RSS
RSS

 
LE FORUM ROUVRIRA PROCHAINEMENT
Pour plus de détails, rendez-vous sur le lien
CLIQUEZ-ICI

Partagez|

« Pour moi, l’art, la musique surtout consiste à nous élever le plus loin possible au-dessus de ce qui est. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 05/06/2016
MESSAGES : 49
DESTINY POINTS : 541

ÂGE : 36 ans
EMPLOI : Gérante du "Gray's Cafe"- Productrice d'une maison de disque : "The Sound"
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Hétérosexuel(le)
AVATAR : Bethany Joy Lenz
BIPOLARITE : Roxy Hopkins (a')
CREDITS : avatar: strawberry insane
RP/LIENS



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: « Pour moi, l’art, la musique surtout consiste à nous élever le plus loin possible au-dessus de ce qui est. » Sam 25 Juin - 19:09


Aspen E. Grayson

Je me présente Aspen Elizabeth Grayson. Je suis né(e) le 02/05/1980 à NY, ce qui me fait 36 ans et promis, j'ai toutes mes dents ! Je suis en ville depuis 2 ans. Pour moi, les plus sexy sont les hommes et je suis actuellement célibataire. Je suis gérante d'un café et d'une maison de disque et j'aime ce que je fais. Oh je vous ai pas dit... j'ai un don (je peux rejouer la mélodie des morceaux entendue une seule fois). Niveau caractère, on dit de moi que je suis protectrice, forte, joyeuse mais également mystérieuse, méfiante ainsi que râleuse. On me dit souvent que je ressemble à Bethany Joy Lenz mais en plus canon évidement. Et dernière petite info', j'appartiens au groupe We are the world et je suis un personnage inventé.

ta plus grande vie, ton chef d'oeuvre

2 mai 1980 – Un enfant est le plus grand cadeau, deux, c'est comme gagner à l'Euro Million.
Lors d'une nuit étoilée, des cris venant d'une grande maison moderne déchiraient le silence paisible du crépuscule. Dans cette belle demeure, se trouvèrent Mr et Mme Grayson, un couple amoureux et parents d'un magnifique garçon âgé de quelques années. Jusqu'à présent fils unique, il allait bientôt être le grand frère de jumeaux. En effet, les cris appartenaient à Mme Grayson en train d'accoucher à la maison avec le soutien de son mari et de la sage-femme. Leur aîné était sagement en train d'attendre dans le salon, avec une hâte non dissimulée de rencontrer sa petite fratrie.
Après trois longues heures de douleurs intenses, les jumeaux sont enfin sortis de son utérus avec un intervalle de quinze minutes.
« Mon cœur ! Viens voir ton petit frère et ta petite sœur » S'écria le père avec un large sourire sur ses lèvres, heureux et fier d'avoir une famille comme la sienne.
Le petit garçon courra jusqu'à la salle à manger en ouvrant la porte coulissante, séparant cette salle du salon. Arrivé près de sa mère, il s'arrêta de courir pour marcher doucement vers les jumeaux. Ses yeux pétillaient de bonheur et un sourire d'ange se dessina sur ses lèvres.
Ainsi furent nés Aspen Elizabeth et son frère jumeau.

