RSS
RSS

 
LE FORUM ROUVRIRA PROCHAINEMENT
Pour plus de détails, rendez-vous sur le lien
CLIQUEZ-ICI

Partagez|

Erik Gunnar, l'biker du tatoo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Erik Gunnar, l'biker du tatoo. Mar 30 Juin - 22:42


 
 

 
Erik Gunnar

 
« Ta citation »

 
 
Je me présente Erik Gunnar. Je suis né(e) le 16/12/1957 à VadsØ, ce qui me fait 58 ans et promis, j'ai toutes mes dents ! Je suis en ville depuis environ 40 ans . Pour moi, les plus sexy sont les femmes et je suis actuellement célibataire et veuf. Je suis Tatoueur et j'aime ce que je fais. Oh je vous ai pas dit... j'ai pas de don (si ce n'est d'être un homme poussé au paroxysme de son entrainement physique). Niveau caractère, on dit de moi que je suis assez distant, quand on en viens à m'approcher. Et dernière petite info', j'appartiens au groupe The Star-Spangled Banner et je suis un personnage inventé.
 


 
Racontes nous ton histoire...


 

Hmmmm. Putain de gueule de bois. A peine le temps d'ouvrir les yeux que je sens cette putain de douleur, vive et réelle me traverser le crâne, comme si elle était là, planquée, à se tenir en embuscade prête à intervenir et à... M'enfin... c'est après une bonne petite série de soupirs et une bonne tonne de râlements en tout genre que j'en arrivais à la déduction rationnelle et logique que c'était sans aucun doutes là, la faute à l'armada de cadavres (et par là, je parles bien de diverses bouteilles vidées, d'alcool, sensiblement) qui trainaient près du lit. Après avoir jeté un œil vers  l'heure, je constatai finalement qu'une fois encore, mon jeune apprenti devait sans doutes avoir ouvert boutique à ma place. C'est un bon garçon et je me rends bien compte que je lui en demande beaucoup. J'ai pas beaucoup du descendre à l'heure, depuis son arrivée. Vous me direz, d'un certain côté, c'est son travail, que de gérer en mon absence. Bref... Comment j'en suis arrivé là, de toute façon, hein ?... Fut une époque ou il m'aurais littéralement été inacceptable que de laisser un p'tit jeune se saigner d'une quelconque façon à ma place. Comment hein... ? Bah, je présume qu'il m'en voudra pas trop si je traine encore un peu pour laisser mes pensées m'envahir quelques temps. ça calmera aussi peut être la douleur de ne pas m'envoyer le bruit des machines si tôt après mon réveil. Je restais donc là, assis sur mon pieu à fixer l'mur. Comment.. hein ?

J'présume que tout à commencé en Norvège, mon pays natal. J'men souviens comme si c'était hier. Ma mère, soumise et mon père violent. Quand il cognait sur elle, elle ne pouvait rien, elle était juste là, lamentable, à passer son temps à s'excuser et à pleurer, tentant tant bien que mal de m'élever correctement. Bien sûr, j'suis pas pour autant devenu un gosse facile, bien au contraire. Enfin, j'ai moi même migré dans la violence, sans pour autant en perdre une idée simple de valeurs, de principes. J'ai toujours été droit, malgré cette violence qui n'avais cessée de croitre en moi. Finalement, j'ai vite grandi et suis rapidement devenu assez robuste et solide pour pouvoir coller une beigne dans la trogne de mon vieux père. Cette loque n'était même plus capable de tenir correctement sur ses propres jambes et lorsque mon poing à rencontré son nez, il à rejoint Morphée assez vite pour ne pas avoir le temps d'essayer de nous retenir, ma mère et moi. Après quelques temps à chercher un endroit ou aller, nous sommes finalement allés en Amérique, dans la ville de Burlington. Pour être franc, j'ai jamais vraiment eu l'occasion de me demander ce que j'pouvais bien penser de c'te ville. Tout ce que je sais, c'est que ma mère s'plaisait ici, pas besoin de plus pour m'y impliquer. J'ai donc, pour ma dix-huitième  année de lâcher l'entrainement solitaire pour rejoindre l'armée. J'me suis donc engagé. Finalement, j'suis sorti de l'école assez vite, ayant toujours plus été taillé pour le terrain que pour la théorie et le terrain l'as bien assez vite démontré. Je me suis assez rapidement démarqué de mes camarades, pas forcément par des actions fulgurante ni par une capacité particulière à finir les épreuves en premier mais par un sens de l'honneur et de corps sans pareil. Je n'ai jamais abandonné un allié, sauf si la situation l'obligeait réellement, quitte à retourner moi même sur le terrain. J'aurais facilement lâché ma propre vie pour n'importe lequel d'entre eux.

