RSS
RSS

 
LE FORUM ROUVRIRA PROCHAINEMENT
Pour plus de détails, rendez-vous sur le lien
CLIQUEZ-ICI

Partagez|

Et quand les choses se compliquent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 03/02/2016
MESSAGES : 190
DESTINY POINTS : 1281
L'avenir n'est pas déterminé
ÂGE : 25
EMPLOI : Barman
GRADE MILITAIRE : /
DON : Empathe
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Bisexuel(le)
AVATAR : Alex Pettyfer
PRESENCE :
  • Très actif
BIPOLARITE : Ryan Grayson
CREDITS : moi et gif sur google
RP/LIENS
LIENS/RP
» MES LIENS:
» MES ANECDOTES:
» MES RPS:



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1563-nous-sommes-un-peu-importe-la-distance#23005 http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1572-le-plus-important-c-est-la-famille

MessageSujet: Et quand les choses se compliquent Lun 22 Aoû - 14:10


Et quand les choses se compliquent


Avec un mec sexy dans l’histoire

La journée de Kyle avait juste très mal commencé, il n’avait pas croisé sa sœur, qui visiblement était partie en vadrouille depuis hier matin, il avait appris hier au soir qu’il devait initier son ex au métier de barmaid, qu’elle travaillerait souvent avec lui. Et mieux, il n’était pas vraiment sur de savoir ce qu’il devait en penser. C’était bien à cause d’elle qu’il était parti, que tout s’était passé, que sa sœur lui faisait la tête, enfin oui en super gros hein. Parce qu’au final, s’il n’était pas parti rien ne serait arrivé. Il ne savait pas s’il devait s’en vouloir ou pas. Il avait été courir mais n’avait pas su le faire tout longtemps, il était du genre bon à rien aujourd’hui. Il n’avait pas su travailler pour ses cours, prendre des photos ou même faire des papiers, son esprit avait tendance à vagabondé sur ce qui s’était passé le jour d’avant. Un peu répétitif pour tout le monde non ? Il n’avait pas vraiment bien dormi non plus, ses pensées ne voulaient pas le laisser un peu tranquille.
Bref, il avait été au travail en étant fatigué, il n’avait pas vraiment envie d’y aller mais bon, au moins il était certain qu’on ne lui avait pas laissé un bordel pas possible, vu qu’il avait rangé et clôturer la soirée lui-même. Au moins le boulot était bien fait. C’était donc avec des pieds de plombs, qu’il se rendit à son boulot, il ouvrit le bar, prépara ses affaires et la soirée commença doucement. Il restait derrière son bar et observait la foule. Soudainement, un jeune homme qu’il trouva très mignon fendit la foule en direction du bar. Il bouscula presque la collègue qui semblait vouloir prendre sa commande, peut-être aurait-il une chance ? Ce moment mettrait peut-être fin à son malheur.

Il attendait avec impatience que le jeune homme arrive, espérant que ce dernier, ne changerait pas de direction. L’homme resta droit et se dirigea alors vers lui. Il eut un léger sourire alors qu’il toucha le comptoir.

- Bonjour beau jeune homme, qu’est-ce que je peux vous servir votre plus grand plaisir ?

Il agrandit son sourire pour lui sortir son plus séducteur et séduit, espérant que l’individu ne lui claque pas qu’il avait déjà quelqu’un dans sa vie ou bien que les garçons n’étaient pas vraiment son genre. Il se mordit un peu les lèvres, attendant sa réponse avec une certaine impatiente.

_________________

Our complicity miss me. Not yours?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent Mar 23 Aoû - 12:27



Et quand les choses se compliquent

Avec Kyle Hopkins


Ma journée était plutôt tranquille pour ma part. C’est vrai que mes études de vétérinaire me prenaient pas mal de temps. Je savais que c’était assez complexe niveau études, mais je m’en sortais plutôt bien, du moins, je trouvais. Mais depuis la dernière rentrée scolaire, il était vrai que mes études étaient des plus intéressantes. Puisqu’enfin, en parallèle de la partie ennuyante et théorique, je pouvais commencer à exercer au sein d’un cabinet en tant qu’étudiant. Pour ma part, j’avais préféré exercer dans le ranch de la ville. J’étais plutôt féru des chevaux et la médecine équine m’avais le plus attiré. Même si j’étais aussi formé pour être plus ou moins « généraliste » des animaux, je voulais me spécialiser dans ce domaine. Cet amour équin était né depuis que plus jeune, mon père, enfin mon oncle m’avais offert une jument. J’avais été très affecté par son départ soudain et brutal. Mon deuil n’avait pas été arrangé par ma bipolarité. J’avais mis un certain temps à m’en remettre.

Enfin, pour en revenir plus sérieusement au sujet, ma semaine au ranch c’était achevée. Je n’étais pas de garde ce week-end, alors j’allais en profiter pour me détendre un peu. En quittant du « travail », je me dirigeais vers chez mon oncle. J’avais beau avoir une petite chambre sur le campus, je revenais souvent le week-end chez papa. Après une journée de campagnard au milieu des animaux, j’appréciais d’aller prendre une bonne douche et me faire un peu plus présentable. Quoique personnellement, le bleu de travail, les blouses en plastiques, les gants en latex et les bottes boueuses ne me dérangeaient guère. Se décrotter de tout ca était donc préférable, surtout pour les yeux et les nasaux des autres. L’odeur n’était pas des plus agréables pour des poils de nez non habitués.

