RSS
RSS

 
LE FORUM ROUVRIRA PROCHAINEMENT
Pour plus de détails, rendez-vous sur le lien
CLIQUEZ-ICI

Partagez|

Take care of people [PV Léo Ponky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Take care of people [PV Léo Ponky] Mer 1 Juil - 17:17

Léo & Liz’ ✻ Take care of people…


Mon arrivée à Burlington avait eu sa dose d’émotions vives. Entre l’apparition de Jaime, les retrouvailles avec mes enfants, l’altercation avec ma fille Roxy, j’avais besoin de m’occuper l’esprit pour me remettre de tout ça. Bien sûr, je savais que revenir après six années d’absences n’allait pas être chose aisée, mais, je ne m’attendais pas non plus à être cataloguée dans tout Burlington comme la traînée de service, faute à l’émission radio que tenais ma fille et qui entretenait des racontars de très mauvais goûts. Je n’allais pourtant pas me laisser abattre, j’avais conscience que j’avais mal agis dans le passé, et me refusais à conserver cette étiquette. Les gens font des erreurs, n’est-ce pas ? Ne faut-il pas leur tendre la main lorsque ceux-ci sont dans le besoin ?

C’est ce que j’avais décidé de faire, afin de m’occuper l’esprit le temps que les choses se tassent. Je poursuivrais mon objectif, mais pas tout de suite. Je devais laisser le temps à tout le monde de digérer ma présence ici, me laisser le temps à moi-même d’encaisser tout ça. Etre traitée comme une criminelle, ça use voyez vous ?
J’avais postulé au sein de l’hôpital de Burlington. Ma candidature ne mis pas bien longtemps à trouver réponse, ils cherchaient de manière constante de nouveaux médecins pour gagner en réputation, et qui sait, peut-être finalement devenir un hôpital de renom. Mon curriculum vitae les avaient séduis, mon parcours de formation atypique avait impressionné. D’abord infirmière puis médecin traumatologue. La route avait été longue pour y parvenir, mais aujourd’hui j’avais le job, la carrière, et la paye qui va avec.

Ils n’ont pas mis bien longtemps à me faire commencer. Je passais l’entretien le lundi, et le mercredi j’étais déjà au travail. Je prenais un poste aux urgences, gérant l’afflux de patients qui engorgeaient les lieux. Mon rôle était de prioriser les soins sur tel ou tel patient, de cibler les problèmes, et les gérer si cela recourait de mes compétences. Deux jours par semaine, je prenais également mes fonctions aux consultations où je refaisais des patients connus du service, ou pour d’autre un peu moins.

Cet après-midi là, je me trouvais dans mon cabinet, alternant les rendez-vous. Je feuilletais toujours les dossiers avant de recevoir mon patient, afin de cerner les problèmes avant d’entamer l’entretien médical. Observant ma pile de dossier, je fini par mettre la main sur le patient suivant : Léo Ponky, un jeune de 24 ans qui venait en consultation pour ses blessures traumatiques aux poignets. Je ne l’avais encore jamais vu, il était temps de faire plus ample connaissance et d’observer l’ampleur des dégâts. J’avais une radio et un scanner que je plaçais dans le négatoscope afin de mieux pouvoir déchiffrer les clichés. J’étais très impressionnée par ce que je voyais. Ses poignets comportaient des blessures importantes, qui semblaient plutôt anciennes en plus !
Je me demandais alors combien cela devait être invalidant pour le jeune homme que j’allais rencontrer. Je me levai de ma chaise, m’écartant du bureau pour me diriger vers la porte d’entrée me faisant face. Ouvrant la porte, j’annonçai déjà le prochain patient.