Malheureusement, tous ceux que j'ai perdu sont soit tombés dans mes bras sans que je ne puisse rien faire. Les autres s'en sont tirés, pas tous entiers, mais vivants. Finalement, j'ai pris du galon, assez vite et je suis devenu capitaine avant même d'avoir eu le temps de réellement compter les années de bouteille. Cependant, alors que j'allais demander à être rétrogradé, finalement moins taillé pour les ordres que pour le terrain, l'on m'as solennellement convié à devenir Major, m'offrant ainsi non seulement le droit de retourner sur le terrain à ma guise, mais aussi d'avancer, si la possibilité m'attirait. Vous me direz, jusque la, rien de particulièrement spécial, pas vrai ? n'importe quel soldat qui en voulait un minimum aurait fait autant, et je suis totalement pour cette idée. Après le décès de ma mère, ils sont devenus ma seule et réelle famille. Enfin... Avant que je ne la rencontre. Lucy Franks, ma femme. Aussi drôle que ça puisse sembler, je l'ai rencontrée dans l'un des plus vieux clichés du monde, au pub, lors d'une permission. J'avais le pari idiot que l'on donnes à tous les mecs renfermés sur eux mêmes et qui ne s'ouvrent qu'auprès des frères, sur le terrain : L'approcher et engager la conversation pour 100dollars. Le baiser, c'était 200. Non seulement, je l'ai eu, mon baiser, mais en plus j'ai empoché 300. je vous laisse imaginer pourquoi.  

Quelques temps plus tard, on prévoyais de se marier, on à pondu une gosse et j'étais le papa soldat l'plus heureux d'c'te chienne de vie. Six ans plus tard, après avoir été nommé Major, j'ai été appelé sur le terrain pour une mission assez dangereuse. Moi et mes hommes, ont à donc du à nouveau s'éloigner de nos famille pour aller combattre les ennemis de l'Amérique. Six ans et littéralement aucune perte malgré diverses missions sur le terrain.  La chance finit toujours par tourner. Cette fois là, on à été envoyé dans un travail périlleux, assez pour perdre une bonne moitié de mes effectifs dans une sale embuscade. Un vrai massacre. J'ai d'ailleurs été capturé et torturé pendant près de trois années (ce qui à laissé quelques belles marques sur mon visage ainsi que mon corps, pour augmenter l'impact des tatouages, sans doutes).  Le temps de me localiser et de venir me chercher, j'suis sorti de ce fourbi en tant que dernier survivant. Bien entendu, nos supérieurs avaient eu le temps de récupérer les rapports des derniers survivants ayant pu échapper à la captivité et qui ont pu rentrer à la base ainsi que le mien et en on déduis que je n'avais pas à porter la responsabilité de ce qui s'était produit. C'est d'ailleurs pour cette raison que je n'ai été ni viré ni enfermé. En fait, ils ont du estimer que ma punition s'était vu amplement suffisante, lorsqu'ils m'ont amené sur la tombe de ma propre famille, m'expliquant que l'un des hommes travaillant à la botte de nos ennemis s'étaient démerdés pour réussir à leur faire rejoindre le seigneur. J'crois que c'est là que quelque chose s'est brisé, en moi. Vous vous imaginez, vivre et tenir trois longues années sous diverses tortures, menaces, avec comme seul compagnon une mort aussi certaine qu'omniprésente. Voir crever tous les êtres qui ont pu vous être chers, tous vos frères, sous ces mêmes tortures ? Tout ça, pour une notion simple, pour l'espoir de pouvoir les revoir un jour et finalement, ne pas avoir le droit simple d'embrasser ma propre fille, de la voir grandir, sourire, se trouver un bon gars, se marier.. Connaitre un peu de la joie que sa mère avait pu apporter à pauvre type comme moi. Cette vie est injuste. Si je pouvais donner ma vie pour elles, si j'avais pu ne pas me faire attraper ce jour là, ne pas courir après l'un d'eux pour sauver la peau de l'un de mes frères...