Après avoir fait ma « dame » à la salle de bain, après avoir passé une demi-heure sous la douche, une demi-heure devant mon armoire à savoir comment j’allais m’habiller, j’étais enfin paré pour sortir en soirée. Costume noir, chemise noire, pantalon noir. Cravate légèrement grise avec des points noirs. Le tout quelque peu argenté, ou du moins avec des reflets à la limite de l’argenté. Oui, je vous avoue, ça fait enterrement, ca fait glauque. Mais moi, j’aime bien et au contraire, je trouve ça plutôt chic. Pour clôturé la tenue, une petite paire d’italiennes noires, bien cirées, piqués à papa. Ainsi qu’une de ses montres que j’adorais. Oui, je suis un peu sans gênes, mais tonton me passe un peu tout, mais chut hein.

Puis je me dirigeais vers un bar que je ne connaissais pas encore. Je n’étais pas associable, mais c’est vrai que je sortais assez peu souvent. Avec ma bipolarité, c’est souvent que je n’étais pas vraiment en état de sortir. J’étais assez pudique quant à ma maladie, limite à me cacher. Enfin pour dire que je me dirigeais vers ce bar que je ne connaissais pas. Au bout d’une dizaine de minutes de voiture, j’étais sur les lieux. Au premier abord le bar était plutôt sympa. Certes, en début de soirée, mais la foule avait quand même l’air d’être nombreuse. Mais en bon homosexuel assumé, je jetais quelques regards dans la salle. C’est alors que mon regard s’arrêta vers le barman. Oh mais bon sang, quels yeux… ses cheveux blonds, je le mettrais bien dans mon lit. Un peu timide de base, je décidais quand même d’aller l’aborder. Enfin là, c’était un peu facile, j’allais jouer au client qui avait la gorge sèche. Mais bon, ne faisons pas le petit pervers, demandons juste un verre à boire. Je ne le connais pas assez pour lui demander son breuvage spécial. Mais si j’avais la gorge sèche, c’était de sa faute après tout. Il ne me laissait pas indifférent.

Je remontais donc la salle en sa direction. Mon cœur commençait légèrement à accélérer. Etait-il intéressé par les hommes ? Le contact allait-il passer ? Après tout, il fallait essayer, non ?


« Bonjour, hum, je prendrais bien un petit blo… euh une vodka s’il vous plait. »

J’esquissais un sourire. J’ai failli me trahir d’entrée de jeu.


Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 03/02/2016
MESSAGES : 190
DESTINY POINTS : 1281
L'avenir n'est pas déterminé
ÂGE : 25
EMPLOI : Barman
GRADE MILITAIRE : /
DON : Empathe
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Bisexuel(le)
AVATAR : Alex Pettyfer
PRESENCE :
  • Très actif
BIPOLARITE : Ryan Grayson
CREDITS : moi et gif sur google
RP/LIENS
LIENS/RP
» MES LIENS:
» MES ANECDOTES:
» MES RPS:



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1563-nous-sommes-un-peu-importe-la-distance#23005 http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1572-le-plus-important-c-est-la-famille

MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent Mer 24 Aoû - 0:10


Et quand les choses se compliquent


Avec un mec sexy dans l’histoire

La petite bourde du jeune homme n’échappa à Kyle. Il tira un grand sourire séducteur et alla lui chercher un verre de vodka avant de s’accouder au bar, innocemment, il passa une main dans ses cheveux pour attirer son regard. Il devait trouver une chose à dire et rapidement avant que le gars se casse déçu non ?

- Alors la soirée te plait mon beau ?

Et il se mit intérieurement une baffe magistrale. Il avait pris des cours de drague avec un gamin de 15ans ? Sérieux ? Il l’avait trouvé sa phrase dans une pochette surprise ? Il devrait sérieusement se reprendre même si c’était la preuve que l’homme lui plaisait sincèrement, il se redressa un peu. S’il avait eu une chance, il venait de la perdre en toute beauté.

- Je ne t’ai jamais vu par ici et pourtant, je pense connaître quasiment tous les clients du bar, leur boisson et leur fréquentation. Alors dit moi comme tu as pu échapper à mon regard affuté ?

Déjà beaucoup mieux comme phrase mais sans doute de nouveau pas très explicite et plus encore pas très malin. Il devrait largement trouver mieux comme idée pour avoir une petite chance avec ce mec. Il fronça les sourcils et regarda la collègue qui gérait le bar, il avait l’occasion de frimer un peu. Il servit une demoiselle rousse en jouant un peu les bouteilles avant de revenir plutôt dans la direction du bel inconnu. Il voulait rester le plus près possible du blondinet pour voir toutes ses réactions et avoir la possibilité de le servir et pas une autre. Et puis s’il pouvait profiter d’une fin de soirée agréable avec le jeune homme, ce serait encore plus merveilleux non ? Il avait bien envie de lui dire quelque chose mais il ne voyait pas vraiment par où commencer.

Il devait avouer qu’il avait perdu de sa superbe en réalisant le jour d’avant que la nouvelle de ses collègues n’était autre que Maylane, son ex et sans avoir utilisé son don, il avait largement deviné que la demoiselle était bourrée de remord quand à ce qui s’était passé. Il avait eu envie de refaire comme si rien ne s’était passé mais trop de chose l’avaient retenu. Il avait besoin de se changer les idées et la présence de ce superbe spécimen mâle était une parfaite occasion, quoi de mieux qu’un homme pour oublier une femme ? Ou plutôt pour lui garder une place dans son cœur mais il ne l’avouerait jamais. Mais pour l’instant, l’heure n’est pas à la psychanalyse de Kyle mais sa nouvelle obsession pour le jeune homme et trouver comment attirer son attention, autrement qu’en servant des verres de manière plutôt extraordinaire.