avril 1991 – Chaque âme rend un son particulier. C'est la rencontre de ces sons qui produit l'harmonie ou le désaccord.
Onze ans plus tard, presque douze, la jeune Aspen avait bien grandi, bien qu'elle fût toujours plus petite que ses frères. Son regard chocolat brillait par sa malice et son sourire d'ange toujours affiché sur ses lèvres, prouvait à quel point c'était une enfant joyeuse.
Alors qu'elle jouait dans le jardin avec ses frères, elle fût distraite par un bruit de chez les voisins et vit une petite fille aux cheveux bruns, un peu plus jeune qu'elle, Grace Dawson. Alors que la fille Grayson pensait se faire une nouvelle amie, la petite voisine se montrait fort désagréable envers elle. Grace s'était montrée assez virulente envers Aspen, ses propos pouvaient se montrer piquants, mais la jeune Grayson, n'avait pas dit son dernier mot. Elle ne saurait dire pourquoi, mais cette fille avait besoin d'aide. Elle sentait que quelque chose n'allait pas chez elle.
De ce fait, au grand dam de son frère jumeau qui n'appréciait guère cette gamine qui se montrait agressive envers sa jumelle, Aspen continua à se montrer patiente jusqu'à ce qu'un beau jour, elle vit la jeune fille pleurée sur le bord du trottoir. Elle avait bien remarqué le bleu sur son bras et malgré son jeune âge, Aspen avait bien compris ce qui se passait chez les voisins, il suffisait d'entendre les cris et de voir les bleues pour comprendre.
Ce jour-là, leur rapport s'améliora et elles devinrent les meilleures amies au monde. La maison des Grayson lui était toujours ouverte, ainsi si jamais cela chauffait chez elle, elle pouvait venir trouver un refuge ici. Bien sûr, Aspen n'avait rien dit à ses parents. Son père était bien lieutenant de police, mais elle craignait que cela n'aggrave les choses si elle lui parlait de ce qui se passait. Par ce fait, elle garda le silence et se contenta d'être présente pour la jolie Grace et lui faire changer les idées pour la voir sourire à nouveau.

janvier 1995 – Quand notre coeur fait Boum, tout avec lui dit Boum. Et c'est l'amour qui s'éveille.
A ce moment-là, Aspen entamait sa deuxième année au lycée de New-York. Elève brillante, amie de confiance, un joli brin de fille qui a du succès en suffisance auprès de la gent masculine. Bien sûr, son frère jumeau était présent pour veiller au grain au lycée, tandis que l'aîné s'amusait à faire passer des entretiens aux prétendants de sa sœur. Autant dire, que ses deux premières années au lycée lui apportèrent beaucoup de bons souvenirs. Surtout, qu'elle suivait les cours en compagnie de Grace, elle ne se souvient plus du nombre de remarques pour bavardages qu'elle a reçus à cause de sa comparse de toujours.
Mais, ce qui changea surtout sa vie, c'était la rencontre d'un étudiant de dernière année, âgé de 18 ans. Ce garçon l'avait troublé à la seconde où son regard s'est posé sur lui. Grand, athlétique, un sourire a tombé, un regard à vous faire fondre… Autant dire qu'il avait un succès monstre auprès des filles, mais un jour, alors qu'il passait près de la salle de musique, il fut interrompu dans ses pensées par une voix enjôleuse en train de chanter une magnifique chanson d'un groupe de rock célèbre, mais qu'elle interprétait à sa façon. C'était bel et bien Aspen qui était assise au piano en train de chanter. Sa plus grande passion. Le jeune homme resta à l'embrasure de la porte jusqu'à la fin de la chanson et là, il la remarqua pour la première fois. Ce jour-là allait tout changer dans leur vie. Ils ont pris l'habitude de se retrouver dans cette salle après les cours afin que lui, l'entende chanter et qu'ils puissent également à prendre à se connaître. La demoiselle était bien étonnée qu'un gars comme lui, qui pouvait avoir toutes les filles, s'intéressât à elle.
Bien évidemment, sa famille avait du mal à accepter cette amitié qui se transforma en un grand amour sincère. Il l'invita même à son bal de promo à lui, quel stress le jour J ! Elle avait passé toute la journée à se préparer avec l'aide de Grace pour être prête le soir. La soirée a été splendide, plus mature que ceux de son âge, elle était arrivée à se faire apprécier par les amis de son petit copain, c'était également lors de cette soirée qu'elle perdit sa virginité dans une chambre d'hôtel luxueux, faut avouer que le jeune homme avait les moyens. Autant dire que jamais, elle ne pourrait oublier sa première fois, tout avait été parfait.