Non... suis-je réellement en droit de regretter quoi que ce soit ? De pleurer leur mort ? Il n'y à qu'un fautif à cette affaire. l'homme qu'ils ont envoyés tuer la famille du décisionnaire ennemi. L'homme qui avait osé les défier en survivant trois longues années. C'est cet homme, cet exécutant, que je devais retrouver. Retrouver et saigner. J'ai donc sombré et ce à tel point que mes propres frères ne souhaitaient même plus partager leur équipe sous mes ordres. Non pas par manque de confiance forcément, mais uniquement car personne de saint et d'équilibré ne veux être commandé par un Major ayant un trop gros penchant pour la bouteille. Mes supérieurs ont d'ailleurs essayé, en vain, de me retenir, de m'empêcher de me lancer dans cette chasse à l'homme. Elle m'as pris le temps qu'il fallait, mais finalement, je suis parvenu à obtenir sa tête. Ainsi que celle de ses employeurs. A mon retour, j'ai été médaillé et mis à la retraite. C'était sans aucun doutes leur façon de me dire "c'est bon mon gars, t'en à assez fait, t'as assez pris dans les tripes" Je voyais de toute façon bien dans leur regard que j'avais plus réellement ma place ici. Me voilà donc, moi, Erik Gunnar, ex Major de l'armée terrestre américaine, soldat de renom et de valeur, brisé et abandonné par les miens, par tout ce que j'aimais, à vivre du salaire misérable d'un putain de tatoueur.

Ironique, pas vrai ? En tout cas, j'peux vous affirmer une chose : Je ne regrette pas ce que j'ai accompli, même si aux yeux de beaucoup de personnes, c'était la simplement l'acte désespéré d'un être ayant sombré bien bas. A vrai dire, je ne me suis pas réellement posé la question à savoir ce que les gens pensent de moi aujourd'hui. J'ai combattu, couvert et protégé auprès de nombreux frères. J'ai eu l'nez dans le sang et les tripes alors que je portais bon nombre d'entre eux hors des tirs ennemis et j'ai même forcé l'entrée d'un véhicule blindé, dans le feu de l'action, un jour.  Ah pour sûr que si vous en voulez, des histoires croustillantes, j'en ai bien un bon paquet à raconter. Mais voulez vous encore approcher le vieux Gunnar, hein ? Ce vieux con qui, bien que respecté et connu par bon nombre de personnes dans cette foutue ville, doit maintenant apparaitre comme une putain d'épave sans réel intérêt. Un fantôme d'un passé qui à finalement été enterré et laissé près de sa famille. Non.. je ne mérite sans aucun doutes même pas cet honneur. Je suis mort là bas, sous les tortures.

Aujourd'hui, cela fait six années que j'ai repris ce salon de tatouage et environ cinq années que j'ai fondé les Black Angels. Un groupe de bikers assez réputés pour leurs bonnes actions et leur allure vieillotte. Concrètement, on passe pas mal de temps à rouler, bricoler nos bécanes, picoler et se marrer entre nous. Mais si le besoin se fait ressentir, on n'hésite pas à se pointer pour faire respecter certaines valeurs, idées. En six ans, j'en ai fait de la bouteille. Je ne suis pas moins brisé, mais j'me suis simplement dit que quitte à avoir encore quelques années devant moi, autant m'en servir pour faire vivre ce qui avait tellement plu à ma tendre Lucy, Mes valeurs. Tel l'épave servant de pilier aux machines bancales, je dirige mes gars d'une main solide, dans l'honneur.