Il se surpris à penser qu’il le prendrais volontiers en photo, plus ou moins déshabillé, dans ses positions plus ou moins suggestive, de plus, ce charmant blondinet avec un certain air candide avec cette petite pointe de malice dans les yeux qui lui donnait un charme fou, se serait des points supplémentaires même pour des travaux. Il pourra lui demander ? Ce serait une idée parfaite et une bonne occasion de le revoir et pouvoir en profiter un peu au passage même si le jeune homme n’avait aucune attirance pour ceux de son genre. Quoiqu’il en soit, il avait une parfaite excuse, il fallait seulement que le jeune homme accepte. Une autre idée plus séduisante encore s’offrait à lui pour combiner à la perfection une vue parfaite et un cliché réussi. Il ne restait plus qu’à convaincre l’inconnu.

- Je ne me suis pas présenté, je suis Alex, je serais ton barman attitré ce soir et rien que pour toi. J’aurais peut-être juste un petit service à te demander en échange. Je suis étudiant en photographie à l’université et tu ferais un modèle absolument parfait. Si tu voulais bien accepté.

Il fit une petite moue suplicatrice dont il avait le secret, espérant bien que le jeune homme accepte. Il aurait en plus une bonne raison de demander son numéro au jeune homme et de trouver un terrain ou il pourrait être tranquille tous les deux et de prendre le temps de le séduire en plus. Si seulement, il se doutait qu’il avait aussi tapé dans l’œil de cet inconnu qui avait tenté de parcourir la foule, juste pour un verre et surtout que sa bourde ne lui avait pas cassé son possible coup. Kyle était parfois un peu maladroit et stupide surtout quand la personne lui plaisait. Il suffisait de comparer Maylane.

_________________

Our complicity miss me. Not yours?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent Mer 24 Aoû - 23:30



Et quand les choses se compliquent

Avec Kyle Hopkins

Je venais de me foutre royalement la honte, il fallait l’avouer. Vouloir commander un petit blond au lieu d’un verre. Mon subconscient venait de parler. Bon, ok, je vous l’avoue, si j’étais venu vers lui pour commander un verre, c’est qu’il m’intéressait un peu quand même. Voir même plus qu’un peu, pour vouloir commander un petit blond tel que lui. Je me serais bien passé de son verre et lui aurait bien demandé de rejoindre mon lit. Mais bon, faisons les choses dans les règles, non ? Faire connaissance est déjà un premier bon point. Par moments, j’étais du genre à vouloir sauter sans vergogne sur les mecs qui m’intéressaient.

C’était réellement la première fois que je venais passer une soirée dans ce bar. L’ambiance me paraissait plutôt agréable. Quand le barman me demandait si la soirée me plaisait, c’est alors que j’acquiesçais en souriant et en répondant :

« Je t’avouerais que c’est la première fois que je fréquentes ce bar et j’avoue que pour l’instant, je ne suis pas déçu. »

Il est vrai que je n’étais pas déçu, surtout de la rencontre que je venais de faire. Surtout avec ce beau petit blond de barman. Quelques instants plus tôt, il s’était enfin présenté à moi. Kyle. Jolie prénom. Je souriais car je trouvais ça plutôt mignon. C’est alors que je me présentais à mon tour, histoire que nous passions du statut d’inconnus au statut de connaissance.

« Ravi de te connaitre Kyle. Moi c’est Morgan. » Je lui adressais un sourire plus que ravageur, du moins j’essayais. Niveau drague, je n’étais pas une flèche. Généralement, le peu d’histoires d’amour que j’ai eu, on va dire que cela m’est tombé comme ça, par hasard. Enfin, presque hein. Car bon, tout ne tombe pas du ciel… enfin, pour en revenir au principal intéressé, il venait de me servir mon verre de vodka. Je savais que je ne devais pas abuser de l’alcool, voir même que je devais presque le proscrire. Mais bon, soirée oblige, je ne pouvais m’y empêcher. Généralement, l’alcool, mes médicaments et ma bipolarité faisaient un cocktail plutôt détonnant. J’avais le souvenir de mélanges plutôt mauvais. Enfin, parlez en plus à tonton, papa est le meilleur placé pour vous raconter mes déboires.

« C’est vrai que pour me voir ici, il aurait fallu que je vienne plus régulièrement découvrir ce lieu. Habituellement, je vis dans mon terrier, c’est surement pour ça que j’ai échappé à ton regard. Mais bon, moi, je me pose la question de savoir comment j’ai pu louper ce bar aussi longtemps. »

En finissant ma phrase, je lui jetais un regard plutôt aguicheur et empli de désir. Oui, je m’en mordais encore les doigts d’avoir raté un si petit ange blondinet si séduisant. Mon esprit impulsif avait envie de le violer derrière le bar. Mais je me retenais. Evitons le voyeurisme. Puis c’est alors que j’avais appris qu’il était aussi en parallèle étudiant en photographie. Plutôt intéressant, même si je n’étais pas féru des prises de vue en général. Après tout, si je voulais avoir une chance d’aller plus loin avec lui, pourquoi ne pas essayer au moins une fois de passer devant un objectif ?

« Etudiant en photographie ? Ca pourrait être intéressant. Faire un modèle parfait ? Je ne sais pas, mais écoute, on peut quand même faire un essai. J’ai envie de te proposer un truc. Pourquoi ne pas me prendre dans mon habitat naturel comme je le dis si souvent. Faudrait qu’on se cale un truc au ranch de la ville pour me prendre dans mon élément ? Je suis étudiant vétérinaire, sixième année. Dont la deuxième sur le terrain, la partie la plus intéressante. Si tu n’as pas peur de la boue, de la terre et des odeurs naturelles, on peut se faire un deal. »

Accepter une offre oui, mais poser ses conditions, c’était une autre chose. A voir comment les choses allaient tourner. Assez bien je l’espérais. Quoiqu’il arrive, j’étais vraiment intéressé par Kyle, il me plaisait énormément. Du moins, physiquement pour l’instant. Puis je pris un stylo que je trouvais sur le comptoir et me décidait à prendre le bras de Kyle pour écrire dessus…