« Bonjour, Léo Ponky, s’il vous plaît. »

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Take care of people [PV Léo Ponky] Jeu 2 Juil - 9:03

Take care of people
Léo & Elizabeth
Notre punk australien n'était vraiment pas très en forme aujourd'hui. Il avait passé une nuit des plus mauvaise. C'était la première aussi mauvaise qu'il passait dans ce nouvel appartement. Qui d'ailleurs était bien vide. Et encore assez impersonnel. Il devrait faire prochainement une virée dans les "magasins de décorations" avec Luke ou son mentor, pourquoi pas? Au moins pour donner un style au salon et la cuisine. Acheter des ustensiles utiles. Car même si il ne mangeait presque pas, il allait bientôt avoir un colocataire, et celui-ci cuisinera et mangera à sa faim. Donc il faut bien faire un petit effort non? En tout les cas, il avait parlé de son projet au juge Berkins, il y a quelques jours au téléphone, et celui-ci semblait ravi. Il avait remarqué quelques petits changements chez lui. Depuis son arrivée et avec les rencontres qu'il avait faite, il arrivait plus facilement à dire ce qu'il ressentait. C'était déjà un bon début.

Enfin, revenons à nos moutons. Le rouquin à fait pas mal de cauchemars dans la nuit. Il s'était même réveillé en pensant être dans sa "chambre", de la maison de redressement. Ce qui provoqua une colère panique. Il se débattit dans tout les sens. Hurlant presque, gémissant parfois. Et bien sur, il tapait sur le mur contre lequel était positionné son lit. Rien de grave en soi. Le problème c'est qu'à cause de ça, ces cicatrices se sont à nouveau rouvertes. Et ça saignait pas mal.. Ces blessures sont très profondes voyez vous? Être attaché par les poignets pendant la plupart de sa vie n'aide pas franchement.

Il finit par revenir à lui. Voyant ses poignets, il fit presque une grimace. Pas à cause de la douleur, ça il ne l'a sentait plus. Mais à cause de ce qui allait se passer maintenant. Il allait devoir aller à l'hôpital. Et bien qu'il écrive et dessine des choses sombres. Il n'aimait pas voir le sang. -Bien qu'il soit capable de frapper quelqu'un à mort, hein-

Finalement il se débarbouilla en vitesse, démélat un peu ses cheveux, les attacha en queue de cheval pour ne pas qu'ils collent aux blessures. Il ne prit même pas le temps de tailler son bouc. Il enfila des vêtements et se fabriqua des pansements de fortune avec des serviettes qu'il enroula autour de ses blessures. Il prit le temps d'avaler ses dizaines de médocs, prit son sac et parti.

Une fois arrivé, il alla aux urgences, s'enregistra et attendit. Bien sur, pas sans rien faire. Il avait prit son carnet et un stylo et dessinait tranquillement. Jusqu'à ce qu'une femme blonde, dans l'encadrement d'une porte l'appelle.

Il leva doucement le visage vers elle, ses yeux plein de cernes et se leva doucement, en mettant sur son épaule son sac, et en gardant son carnet ouvert à la page du dessin dans les mains.

Il entra dans la salle, et s'assit à un siège devant un bureau qui devait être celui de la doctoresse. Il posa son sac à bandoulière à terre, son stylo et son carnet ouvert à la page du dessin sur le bureau. Ce qui laissait entrevoir un magnifique corbeau sur un arbre.

Enfin, il respira un peu, et il posa ses mains sur la table, retirant les serviettes qui recouvraient les poignets. Léo avait de multiples cicatrices, très épaisses qui faisaient absolument tout le contour de ses deux poignets, comme des bracelets. Celles-ci s'étaient ouvertes. Et étaient ma foi.. Très profondes... Il baissa les yeux, regardant le sol. Il n'aimait pas ça. Ca lui rappelait trop de mauvais souvenirs.


« je.. suis venu.. pour ça.. please.. »


[PS: Les mots en anglais dans le texte sont dit avec son accent australien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Take care of people [PV Léo Ponky] Dim 5 Juil - 15:23

Léo & Liz’ ✻ Take care of people…


L’heureux élu ne tarda pas à se présenter à moi. C’était un jeune un peu marginal qui s’avançait dans ce bureau médical que je tenais depuis peu. Léo Ponky s’installa sur la chaise prévue à cet effet pour mes patients, pendant que je faisais le tour de mon bureau pour m’installer sur ma chaise de bureau, bien en face de lui. Je n’eu pas le temps de lui demander la raison de sa visite, ce dernier ne tardant pas à me déposer ses mains enrubannées de torchons plus qu’imbibés de sang sur le bureau. Je ne pu cacher ma surprise, un rictus trahissait mon visage. M’empressant de jeter un coup d’œil sous ces bandages de fortunes, je constatais avec effrois d’épaisses plaies sanguinolentes au niveau de ses deux poignets, vestiges semblerait-il d’ancienne traces de contentions de type menottes, ou autres outils lacérant en plastique pouvant lier les mains entre elles.