août 1996 – Une minute chez le dentiste, c'est long. Une minute à regarder l'Eurovision, encore plus. Mais la pire épreuve de toutes, c'est la minute qu'il faut à un stupide test de grossesse pour décider s'il affichera ou non un deuxième trait.
« Allez, allez, allez !! Dépêche-toi ! » S'exclama la demoiselle dans la salle de bains de la demeure familial en compagnie de Grace, un test de grossesse à la main. Voilà un mois et demi qu'elle n'avait plus eu ses règles, ce qui avait engendré un énorme stress en elle. Elle ne pouvait pas être enceinte, avec son copain, le même que celui du lycée, ils avaient pris toutes leurs précautions, mais cela n'est pas toujours fiable faut croire. Elle n'avait que seize ans et jamais, au grand jamais sa mère allait accepter que sa fille se retrouve en cloque alors que le lycée n'était même pas encore terminé. Oh bien sûr, elle n'était pas branchée abstinence jusqu'au mariage, mais plutôt du "qu'en-dira-t-on". Après tout, sa mère était assez connue à New-York et avoir une fille de seize ans enceinte, cela faisait assez tache.
Malheureusement pour elle, le test s'annonça positif. Désemparée, perdue, elle se laissa aller dans les bras de sa meilleure amie. Qu'allait-elle faire ? Le "père" acceptera-t-il cet enfant ? Ses parents vont-ils la renier ou l'aideront-elle ? Tant de questions qui se bousculèrent dans sa tête sauf une : "doit-elle avorter ?". Pas une seule seconde cette idée lui traversa l'esprit, jamais elle ne pourrait envisager cette possibilité. Sa seule espérance, c'est qu'elle ne se retrouve pas toute seule.
« Attend quoi ? Az', non t'inquiète pas. Je ne te laisserais pas vivre ça toute seule. Il faut être deux pour faire un enfant, j'en suis également responsable. On s'en sortira, je te le promets. » Voici les paroles prononcées par le jeune père. Sous l'air inquiet de sa bien-aimée, le jeune homme afficha un sourire rassurant avant de l'embrasser passionnément. Il était heureux d'être père, bien qu'il ne pensât pas l'être si tôt, ce qui était fait était fait. La pression d'Aspen diminua, rassurée de ne pas être seule à gérer cet évènement inattendu. Il ne restait désormais plus que sa famille à prévenir.
« Tu es quoi ?!! Mais tu es stupide ou quoi ?! Que tu couches avec un garçon, c'est toi qui choisit, mais que tu tombes enceinte..! Bien, je t'emmène à la clinique et tu vas avorter. Tu ne laisseras pas ce bâtard gâché ta vie.» Répliqua sa mère à l'annonce de la grossesse de sa fille. Pour elle, il était inconcevable que la jeune femme ne garde cette…. chose en elle. « Non ! Il est hors de question que j'avorte, je le garde.» S'exclama Aspen. « Pardon ?! Tu refuses ? Très bien. Je veux que tu fasses tes valises et que tu quittes ma maison ! Il est hors de question que l'on accepte ce bâtard dans la famille et que tu ternisses le nom des Grayson ! » Termina la mère de la jeune fille.
Les larmes aux yeux, elle se tourna vers son père et ses frères, cherchant du réconfort dans leur regard, espérant qu'ils fassent quelque chose, mais rien… Rien n'y fait. Déçu par sa famille, déçu par son frère jumeau et son grand frère, qui par ailleurs a lancé un coup de poing au copain de sa sœur lorsqu'il a appris qu'il l'avait mise enceinte, elle grimpa rapidement dans sa chambre pour faire ses valises avec l'aide du père de son futur enfant.
Quelques minutes après, les voilà quittant le domicile familial et ce fut la dernière fois qu'elle vit sa famille.

