.
Il reposa finalement ses lunettes de soleil sur son nez et se gratta le cou de l'index, comme s'il aurait été bienvenue de dire quelque chose, mais rien ne vint. ▬ Burlington Lifestyle

« Ta belle sœur, hein ? » Jaime se contenta de la dévisager, la mâchoire resserrée. Pourquoi continuer de l'appeler comme tel, de la voir comme tel alors qu'il s'était obstiné, des années durant, à l'exclure de son entourage et de toute affection ? « Tu n’es pas d’une grande aide dis moi ! On ne peut même pas compter sur toi pour que tu nous obtiennes des prix !  » « Tu sais que je suis un démon, j'ai tout prévu bien à l'avance pour ruiner ta vie ! » Comme s'il n'avait que ça à faire.

Parfois, il donnait l'impression de n'avoir, effectivement, rien de mieux à faire qu'essayer de faire la guerre contre elle. Six ans, sans qu'ils se parlent, ne se croisent ou n'apprennent quelque chose sur leur vie commune et pourtant, il lui arrivait de penser à elle et de s'énerver sans la moindre raison.

« Je te prends au mot alors, je te remercie quand même de ton aide. Ne t’inquiète pas, je ne viendrais pas t’embêter ici. Je ne comptais pas te harceler, tu sais pourtant à quel point cela va être dur, étant donné qu’il m’a toujours été si difficile de me passer de toi !  »
Jaime amorça un sourire joueur, sans se rappeler et admettre qu'au fond, ils se cherchaient des poux. Il préférait être persuadé qu'elle le persécutait, s'enfermant dans une paranoïa douillette. « J'ai rêvé pendant des années de te l'entendre dire, Liz... » soupira-t-il, comme faussement agacé. Il reposa finalement ses lunettes de soleil sur son nez et se gratta le cou de l'index, comme s'il aurait été bienvenue de dire quelque chose, mais rien ne vint.

Il la regarda, adossé contre la porte et s'écarta finalement, l'ignorant subitement avec insolence. « On fait comme d'habitude, tu m'appelles pas et je ne t'appelle pas. Et, pitié, ne me remercie pas, ça m'emmerde de jouer la carte de la politesse. »

Malgré tout, il abaissa la branche des lunettes pour jeter un regard franc vers elle, par dessus. Il ne l'avait peut-être pas saluée, avait tardé, plus tôt, à se retrouver face à elle, mais actuellement, il la regardait. « Avec un peu de chance, c'est juste un cauchemar. Demain, t'habiteras plus ici. »
Il fila dans la rue, sans se retourner..


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




❝ ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Tout, mais pas lui ! [PV Jaime]

Revenir en haut Aller en bas

Tout, mais pas lui ! [PV Jaime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aurore de Maison-Dieu '' Prenez moi tout, mais pas ma fille! ''
» Un peu de tout... (mais surtout du Mass Effect !)
» (H) AU CHOIX ⊱ elle est ton tout, mais elle n'est rien. elle est l'ange de tes nuits, le démon de ta vie.
» ∞ j'fais genre j'vais bien et tout, mais en vrai j'ai raté Bob l'éponge ce matin.
» On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde | Kai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Your Destiny
 :: Le passé nous construit :: 
Saison 3
 :: Rps :: RIVERSIDE
-