« Tiens… mon numéro… » Tout en esquissant un clin d’œil.
Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 03/02/2016
MESSAGES : 190
DESTINY POINTS : 1281
L'avenir n'est pas déterminé
ÂGE : 25
EMPLOI : Barman
GRADE MILITAIRE : /
DON : Empathe
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Bisexuel(le)
AVATAR : Alex Pettyfer
PRESENCE :
  • Très actif
BIPOLARITE : Ryan Grayson
CREDITS : moi et gif sur google
RP/LIENS
LIENS/RP
» MES LIENS:
» MES ANECDOTES:
» MES RPS:



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1563-nous-sommes-un-peu-importe-la-distance#23005 http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1572-le-plus-important-c-est-la-famille

MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent Ven 26 Aoû - 18:44


Et quand les choses se compliquent


Avec un mec sexy dans l’histoire

Il sourit alors que le bel homme indiqua que c’était la première fois qu’il fréquentait ce bar. Il avoua ne pas être déçu et Kyle fit un petit sourire. Au moins, c’était une bonne chose. Il se présenta aussi. Morgan, un nom qui appelait quand même à une certaine luxure, non ? Il se mordit l’intérieur des joues, pour éviter de rêver sur ce qu’il apprécierait faire au jeune homme. Il se demanda s’il était nouveau ou si le jeune homme ne sortait juste pas beaucoup. Il se pinça les lèvres ne sachant pas vraiment, s’il devait se poser la question. Peut-être que c’était une question un peu trop indiscrète non ? Il prit une inspiration et fini par se décider.

- Nouveau ? Ou pas un grand habituée des sorties ? Si tu veux, je pourrais te faire découvrir quelques chouettes endroits.

Il se ficha de nouveau une claque mentale, non mais il ne pouvait pas réfléchir avant de parler ? Il aurait dû se taire et attendre. Non mais si jamais cela ne lui plaisait pas hein ? S’il était juste venu parce qu’il avait besoin de se retourner la tête. Il devrait apprendre à réfléchir un peu plus avant de parler, surtout quand la personne l’intéressait, ça l’éviterait de passer pour un idiot.

Il allait continuer à s’auto-gronder mentalement lorsque le jeune homme, repris la parole pour dire qu’il devrait venir plus régulièrement. En temps normal, il vivait dans son terrier et se demandait comment il avait pu louper se bar aussi longtemps. Kyle se demandant s’il le draguait, s’il répondait à ses avances ou encore s’il ignorait complément ce qu’il se passait et que le blond se faisait des idées. Il devait absolument rester concentrer et ne pas tenter de se crée un scénario et rester plutôt clair par rapport à ce qui se passait. Il prit une discrète inspiration avant de se décider à répondre au jeune homme.

- Ton terrier ? Et bien maintenant tu l’as trouvé, c’est une bonne chose. Tu pourras passer un peu plus de temps ici. Et je pourrais poser mon regard sur toi avec un certain plaisir.

Il émit un léger sourire et passa une main dans ses cheveux, sans vraiment s’en rendre compte, cela lui donnait un peu un air sorti du lit, étrangement, cela donnait totalement différent par rapport au geste calculé qu’il avait quelque instant auparavant. Le jeune homme lui plaisait et il voulait vraiment en savoir plus sur lui. Il se mordit la lèvre se demandant comment obtenir plus d’information sans pour autant se montrer envahissant.

Et puis le jeune homme dit que ça pourrait être intéressant qu’il soit étudiant en photographie. Il n’était pas sur de faire un modèle parfait mais il voulait le prendre son « habitat naturel », au ranch de la ville, il lui dit qu’il ne fallait pas avoir peur de la boue et de l’odeur naturelle des animaux. Ce fut comme une douche froide pour le barman, l’autre blond n’était clairement pas intéressé. Il se mordit l’intérieur des joues, quel imbécile il avait été mais il ne pouvait pas non plus retirer sa proposition. L’autre homme lui pris le bras pour lui noter son numéro de téléphone, il le laissa faire, gardant cette déception.

- Te prendre dans un ranch n’était pas l’idée de base, je pensais dans un endroit....

Il se stoppa en plein milieu de sa phrase, il venait de se rendre compte qu’il venait de faire ce qu’on pourrait appeler un lapsus révélateur. Il avait oublié d’ajouter « en photo » en terminant sa phrase, il n’avait pas vraiment envie de se retrouver à flirter avec un jeune homme dans le foin, entre deux cheveux. Et puis, il faut avouer, ces bêtes-là, ça peut vous donner de sacré complexe. Il regarda sa main avec le numéro une fois que cela fut fait.

- Je vais le noter rapidement sur un carnet, si je suis amené à me laver les mains, je pourrais le perdre ou alors je te donne ma carte de visite. Et tu m’enverras un message, comme ça j’aurais ton numéro. Si cela te va du moins ? Pas très indiqué de noter un numéro sur une peau en horeca.

Il fit un clin d’œil et se retourna en direction des bouteilles pour prendre une carte et ensuite la tendre au jeune blond. Même s’il avait toujours l’impression de s’être pris un râteau en entendant qu’il voulait prendre la photo dans le ranch, même s’il était étudiant vétérinaire. Il ne voulait pas prendre les animaux mais la personne en elle-même, éventuellement dans son état le plus naturel possible. C’était ça qui l’intéressait, ça et la nature évidemment pas un homme au travail, il n’en voyait pas l’intérêt, ça se voyait tellement souvent. Et puis, il en fallait pour ne pas aimer et pour aimer d’autre sujet.

Il eut une pensée pour sa sœur, elle allait faire des bons pour Maylane et surveiller si ce p’tit gars allait revenir. Il savait que même s’ils étaient en froid, elle chercherait toujours à le protégé. Il alla rapidement servir un autre client qui semblait s’impatiente à côté de Morgan. On aurait cru que Kyle aurait pu lui lancer le verre à la tête, vu la tête qu’il semblait tirer et ce que semblait dire l’homme.