 

Derrière l'écran

 

 
pseudo /prénom + Angel / Alexandre
ville + Un pathlin paumé en Alsace
âge + 22
comment as-tu connu le forum? + Léo
comment le trouves-tu ? + Pour l'instant, bottant
ton pêché mignon + Pizza. Forever.
que détestes-tu ? + J'suis un gars simple, d'honneur et de valeurs. Tout ce qui peux s'en séparer, donc. A commencer par l'irrespect.
connexion + 7 jours/7
Souhaites-tu devenir parrain ou filleul + [] Parrain - [] Filleul - [] Aucun (Pour plus de renseingements, clique-ici)
dernier p'tit mot + Hmm. Bourbon.
code du règlement + Validé par Savana
 


 
codage de whatsername.
Revenir en haut Aller en bas


❝ PNJ ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 06/09/2013
MESSAGES : 827
DESTINY POINTS : 1219
RP/LIENS
LIENS/RP
» MES LIENS:
» MES ANECDOTES:
» MES RPS:



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Erik Gunnar, l'biker du tatoo. Mar 30 Juin - 22:46


Félicitation !! Ta fiche est validée ding

BIENVENUUUUE !! Te voilà enfin dans le vif du sujet. Tu vas pouvoir désormais attaquer les RP, demander un logements, des liens... Bref, faire vivre ton personnage au sein de Burlington.

Pour t'aider, voici les différents liens importants :
Au bottin, tu iras.
Si un don tu as, le recenser tu feras.
Un logement, tu demanderas.
Des poto's, tu te feras.
Parrain ou filleul tu deviendras.
RP divers, tu voudras peut-être.
La Radio, tu y participera
Au RP commun, tu t'y rendras et tu t'y investiras.

Voilà, tu as tout vu ? Tu as remplis les formulaires importants ? Alors bienvenue chez toi ! Nous espérons que tu t'y plairas et en cas de soucis, n'hésites pas à nous contacter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Erik Gunnar, l'biker du tatoo. Mar 30 Juin - 22:58

    Bienvenue à toi ! ding
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Erik Gunnar, l'biker du tatoo. Mer 1 Juil - 0:24

Bienvenue ! Compagnon de choucroute xD !
Revenir en haut Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 10/07/2013
MESSAGES : 1820
DESTINY POINTS : 2003

ÂGE : 25
EMPLOI : Flic "profileur" - Serveuse / Barmaid au Red Square en extra
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Hétérosexuel(le) ouvert à d'autres expériences
YOUR LOVE : AVATAR : Amber Heard
BIPOLARITE : Aspen E. Grayson
CREDITS : Gifs.©Google - Avatar. ©WhiskeyLullaby
RP/LIENS
LIENS/RP
» MES LIENS:
» MES ANECDOTES:
» MES RPS:



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1061-carpe-diem-roxy-a-hopkins-story http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1069-ben-moi-je-te-clique-je-te-double-clique-je-te-mets-dans-la-corbeille-et-je-la-vide-roxy-a-hopkins

MessageSujet: Re: Erik Gunnar, l'biker du tatoo. Mer 1 Juil - 0:41

Et ben, et ben quelle histoire de folie ding
Je te souhaites la BIENVENUUUUUUUUUUUUUE DANS LA FAMILLE et j'espère que tu vas t'y plaires cute En cas de questions, tu n'hésites pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Erik Gunnar, l'biker du tatoo. Mer 1 Juil - 4:53

Oh la vache, en lisant j'étais dedans.
Je vois mal me faire tatouer mais je ne suis pas contre un lien/rp tout de même si tu es d'accord.

Bienvenue mouton
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




❝ ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Erik Gunnar, l'biker du tatoo.

Revenir en haut Aller en bas

Erik Gunnar, l'biker du tatoo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rapport d'activité : "Biker des enfers"
» Erik Cole vs Michael Ryder
» Bienvenue Erik!
» Erik, guerrier divin d'Eta
» Carnet de Erik Lehnsherr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Your Destiny
 :: Le passé nous construit :: 
Saison 3
 :: Présentations
-