« Mais comment as-tu … »

J’examinais attentivement les plaies, qui semblaient avoir plus d’une fois été suturée. Tantôt je comprimais et épongeais, tantôt je jetais un coup d’œil à cette atrocité. Je ne savais pas depuis combien de temps ce dernier vivait avec ses cicatrices, et je n’avais pas eu le temps de plus éplucher le dossier afin de savoir s’il en avait dit mot, mais en tout cas, c’était assez sérieux et handicapant, et je comptais bien en savoir plus sur l’origine de ces plaies.

« Comment t’es tu fais ça ? Je vois que ces plaies ce sont ré-ouvertes, mais que l’origine n’est pas si récente que ça… »

Je l’invitai à comprimer ses chairs tandis que je cherchais de quoi nettoyer et suturer les plaies. Je m’avançai vers la paillasse, cherchant un set à pansement, de la bétadine, de l’eau stérile et des bandes. Je réfléchis un moment, mais au vue de l’importance du saignement, je me servis plusieurs paquets de compresses afin de pouvoir réaliser un pansement plus compressif. Je pris enfin un set à sutures. Je commençais à ouvrir mon set à pansement afin de pouvoir ouvrir le champ stérile et y déposer mes outils dessus.

« Si tu veux bien t’installer sur ce fauteuil médicalisé s’il te plait. »

Cette chaise permettait à Léo de pouvoir y déposer ses bras, que je puisse installer ses poignets le temps des sutures. Bien qu’autrefois infirmière et ayant les connaissances et la dextérité des pansements, je demandai à une infirmière, Emy, de nous rejoindre. Léo perdait trop de sang, et je sentais son visage commencer à blêmir sous l’effet de la perte de sang importante. Je ne devais plus trop tarder à suturer et j’avais besoin que quelqu’un comprime l’autre bras pendant que j’en suturais un.

« Je vais endormir un peu ta peau pour pouvoir suturer tes plaies. »

Je pris de la lidocaïne que je transférais dans une seringue afin de réaliser plusieurs injections en sous-cutanée. Ce n’était pas la partie la plus agréable, mais il fallait en passer par la pour éviter de sentir l’aiguille se planter à chaque point.
Il me fallut une vingtaine de points pour en venir à bout, de ce poignet gauche. La plaie ne saignait presque plus, mais je recommandais à l’infirmière de réaliser tout de même un compressif par précaution, surtout qu’avec des zones comme les poignets, il était difficile de ne provoquer aucun saignements.

« Est-ce que ça va ? Je vais attaquer l’autre poignet à présent. Je voudrais que tu me dises pourquoi tu as ses blessures aux poignets. C’est très sérieux quand même… »

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Take care of people [PV Léo Ponky] Mar 7 Juil - 22:34

Take care of people
Léo & Elizabeth
Le jeune apprenti tatoueur se sentait vraiment très gêné.. Déjà qu'il n'aimait pas aller à l'hôpital pour le psychiatre.. Voilà maintenant que ses cicatrices faisaient à nouveau des siennes. Il gardait la tête basse, regardant le sol, de ses yeux à présent devenus vitreux, de fatigue et de multiples souvenirs. Il ne voulait pas regarder en fasse la jeune femme qui devait l'examiner. Il savait la réaction que les médecins avaient en observant ses cicatrices. Il décida de garder le silence. Ecoutant la doctoresse, qui de surprise n'arriva même pas à finir sa phrase.