_________________

Our complicity miss me. Not yours?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent Lun 29 Aoû - 22:55



Et quand les choses se compliquent

Avec Kyle Hopkins

Kyle et mois commencions à faire connaissance. A vrai dire, je me répétais, mais je regrettais d’être resté dans mon coin assez longtemps. Un week-end de relâche et je m’étais autorisé une sortie. Après tout, j’avais bossé durant cinq longues années comme une bête mes études de vétérinaire. Entre les premières années théoriques, l’internat en supplément, il fallait bien souffler. Je sais que je venais très certainement de me ridiculiser en me faisant passer pour un gars sans vie sociale. C’était juste que par moments, les interactions sociales n’étaient pas mon fort. J’avais plutôt tendance à vivre avec mes chevaux et mon oncle. Oui, je sais, je le mentionne énormément en si peu de temps. Mais c’est juste un pilier sur qui je compte beaucoup.

Quoiqu’il en soit, je sirotais mon verre de vodka et l’alcool m’enivrait déjà légèrement. Oui, ça allait très vite chez moi. Je ne buvais presque jamais. La plupart du temps, il fallait que j’évite, mais je ne voulais pas non plus me faire passer pour le gars trop niais, qui vit dans sa grotte, chouchouté par son père. Kyle me demandait si j’étais nouveau dans le coin ou juste le genre de mec qui ne sortait pas des masses. Ca y est, je commençais à être fiché. C’est alors que je lui répondis en souriant :

« À vrai dire, j’ai toujours vécut ici. Mais je ne suis habituellement pas adepte des sorties. Mais bon, je me dis qu’il serait peut-être temps que je rompe ma routine. Entre la fac et le ranch, j’ai cette impression d’être un vieux pantouflard de cinquante ans… enfin quoiqu’il en soit, ca serais sympa qu’on se refasse des trucs ensemble. »


Je lui adressais un nouveau clin d’œil aguicheur. Par la même occasion, j’avais encore eu l’impression de me ridiculiser. Moi qui voulais el dragué en me faisant limite passé pour un gars assez cool, je montrais presque l’opposé. Du moins, c’est ce que je ressentais. Comme d’habitude, j’étais toujours en train de me rabaisser. J’avais cette tendance à accepter la chose. Je n’avais pas peur des interactions sociales, mais à vrai dire, je me sentais un peu handicapé quand même. Mais il était vrai que je venais de me surprendre précédemment. Je m’étais presque juré d e venir plus régulièrement. Etais-je en train de changer ? Ou juste parce que Kyle me plaisait énormément ? J’ai envie de dire qu’il y avait un peu des deux dans ce fameux cocktail. Bref, quand j’avais évoqua » mon terrier, Kyle me fit de nouveau sourire. Il me dit que mon nouveau terrier était ici, au bar. Oh ca oui, il savait y faire pour draguer les petits blonds comme moi. Surement mieux que moi d’ailleurs. Je ne sais pas vous, mais moi je commençais déjà à craquer. Puis je fondais sur son petit minois.


« Bon, puisque tu m’imposes mon nouveau terrier, je te suit et j’entérine le décret. Ce bar est donc mon nouveau terrier. »

Non, je n’étais pas en train de craquer sur lui. Bon ok, je vous l’accorde. Comment m’en cacher ? Bref, j’avais deux options. Soit lui sauter dessus, soit faire plus ample connaissance. J’avais ce principe de ne jamais coucher au premier rendez-vous, mais là… j’avais tellement envie de lui sauter dessus. Mais il me fallait être raisonnable.


Nous revenions au sujet de ses études de photographie et de la proposition qu’il m’avait faite. En acceptant plus ou moins son projet, mais en mettant mes conditions. Qu’il me prenne d’abord dans mon milieu naturel, c'est-à-dire au ranch. Mais quel froid je ne venais pas de jeter entre nous. Enfin, ce n’étais pas irrattrapable. J’allais arranger ça, je ne m’en inquiétais pas. Après tout, si je ratais mon coup, je m’en mordrais les doigts et m’en voudrais très longtemps.


« Ouais, me prendre dans un ranch, c’est bien… mais il y à mieux comme endroit. » Je lui fis un clin d’œil, comme si c’était mon arme secrète, comme si c’étais la fin de la faim dans le monde. « Tu proposes quoi comme autre endroit ? »

J’avais essayé tant mien que mal de rattraper ma bourde monumentale. Tout ce que j’espérais, c’est que je n’avais pas anéanti la touche que j’avais avec Kyle. C’est alors qu’après avoir inscrit mon numéro sur son bras, j’eu en échange sa carte de visite avec son numéro. Je pris mon portable quelques secondes et y entra le numéro dans mon répertoire. J’envoyais dans la foulée un sms en indiquant que c’était Morgan.


« Et voilà, c’est noté et envoyé. Tu auras la surprise d’avoir un sms de ma part. »

Je torchais mon verre de vodka qui était à moitié plein en laissant l’alcool quelque peu m’enivrer. Il me montait légèrement à la tête et c’est alors que je décidais d’en recommander un. Même si la tête me tournait un peu. L’alcool et moi, nous faisions deux…

« Dis, tu m’en remet une ? Par contre je peux l’avoir un peu plus light. J’ai honte de te dire ça, mais je suis un petit joueur… » J’esquissais un sourire…
Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 03/02/2016
MESSAGES : 190
DESTINY POINTS : 1281
L'avenir n'est pas déterminé
ÂGE : 25
EMPLOI : Barman
GRADE MILITAIRE : /
DON : Empathe
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Bisexuel(le)
AVATAR : Alex Pettyfer
PRESENCE :
  • Très actif
BIPOLARITE : Ryan Grayson
CREDITS : moi et gif sur google
RP/LIENS
LIENS/RP
» MES LIENS:
» MES ANECDOTES:
» MES RPS:



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1563-nous-sommes-un-peu-importe-la-distance#23005 http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1572-le-plus-important-c-est-la-famille

MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent Dim 4 Sep - 22:51


Et quand les choses se compliquent


Avec un mec sexy dans l’histoire

Le futur photographe l’écouta annoncé qu’il avait toujours vécu ici mais qu’il n’était pas un de ses gars qui sortait tous les soirs et qu’il avait eu envie de rompre sa routine. Il semblait être de ceux qui ont déjà un planning chargé en étant jeune mais vouloir libérer un moment pour lui. Cela lui faisait plutôt plaisir et trouvait que cela donnait plutôt une bonne image de l’autre étudiant. Il fit un sourire et se penchant, pour avancer sur le ton de la confidence.

- Je ne suis pas norn plus du genre de ceux qui sortent tous les soirs. Mais il me faut bien un travail pour payer mes études. Mais je serais ravi de faire quelque chose avec toi de temps en temps.

Kyle sourit quand Morgan indiqua que le bar deviendrait son nouveau terrier, étrangement, cela lui faisait plaisir. Il se demandait si l’homme était intéressé ou pas. Il avait du mal à le cerner. Il s’intéressait bien moins à d’autre client, il servait ceux qui étaient vraiment très près de lui et juste commande, boisson, argent et au revoir et tentait de rester le plus de temps possible près du jeune homme pour profiter de sa présence. Il le trouvait véritablement charmant et plutôt véritablement sexy. Il tentait de le séduire, pourquoi pas le faire attendre jusqu’à la fin de son service et l’emmener chez lui ce soir ?

Finalement, le sujet de la photographie, enfin de base, revint sur le tapis avec ce nouveau une idée plus sexuelle. Il semblait se rattraper et prendre son lapsus, plus ou moins, révélateur pour rebondir dessus. Cela lui faisait plaisir et il avait soudainement l’impression qu’il y avait juste une mauvaise compréhension. Oui, il l’intéressait visiblement, il suffisait juste de voir le clin d’œil et le petit sourire associé, suivit de la question plus ou moins discrète sur un autre endroit possible. Un sourire en coin se formant sur le visage du barman, l’idée de choisir un coin lui plaisait beaucoup et il fallait qu’il trouve un endroit plus que parfait, pas chez lui et pas au ranch, peut-être pas chez le jeune homme non plus ? A moins qu’il reste évasif ? Il pourrait choisir par la suite non ? Il allait tenter l’idée et voir ce que ce bel inconnu dirait.

- Je ne proposerais pas mon logement, il n’est pas adapté et compliqué d’accès. Je peux proposer un endroit lumineux mais à l’abri des regards, ce serait bien un grand espace avec quelques meubles et une carpette sur le centre, quelque chose d’original bien sûr... mais là, je rêve un peu non ? Je pense que je ne sois dans nos moyens non plus... A moins que tu aies une idée précise d’un endroit qui correspond à ce genre de description ?

Il constata avec plaisir que son bel inconnu pris sa carte et même mieux, il senti son téléphone vibrer et sa petite phrase indiqua qu’il provenait probablement de ta part. Il eut un sourire ravi. Morgan avait donc peut-être réellement envie d’apprendre à le connaître, du moins c’est ce qu’il semblait. Donnait-on son numéro comme ça sans envie ? Lorsqu’on donnait une carte, envoyait-on un message avec le nom aussi rapidement, si l’on n’en avait pas envie ? Il en doutait. Il se sentait rassurer par le comportement de ce dernier. Il lui demanda de remettre un nouveau verre mais plus léger, Kyle ne sut s’empêcher de rire.

- Tu n’auras pas de vodka plus légère. Je peux te proposer un cocktail moins fort en alcool. Je ne te tiendrai pas rigueur de te montrer sérieux avec ce que tu bois. Tu n’imagines pas les nombreuses dérives que je constate en travaillant ici. Je préfère voir des personnes qui prennent des softs plutôt que de l’alcool s’ils ne sont pas capable de le tenir ou encore même s’ils prennent le volant. Je peux te rassurer, pour moi tu es loin d’être un petit joueur mais même l’inverse. Tu as conscience de tes capacités et c’est bien d’en tenir compte. Je respecte cela ! C’est important pour moi.

Il fit un sourire rassurant à ce beau gosse en face de lui. Il n’avait pas envie qu’il se sente inférieur de faire attention à ce qu’il buvait. Kyle aimait certes bien de temps en temps boire un bon verre mais toujours en tenant compte de ces limites pour ne pas se retrouver ni dans un coma éthylique ni dans un état qui le mettrais mal le lendemain et enlèverait une partie de ses souvenirs. Il avait du mal à comprendre les gens qui avaient ce genre de comportement. Il jeta un œil, sur les alcools qu’il pouvait proposer.

- Je ne sais pas si tu as envie de quelque chose de sec, de sucré, d’un peu des deux, d’un mélange selon tes préférences. Je suis même capable de faire des cocktails sans alcool, il n’y aura pas de différence visible entre ceux avec et sans.

Il fit un petit clin d’œil, comme s’il lui faisait une confidence. Il voulait que l’homme se rassure, les apparences ne seraient pas un souci si cela l’intéressait.