octobre 1999 – Tu es mon paradis, mais je suis peut-être ton enfer.
Voilà plus de trois ans qu'un petit homme ait vu le jour, sous le regard heureux de ses parents. En effet, Aspen a eu un fils. Le rayon de soleil de sa vie.
Après avoir été mise à la porte de chez elle, son fiancé lui a proposé de venir vivre chez lui. Oui, son fiancé, et cela, depuis maintenant quelque mois. Grace à lui, elle a pu terminer le lycée et obtenir son diplôme avec mention.
Tout allait merveilleusement bien dans leur petite famille, mais comme on dit, rien n'est éternel.
Le père de son fiancé, qui est à la tête d'un gang de bikers aux affaires peu orthodoxes, a décidé de laisser la place de leader à son fils.
A partir de ce moment-là, les problèmes ont commencé. Son fiancé a complètement changé, devenant quelqu'un de plus froid, violent et agressive. Est-ce la pression que son père avait sur lui ? Ou encore, est-ce pour avoir le respect du reste du gang ? Elle ne saurait le dire, tout ce qu'elle sait, c'est qu'il rentrait à des heures impossibles et qu'il se montrait bien plus agressif envers elle, mais également beaucoup plus jaloux.
Serveuse et chanteuse dans un petit bar près du "QG" du gang de bikers, elle voyait souvent les hommes de son fiancé ainsi que les clients réguliers du bar, autant dire que cela rendait le jeune homme fou , au point d'en venir aux mains avec les hommes trop "collant".
Un soir, alors qu'elle rentrait en avance, elle passa au "QG" pour faire une surprise à son fiancé. Qu'elle ne fut pas sa surprise de le voir en pleine action avec une des prostituées que le gang emploi pour ramener de l'argent. Brisée, déçue, en colère, elle quitta rapidement l'établissement afin de rentrer chez elle et renvoya sa future belle-mère, qui était restée pour garder l'enfant, chez elle.
Le jeune homme arriva peu de temps après et là, le clash se fit entendre.
Il se devait de "tester" les filles, s'était son "rôle" de chef, qu'il n'aimait qu'elle… Aspen crut rêver en entendant ses excuses. Prête à aller faire ses valises et quitter le domicile conjugal avec son fils, son fiancé lui infligea la première gifle. Une première parmi tant d'autres qui suivront par la suite.

20 février 2003 – Mieux vaut partir sans demander son reste que de rester en se demandant à quelle heure on va pouvoir partir.
Voilà quatre ans qu'elle subit la violence de son fiancé. Oui, toujours fiancé et pas marié. Faut dire qu'Aspen ne cessait de reporter le mariage, elle ne pouvait se résoudre d'épouser un homme qui lève la main sur elle et qui lui est infidèle. Même si une part d'elle aime toujours cet homme, elle le craignait.
Pourquoi n'a-t-elle pas encore fui ? Elle a bien essayé, mais à chaque fois il la retrouvait et elle en bavait. Poignée cassée, bras tordus, mâchoire brisée… sans parler des nombreux bleus couvrant son corps. Elle ne compte plus le nombreux d'œil au beurre noir qu'elle a dû camoufler sous une couche de fond de teint.
Mais, elle craignait surtout à la vie de son fils. Elle se devait de le protéger, ce qui la décida de prendre son courage à deux mains pour fuir l'enfer dans lequel ils vivent tous les deux. Jusqu'à présent, il n'avait encore jamais levé la main sur le fils, faut dire qu'elle s'immisça toujours entre eux, pour éviter que cela n'arrive.
Ainsi, en cette soirée du 20 février, alors que le jeune homme était au QG pour régler une affaire, qui était de passer un homme à tabac, elle sortit deux sacs de sous le lit conjugal et alla dans la chambre de son fils et lui sortit son sac à dos afin qu'il y mette ses jouets, livres les plus précieux. Pendant ce temps, elle se dépêcha de remplir les deux sacs avec leurs affaires avant de les fermer et prit la main de son fils pour quitter définitivement cet endroit.