Elle se mit à essayait d'arrêter les saignements, mais il savait bien que la demoiselle devait avoir un visage étrange, voire d'incompréhension, tellement cela était inhabituel. Léo avait bien sur deviner cela. Finalement, elle réussi à lui poser ces questions totalement, lui demandant aussi de comprimer les blessures à sa place, le temps qu'elle aille chercher son matériel. Le roux ne voulait pas parlait de ça. Il n'avait pas confiance en elle.. Et puis, à quoi cela servait? Les médecins se foutaient royalement des patients. Comme son put*** de psychiatre. Ces dires allaient être inscrit dans son dossier, mais surement ils ne seraient jamais prit au sérieux. On pensera qu'il a fait plusieurs tentatives de suicides. Alors que cela est faux. Si Léo avait vraiment voulut mourir. Alors pourquoi s'ouvrir tout le contour de ses poignets, hein? Il faut réfléchir un peu dans la vie..

Au final, elle lui demanda de venir s'asseoir sur un fauteuil pour patient. Il se leva alors, lentement. Car sa tête commençait un peu à tourner. Cela n'est pas très grave, il avait l'habitude. Il fixa son cahier du regard et alla s'installer sur le fauteuil. Ou il lança, très lentement un "C'est compliqué". En réponse de la première question de la blonde. Il posa alors ses mains doucement sur les accoudoirs spéciaux. Ce fauteuil faisait pensait à sa cellule.. Manquait plus que les sangles, et c'est comme si il y était. En quelque sorte.


« j'ai.. posé mon carnet de croquis.. sur votre bureau.. si je me sents mal.. à cause du sang perdu.. pourriez vous me le rappeler.. »

Il avait balançait ça, sans vraiment s'en rendre compte. Sans doute pour essayer de détourner la conversation. Mais pas sur que cela ne marche.. Sa voix était un peu plus faible que d'habitude, mais les mots avaient toujours autant de difficulté à sortir de sa gorge.

Il remarqua quand même qu'une autre femme entra. Sans doute pour l'aider. Les problèmes de Léo n'étaient pas des plus simples à soigner.. Il regardait toujours ailleurs. N'observant pas ce que les jeunes femmes lui faisaient. Il ne voulait pas attirer leurs regards sur lui. Ni les questions qui allaient avec.


« faites comme vous voulez.. je ne ressent plus la douleur.. depuis longtemps..»

En effet. Cela ne l'aurait absolument pas déranger que cela se fasse sans anesthésie. Normalement, puisqu'elle ne l'avait jamais soignée.. Elle devrait être surprise..

Et merde!.. Elle recommençait avec ces questions à la con là.. Non pas que ça le gênait de répondre.. Il s'en foutait que tout le monde sache d'où il venait. Si ce centre de redressement fermait pour mauvais traitement, ça serait bien mieux comme ça. Le problème, c'est que les souvenirs étaient bien trop encrés en lui.. Mais elle semblait être quelqu'un de tenace.. Il soupira alors. Tournant enfin la tête pour la regarder. Il l'a fixa, de ses yeux vitreux et cernés de noir à cause de la fatigue.


« car on m'a.. attaché.. presque tout le temps.. la ou j'étais avant.. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Take care of people [PV Léo Ponky] Mar 7 Juil - 23:23

Léo & Liz’ ✻ Take care of people…

Tandis que je réparais ses poignets, le jeune garçon finit par m’avouer avoir été attaché la plupart du temps là où il demeurait auparavant. Mes yeux tentèrent de rencontrer les siens. J’étais totalement choquée par ses révélations. Comment avait-on pu maltraiter un être humain ?
J’avais quasiment achevé de refixer les chairs du jeune Léo. Je donnais congé à Emy afin de terminer le pansement. Cela me donna l’occasion de tenter de lui parler un peu plus encore.