_________________

Our complicity miss me. Not yours?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent Jeu 8 Sep - 8:58



Et quand les choses se compliquent

Avec Kyle Hopkins

J’appréciais énormément l’ambiance qui régnait ici et quitte à me radoter, je regrettais sincèrement d’avoir raté ce lieu plus tôt. Mais apparemment je faisais un heureux en annonçant que j’allais adopter ce bar dans mes futurs lieux de sortie. Intéressant de savoir que Kyle bossait ici pour payer ses études. Un mec qui se défonçait à travailler pour se payer soi-même ses études, c’était quelque chose qui me plaisait. Pour ma part, j’avais eu la chance d’avoir reçu l’assurance vie de mes parents et que mon oncle ait reçu l’héritage de ma grand-mère. Cela me facilitait la vie. Mais bon, je n’étais pas pour autant richissime, loin de là. Mes études vétérinaires coutaient un bras. Fort heureusement, mon internat ma rapportait un peu de cash pour vivre tous les jours. J’étais aidé par mon oncle pour le reste. Je savais la chance que j’avais. Avant de reprendre la parole pour souligner ses propos, j’esquissais un sourire :

« Bosser pour payer tes études. Tu sais, j’apprécie ça chez les gens. Pour ma part mon internat m’apporte une rentrée d’argent, mais j’ai la chance d’avoir mon père qui m’aide à payer. Tonton est vraiment super… »

C’est à ce moment-là que je venais de m’apercevoir que je venais de commette une nouvelle fois ce fameux lapsus. Quand j’évoquais mon oncle, je l’appelais tantôt tonton, tantôt papa. Habituellement, je ne me révélais pas aussi directement, tout ce que j’espérais, c’est que Kyle ne remarque pas vraiment ce lapsus. Je n’étais pas vraiment d’humeur à évoquer mon passé que je tentais tant bien que mal à camoufler. Je ne comprenais pas comment j’avais pu faire cette bourde. Je n’avais plus qu’à faire ma prière et espérer… mais j’allais tenter une entourloupe pour esquisser de possibles questions vis-à-vis de mon lapsus.

Mon nouveau barman préféré, coup de cœur d’un soir ou plus me parlais que ce n’étais pas son genre non plus de sortir énormément. Il me proposait que l’on fasse des choses ensemble, et je n’étais pas contre. Après tout, Kyle me plaisait énormément et je voulais sauter sur l’occasion. Sur l’occasion, pour ne pas dire de sauter sur lui.

« Moi aussi j’ai envie qu’on se revoie à l’extérieur. Je pense qu’on a des choses à partager… »

Je lui adressais un sourire malicieux ainsi qu’un clin d’œil. J’étais impatient de savoir si notre relation allait évoluer. Pressé… c’était mon cas. J’aurais pu, j’aurais déjà assouvi ma pulsion de lui sauter dessus, le violer derrière le bar. Mais bon, se faire embarquer par la police pour voyeurisme et peut-être viol, ce n’étais pas une bonne idée. Enfin viol, cela restait à voir…

Notre conversation bifurque de nouveau sur le fait de se voir à l’extérieur. Kyle me dit qu’il ne pouvait pas proposer qu’on aille chez lui, faute de difficulté d’accès. J’avais bien une solution. Chez mon oncle ? Pourquoi pas, mais il y avait mes cousins. Donc option a évité. S’il devait se passer quelque chose, je n’avais pas réellement envie d’être surpris en plein ébat amoureux. Mais il y avait aussi l’option de mon petit chez moi, sur le campus, mais ce n‘étais pas dans l’idéal de la description de Kyle.

« Entre nous, je pourrais te proposer ma chambre sur le campus. Ce n’est pas l’endroit rêvé, mais au moins, on pourra être tranquille, si tu vois ce que je veux dire… »

Je lui fis un nouveau clin d’œil, presque aguicheur et pervers. Oui, et alors ? Ce petit blondinet et son corps m’intriguait. Son corps, son torse, ses fesses, ce qu’il avait dans le pantalon… bref, j’avais envie de tout toucher. Presque comme un enfant à noël qui attendait de déballer ses paquets cadeaux. Pour moi, Kyle était un cadeau au pied du sapin. J’avais envie de déballer et de découvrir LE cadeau. Quelques instants auparavant, j’avais demandé une vodka dosé plus légèrement. Kyle se paye gentiment ma tête en me disant que je n’aurais pas plus léger. Mais en parallèle, il me proposait du soft ou un cocktail plus léger. Même qu’il pourrait paraitre alcoolisé, histoire de ne pas paraitre comme faiblard. J’allais plutôt partir sur un cocktail, ça me paraissait plus soft.

« Bah écoute, je vais plutôt partir sur un cocktail, le plus léger que tu ait. Après, je bifurquerais sur du soft. Ça sera plus prudent pour moi… »

C’est vrai que je tenais très mal l’alcool, ce qui ne m’empêchait pas de boire quand même un coup de manière modérée, histoire de me faire plaisir. Moi c’était surtout pour mes petits ennuis de santé que j’évitais l’alcool. Généralement, ça faisait ressortir mes petits soucis de santé comme je les appelais. Je voulais à tout prix éviter de montrer ma mauvaise phase bipolaire à Kyle. Car j’avais tendance à faire peur quand j’étais dans des phases maniaques. Donc ça nuisait souvent à mes relation sociales, et plus si affinité.