novembre 2013 – Ne laisses pas la tristesse du passé ou la crainte de l'avenir te voler le bonheur du présent.
Voilà dix longues années qu'Aspen et son fils parcourent les Etats-Unis afin d'échapper à son ex-fiancé et à ses hommes de main. Autant dire qu'elle est traquée comme un cerf lors d'une chasse, mais à chaque fois, elle réussit à les semer et à quitter la ville pour une autre. Heureusement, au fil des ans, elle s'est construit un réseau d'amis qui la prévenait à chaque fois qu'ils avaient une piste sur l'endroit où les traqueurs les cherchaient.
Si pour elle, c'était assez difficile de ne pas pouvoir poser ses valises, pour son fils, elle n'osait imaginer à quel point cela devait être difficile. Devoir changer d'établissements scolaires, se faire de nouveaux amis,… Elle s'en voulait de la vie qu'elle lui infligeait, elle décida que la prochaine ville sera la bonne ! Heureusement, elle avait un fils parfait et très tolérant. Il savait comment était son père et pourquoi sa mère agissait ainsi, il ne pouvait pas le lui reprocher de vouloir le protéger. Il tenta alors de lui causer le moins de soucis, d'être un bon élève sans problème.
Finalement, ils finissent par se rendre à Burlington, dans le Vermont. Ce n'est pas très loin de NY, mais justement, jamais on pourrait penser qu'ils viendraient se cacher dans ce petit bled.
« Je te promets que l'on ne déménagera plus. Notre nouvelle vie commence enfin » Lança la jeune trentenaire à son fils. Fini de fuir, ils méritent tous deux de vivre leur vie, d'être heureux.

Maintenant…
Cela fait maintenant deux ans et demi qu'Aspen et son fils vivent à Burlington. Elle y a retrouvé sa meilleure amie et marraine de son fils qui est la seule à connaître son histoire, même sa famille n'en sait rien. Après tout, depuis vingt ans, elle n'a plus aucune nouvelle d'eux, pourquoi en donnerait-elle ?
Cependant, elle a dû repartir en mission, un stress supplémentaire pour la jeune femme, craignant que sa meilleure amie ne soit blessée au combat.
Aspen, quant à elle, est gérante d'un petit café "Grey's Cafe" à l'ambiance chaleureuse et qui fonctionne, surtout auprès des étudiants vu qu'elle a installé le Wifi gratuit et surtout, parce que son fils de 20 ans est étudiant à l'université de Burlignton, sa plus grande fierté. Cependant, Aspen n'a pas oublié sa passion pour la musique et elle a décidé d'ouvrir une petite maison de disques pour trouver les perles rares, "The Sound". Certes, son emploi du temps est assez complet, mais elle veut pouvoir donner une vie digne de ce nom à son fils. Désormais, seul lui compte à ses yeux. Le soir, elle lui arrive encore de faire des cauchemars en lien avec son passé, la seule chose qui l'inquiète, c'est que son ex-fiancé ne les retrouve…


pseudo /prénom + On me connaît ici sous Roxy (a')
ville + BXL
âge + 25 ans
comment as-tu connu le forum? + Je suis le DC de la fondatrice (a')
comment le trouves-tu ? + Bah, très bien.
ton pêché mignon + Le chocolat *-*
que détestes-tu ? + les araignées --'
connexion + 7 jours/7
dernier p'tit mot + Me voilà Grace !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: « Pour moi, l’art, la musique surtout consiste à nous élever le plus loin possible au-dessus de ce qui est. » Sam 25 Juin - 19:20

HIIIIII Bienvenue ^^
Enfin, re Very Happy

J'adore ton histoire *.*
Revenir en haut Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 05/06/2016
MESSAGES : 49
DESTINY POINTS : 541

ÂGE : 36 ans
EMPLOI : Gérante du "Gray's Cafe"- Productrice d'une maison de disque : "The Sound"
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Hétérosexuel(le)
AVATAR : Bethany Joy Lenz
BIPOLARITE : Roxy Hopkins (a')
CREDITS : avatar: strawberry insane
RP/LIENS



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Pour moi, l’art, la musique surtout consiste à nous élever le plus loin possible au-dessus de ce qui est. » Sam 25 Juin - 20:37

Hahah merci xDD
Ravie qu'elle te plaise crazy
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




❝ ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: « Pour moi, l’art, la musique surtout consiste à nous élever le plus loin possible au-dessus de ce qui est. »

Revenir en haut Aller en bas

« Pour moi, l’art, la musique surtout consiste à nous élever le plus loin possible au-dessus de ce qui est. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
» Trompettes de la renommée ♫
» Elwing - La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
» LILITH + bohemian rhapsody
» La plupart des gens disent qu'on a besoin d'amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d'oxygène.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Your Destiny
 :: Entrer dans le registre :: 
Présentations Validées
-