« Je ne suis pas surprise que tes lésions proviennent de blessures liées à la contention. Tu étais attaché avec quel type de liens ? »

Je l’observais, attendant sa réponse avec impatience. A vrai dire, j’en avais des milliers que questions à lui poser. Je voulais vraiment savoir pourquoi il en était arrivé là. Je comprimais sa plaie, puis enroulait son poignet d’une bande. Les soins étaient terminés, j’allais pouvoir l’inviter à reprendre place vers le bureau. Toutefois, son état de fatigue m’inquiétait, le tout associé à sa pâleur liée à sa perte de sang importante. Je ne pouvais pas m’arrêter à ce simple soin, ce jeune semblait bien plus en détresse qu’il n’y semblait paraître. Je ne savais pas comment l’amener à se confier à moi, il ne me connaissait pas, et semblait ne plus faire confiance au personnel soignant. Pourtant, il fallait que je trouve une faille pour qu’il puisse me faire confiance.

« Tes blessures sont importantes, il faut que tu sois très prudent pour laisser le temps à ta peau de cicatriser. Je vois que ta peau est fine, à cause des multiples cicatrisations de tes chairs… Ca n’a pas dû être facile… Depuis combien de temps t’es tu sorti de cet endroit ? Où vivais-tu ? On ne peut pas laisser ça impuni… »

J’étais révoltée, scandalisé par la détresse de ce patient. Je voulais sincèrement lui venir en aide, mais je ne pourrais le faire s’il me laissait la porte fermée.
Je m’attardai sur son cahier de dessin ouvert sur le bureau. De magnifiques dessins à dire vrai.

« Tu as beaucoup de talent, ton dessin est magnifique. »

Je parlais en tout sincérité, et espérait que cette approche me permettrait de l’amener à se confier à moi.

© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Take care of people [PV Léo Ponky] Mer 8 Juil - 0:20

Take care of people
Léo & Elizabeth
Intérieurement, Léo se mit à sourire. Bien que rien ne transparesse sur son visage. Il avait eu raison. Elle était choquée. Il avait tellement de fois était dans cette situation pendant son enfance et surtout son adolescence.. Bon et bien, comme elle ne semblait pas vouloir en démordre.. Tant pis pour elle. Elle ne semblait pas faible. Il s'en fichait alors. Elle n'est pas a protéger. Autant lui déballer ce qu'elle voulait savoir. Comme ça elle le laissera tranquille. Et plus personne ne fera attention à lui. Il détestait être le centre de l'attention. Surtout pour ce genre de chose. Ce n'est pas comme au salon de tatouage.. Il avait l'habitude et se sentait bien là bas.

« des bracelets de.. cuirs.. hospitalier.. ou de métal épais.. »

Cette phrase sortie vraiment difficilement de sa bouche et les sons de sa gorge étaient comme presque éteint. Notre Hamsterponky était très observateur, et cela étaient bien des détails inspirant la terreur chez lui. Voilà pourquoi il détestait l'hôpital. Et surtout le psy'.. Car sous son seul ordre, celui-ci est capable de le faire interner en psychiatrie et donc, par définition et par le comportement de Léo, de le faire attacher.

Il regarda ses poignets avec attention. Il n'avait jamais eut les poignets aussi bien soignés. C'était tellement étrange. Ce pays.. Cette ville.. Ces gens étaient tellement tous étranges.. Si bizarre envers lui. Enfin, pas bizarre.. Mais ils n'avaient pas le même comportement que les gardiens en Australie.. D'un côté, il se sentait mieux. Un peu apaisé. Cela faisait du bien de se dire que peut être ses cicatrices ne s'ouvriraient plus pendant un moment.. Ce qui lui faciliterais la tâche pour son travail.

Il se leva lentement, pour se rasseoir au bureau de la dame.


« j'essayerais.. mais.. j'utilise beaucoup mes poignets.. pour mon travail.. et je n e peux pas prendre un arrêt.. »

Ce n'est pas qu'il ne pouvait pas. Son patron serait surement d'accord. Les poignets d'un tatoueur sont ses outils de travail. Mais ses problèmes ne l'avaient jamais gênés, alors maintenant.. Et puis.. Il ne pouvait pas abandonner Erik.. Il ne s'en sortirait jamais tout seul.. Et surtout.. Il ne voulait vraiment pas.. C'était le seul endroit ou il se sentait bien..

« ça fait environ un mois que je ne suis plus là-bas.. j'étais dans une maison de redressement.. en australie.. mon pays natal.. j'y suis depuis mes dix ans je crois.. avant j'étais dans un orphelinat.. mais j'ai tuer un gosse.. qui se foutait d'moi.. avant.. j'étais en famille d'accueil.. et encore avant.. mes parents me maltraités.. puis ils sont morts.. foutus junkies.. »

Cela lui faisait très mal d'en parler.. Mais il se rendit compte que la voix de la jeune femme était douce.. Elle l'apaisait un peu. Malheureusement le passé refaisait surface devant ses yeux emplit de fatigue. Bien sur, comme à son habitude, rien ne parut. La colère était enfouit au fond de son coeur. Et il l'a faisait jaillir quand il devait défendre quelqu'un.

Actuellement, voyant les souvenirs repasser devant ses yeux, il se croyait dans un cauchemar. Il se mit à agripper l'accoudoir de la chaise sur laquelle il était assit. Juste en fasse de la médecin. Ce qu'il avait envie, la maintenant? Buter le psy', buter les gardiens. Et surtout essayait de ne plus vivre dans le passé. Mais sans personne. Cela n'était pas une mince affaire.

Il se rendit alors compte de ce qu'il venait de dire. Il ne pensait pas avoir dit tout ça. Alors que cela avait vraiment était dur pour lui. Son visage était sans émotion. Ses yeux dégageaient un regard froid.

Etait-ce sa voix si chaude et calmante qui l'avait fait parlait?

Soudain, il releva les yeux vers la médecin. Comme revenu à la réalité des choses. Il semblait touché par ce qu'elle venait de dire. Il était rare que les personnes extérieurs au salon le complimente.


« thanks.. je suis apprenti tatoueur.. c'est ça.. le travail qui utilise.. mes poignets.. mais.. j'suis aussi étudiant.. et écrivain en herbe.. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Take care of people [PV Léo Ponky] Mer 8 Juil - 2:24

Léo & Liz’ ✻ Take care of people…

Le destin semblait s’être acharné sur ce pauvre gosse totalement pommé. Je n’en revenais pas de ce que ce dernier me racontait. Les conditions de détentions de sa maison de correction en Australie laissait sérieusement à désirer, en particulier lorsque je constatais l’état de ses poignets. Il me raconta brièvement les raisons de sa détention. Tué un autre gosse hein ?... C’était tragique mais je ne pouvais me permettre de juger, en particulier lorsque ce dernier m’expliquait sa provenance. Deux junkies, morts par overdoses ? Cela ne pouvait être que dévastateur pour un enfant.
Son visage restait figé, ne trahissant aucune émotion. Je ne faisais que l’écoutant, n’osant renchérir sur ce qu’il venait de me raconter. Il m’avoua travailler au centre de tatouage, me précisant ne pas pouvoir arrêter de travailler comme ça.

« Tu fais comme tu le souhaites, mais si tu ne laisses pas tes plaies se cicatriser convenablement, tu ne t’en sortiras jamais de ses blessures, et sans cesse elles te renverront à ton passé douloureux. IL faut que tu laisses le temps à tes chairs de cicatriser, et pour cela, tu devrais arrêter un petit mois de travailler. Cela te permettrait de ne plus avoir à revenir pour tes vilaines cicatrices ! »

J’espérais qu’il prendrait en compte mon avertissement.
Il me parla alors de ses dessins, plus beaux les uns que les autres.

« Oui, ils sont magnifiques ! Ah tu écris aussi ? Quel genre ? »

Je soupirai alors.

« Ah, tu ne laisseras pas de repos à tes poignets, hein ? »


© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Take care of people [PV Léo Ponky] Jeu 16 Juil - 10:20

Take care of people
Léo & Elizabeth
Woh lala.. C'est doctoresse semblait avoir un caractère bien trempé pour ne pas démordre de ses conseils. Certes, c'est son boulot. Mais au point de "contredire" en un sens, les "volontés" du patient.. Après tout, chacun à sa vie et certains, comme Léo ne peuvent pas prendre d'arrêt maladie.. Enfin.. Ne peuvent pas.. Lui ne le veux pas plutôt.

Puis il se mit à réaliser quelque chose. Quelque chose qu'il n'avait pas fait attention jusqu'à maintenant.. Il avait parler. Parler de lui! Sans qu'on lui tire les vers du nez.. C'était étrange.. Très étrange.. Aller chez le psy' et déballer sa vie, ça il avait l'habitude, car il était obliger. Et puis il se fichait complétement de ce mec qui pour Léo était le plus fou des deux. Il se mit alors à regarder la jeune femme, puis il ferma les yeux, écoutant le son de sa voix. Et la, il comprit. Enfin, il le pensait en tout les cas. Sa voix, qu'est ce qu'elle était douce.. Jamais il était tombé sur une personne avec une voix pareille.. Elle émanait une chaleur sans pareille, qui le réchauffait de l'intérieur.. Le faisait être en confiance.. Et de ce fait, il s'était confié.. Ses barrières avaient explosés, il était redevenu ce petit garçon enfermé au fond de la cave qui avait peur. C'est pour ça que tout était sorti aussi facilement. Mais il se demanda alors une chose tout aussi étrange. Cette femme, va t-elle comprendre pourquoi Léo est sans émotion? Avec une voix monocorde et faible? Peu de monde arrivait à comprendre ça. Pour l'instant seul les deux personnes les plus proche de lui l'avaient comprit. Charlie, son mentor; et Luke, son meilleur ami. Il savait qu'un jour Erik, son patron le découvrirait, quand il se liera, enfin, quand il réussira à se lier à Léo. Ca il en était sur.

Il regardait le sol à présent. Sans s'en rendre compte, il laissa une part d'émotion passer sur son visage. Il était triste, désemparé, il avait peur.. En plus de la fatigue..


« yes.. je ne peux pas.. tout ce que je fais.. l'écriture, le dessin, le tatouage.. c'est les seuls choses qui me rattache un tant soit peu à la vie.. sinon.. tout est colère, peur et tristesse.. je n'ai jamais connu l'amour.. et sans doute jamais je ne le connaitrais.. alors je me retranche avec ça.. mes cicatrices se refermerons après une ou deux.. bonnes nuits.. comme d'habitude.. en tout les cas.. »

Il se mit à rire, sans émotion réelles cette fois, il voulait juste montrer l'ironie.

« heureusement.. mon mentor n'ai pas venu avec moi.. sinon.. il m'obligerais à prendre un arrêt.. haha.. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Take care of people [PV Léo Ponky] Lun 27 Juil - 0:49

Léo & Liz’ ✻ Take care of people…

L’histoire de ce garçon me transperçait en plein cœur. Les mots qu’ils prononçaient lorsqu’il parlait de son travail, de sa passion, cette chose qui le rattachait encore à cette vie qui n’avait fait que s’acharner sur lui me toucha réellement. C’est pour ce genre de situation que j’avais toujours été désireuse de devenir infirmière. Bien qu'aujourd’hui médecin, je tâchais de ne pas oublier ma vocation initiale, à savoir : devenir soignant pour réparer les vivants. Je voulais être ce genre de personne qui trouverait les mots justes afin de venir en aide dans un moment charnière de la vie où certaines personnes ne voyant plus le bout du tunnel… Je voulais être cette personne à l’écoute, toujours prête à rendre service.
Tout cela, je ne l’avais pas oublié. J’étais toujours au plus profond de moi cette infirmière en blouse blanche auprès de mes malades. Alors quand je découvrais une situation comme celle-ci, ma première réaction était de tendre la main du mieux que je le pouvais. Du moins, c’était le message que je voulais lui faire passer.

« Ne dis pas ça, je suis certaine que rien n’est perdu pour toi. Tu es encore bien jeune pour parler ainsi. Tu as la vie devant toi pour connaître ce sentiment qui est d’aimer et de l’être en retour. »

Je marquais une pause, m’évadant un instant dans mes propres pensées. Je ne pouvais pas dire que mon temps était passé, je n’étais encore pas si vieille que ça, mais pourtant, je sentais que mes jeunes années étaient loin derrière moi, tout comme l’amour de mon mari. Un instant, mon cerveau fit ressurgir l’image de Charlie. Puis, j’en revenais à Léo, qui se tenait toujours face à moi.

« Je ne vais pas te forcer à rester au repos, mais si tu veux être débarrassé de tout ça une bonne fois pour toute, il va falloir que tu reposes tes poignets quelques jours, c’est indispensable. Tu as beau être insensible à la douleur, cela est plutôt handicapant au quotidien malgré tout… »

Je haussais les épaules, sachant pertinemment que mon patient resterait de marbre face à cette remarque. C’était un tempérament, une attitude désinvolte qui provenait très certainement d’un passé bien trop lourd pour un jeune homme. Ce genre de vécu change à jamais le cœur d’un homme. Léo n’en était probablement pas épargné. Etait-il épaulé ? Avait-il un quelconque soutien ? A peine me posais-je la question que la réponse que j’attendais tomba. Léo me parlait d’un mentor.

« Et il a raison ton mentor, c’est ce que tu devrais faire, dommage qu’il ne soit pas là d’ailleurs… »

J’étais un peu déçue car cela m’aurait été très utile afin de mieux pouvoir lui venir en aide. Quoi qu’il en soit, j’aimerais beaucoup le revoir, mais cette fois, dans la mesure du possible, j’aimerais que son mentor l’accompagne.

« Je vais devoir vérifier tes cicatrices d’ici une semaine. J’aimerais que tu reviennes, mais cette fois en compagnie de ton mentor, dans la mesure du possible. En tout cas, si tu en ressens le besoin, n’hésites pas à venir frapper à ma porte, tu seras toujours le bienvenue. Pour quoi que ce soit, c’est entendu ? »

Je lui adressai un sourire des plus sincères. J’avais vraiment envie de mieux le connaître, le cerner, et ainsi, mieux l’aider…
© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Take care of people [PV Léo Ponky] Ven 25 Sep - 14:41

Take care of people
Léo & Elizabeth
C'était une sensation très étrange... Une sensation que jamais encore notre punk n'avait ressenti jusqu'à maintenant. Au fur et à mesure de la discussion, la poitrine de Léo se réchauffait progressivement. Habituellement, il avait toujours fois à cet endroit. Jamais il n'avait ressenti une telle chaleur, c'était comme si quelqu'un l'entourait... Pour lui céder sa propre chaleur. Pour qu'elle s'insinue dans tout le reste de son corps. C'était comme les chocolats chauds de son enfance à l'orphelinat les soirs de grands froid. Comme si il était allonger sur un gigantesque coussin cotonneux. Etait-ce normal?... Il regardait alors Elizabeth dans les yeux. Il semblait lui rappeler quelqu'un sans vraiment le faire... Il se mit enfin à penser à sa mère... Pauvre junkie victime de la cruauté de son mari, qui lâchait sur son fils toute sa détresse... Mais la médecin était attentionnée, et semblait aimante... Léo était sur qu'elle avait déjà était mère d'un ou plusieurs enfants...

C'est alors que les joues de Léo s'empourprèrent subitement. Lui-même ne s'en rendit pas compte. Et un minuscule coin d'un sourire s'esquissa. Alors que ses yeux semblaient rêveurs et pleins d'étoiles. Alors c'est ça de se sentir aimer et entouré?...

Il aimait cette sensation. Mais au plus profond de son être quelque chose le bouscula brusquement. Qu'est ce que c'était? Les ténèbres l'habitant. Cette rencoeur envers le monde lui-même... Qui repoussait la chaleur pour l'expulser de son corps.

Léo redevint inexpressif, rangea son carnet de dessins en se levant.


« Okay.. je reviendrais la semaine prochaine avec mon mentor.. »


[PS: Je te propose de clore le rp la? avec ta dernière réponse?]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




❝ ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Take care of people [PV Léo Ponky]

Revenir en haut Aller en bas

Take care of people [PV Léo Ponky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Take care of people [PV Léo Ponky]
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Your Destiny
 :: Le passé nous construit :: 
Saison 3
 :: Rps :: STANIFORD
-