« Hum, je suis plus sucré, mais pas trop. Bref, entre le sec et le sucré. Je suis compliqué mais bon, ce n’est pas grave. »

Ce petit clin d’œil… Cela avait tendance à m’achever positivement à chaque fois qu’il m’en faisait un. Ce petit air aguicheur ne faisait qu’accroitre en moi l’envie de le dévorer tout cru en lui sautant dessus…
Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 03/02/2016
MESSAGES : 190
DESTINY POINTS : 1281
L'avenir n'est pas déterminé
ÂGE : 25
EMPLOI : Barman
GRADE MILITAIRE : /
DON : Empathe
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Bisexuel(le)
AVATAR : Alex Pettyfer
PRESENCE :
  • Très actif
BIPOLARITE : Ryan Grayson
CREDITS : moi et gif sur google
RP/LIENS
LIENS/RP
» MES LIENS:
» MES ANECDOTES:
» MES RPS:



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1563-nous-sommes-un-peu-importe-la-distance#23005 http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1572-le-plus-important-c-est-la-famille

MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent Dim 25 Sep - 13:48


Et quand les choses se compliquent


Avec un mec sexy dans l’histoire

Il sourit alors que l’homme lui disait qu’il appréciait les gens qui bossaient pour payer ses études. Que son internat lui apportait une rentrée d’argent. Il fronça les sourcils, il ne comprenait pas très bien. Il remarqua le lapsus mais se dit qu’il l’éclaircirait plus tard, peut-être que l’un et l’autre étaient fort proche. Il ne voulait pas se tracasser pour ce genre de chose de suite. Au pire, ça ne serait qu’un bon plan cul non ? Bien sûr et nié l’envie de le côtoyer plus que dans un lit, il l’oubliait ? Oui, Kyle, ne voulait pas admettre avoir une attirance pour une autre personne. Merci le passé qui le hante.

- Merci. Mais disons que je n’ai pas trop le choix. A la maison, nous avons ma Roxy et un petit frère aussi. Et comme papa est militaire, c’est un peu compliqué de nous aider tous. Heureusement que Spencer a fini ses études et qu’il semble totalement autonome, j’aimerais bien faire pareil.

Son frère lui manquait, il ne savait pas vraiment ou il était. Il eut d’ailleurs une petite moue triste. Et quand il disait vouloir faire pareil, il parlait bien sûr d’avoir sa maison, pourquoi pas avec Roxy ou juste à côté, mais soulagé son père pour l’argent parce que c’est vrai qu’avec entre trois enfants à l’école dont deux en cursus universitaire et pas dans les moins cher en plus. Il releva la tête vers le séduisant jeune homme avec un léger sourire.

- Par contre, je ne comprends pas vraiment comment ton internat te rapporter de l’argent, si tu veux bien m’expliquer, je m’endormirais probablement bien moins idiot ce soir et cela pourrait être une solution pour moi aussi.

Il émit un léger sourire qui s’agrandit quand Morgan accepta et ajouta même qu’il avait envie qu’ils se revoient en dehors de ce contexte de travail. Et plus même, ils pensaient qu’ils pouvaient partager des choses. Cela le remplissait de plaisir, ses yeux s’illuminèrent de plaisir et il hocha la tête pour acquiescer.

- Je le pense aussi. Ce sera vraiment avec plaisir. Il faudrait voir quand tu es libre pour une rencontre en dehors, on s’arrangera.

Il eut un léger sourire alors qu’il proposait sa chambre à l’université, un endroit pour être tranquille. C’est vrai que sur le campus, les étudiants ne prêtaient pas vraiment attention aux autres et aux éventuels cris de plaisir ou même de ceux qui passaient. Ce qui en soit était véritablement agréable, ce qui laissait peu de doute sur les intentions de ce séduisant jeune homme. Visiblement, lui aussi voulait un moment seul à seul. C’était parfait. Il hocha la tête.

- Et bien c’est avec plaisir. C’est vrai que les étudiants ne font pas trop attentions aux autres dans ce genre d’endroit, sauf s’il s’agir de cris de terreur. Ce qui n’est pas mal en soi. Je suis bien d’accord. Va pour ta chambre alors.

Il sourit en entendant le jeune homme, accepté de prendre un cocktail très léger avant de partir sur du soft, il fit un clin d’œil comme pour accéder à sa demande alors qu’il ajoutait qu’il avait une préférence pour le sucré. Bien, il savait exactement ce qu’il allait lui faire. Il prit du « Malibu » et le mis dans le shaker avec un jus d’orange, un zeste de citron, un peu de grenadine et il secoua la tout avant de lui servir avec son sourire le plus ravisant. Il avait fait ça avec le petit show qui allait avec, évidemment.

- Tu m’en dirais de mes nouvelles, c’est une de mes inventions, the USA. J’ai une série de client qui adore ça. Avec mon cocktail traitre, le May, que je te ferais peut-être goûté une autre fois. Tu verras, il est vraiment bon mais très traître.

Oui, il avait donné des noms à ses cocktails, The USA était un jeu de mot suite au nom de l’alcool contenu dedans, vous l’auriez compris et pour ceux qui connaissent l’histoire du jeune homme, oui, il a bien utilisé le surnom de son ex pour ce cocktail qu’il trouvait très semblable. Il se mordit les lèvres, attendant qu’il donne son avis. Il n’avait pas envie de se montrer mauvais barman, ce n’est pas idéal non plus pour draguer.

Il était impatient que son service se termine, de voir si le jeune homme attendrais jusqu’à la fin ou si ce n’était pas le cas, d’être le moment de le revoir, de passer du temps, rien qu’avec lui, pas en étant obligé de servir d’autre client. Juste pouvoir s’occuper de lui, le toucher, oh oui le toucher ! Qu’est-ce qu’il en avait envie ! Mais en train de service, ce n’était pas idéal de se montrer bien trop proche d’un client. D’ailleurs, une belle rousse appela un serveur, le fixant, s’il n’y avait pas eu Morgan, il aurait probablement couru la service, placer une ou deux petites phrases de dragues mais il fit un sourire d’excuse avant d’aller service la demoiselle et de revenir avec un regard blasé.

- C’est le probablement d’être trop beau. Tous les célibataires, plus ou moins en chaleur me veulent pour leur service. En plus de ça, je suis un barman parfait. Que veux-tu, ma pauvre collègue n’a pas assez de travail à cause de moi.

Il sourit et passa une main dans ses cheveux. Il plaisantait bien sûr. Il n’avait pas un égo si important que cela. Certes, il avait confiance en lui mais ne passait pas son temps à se vanter de son physique pas désagréable, ni ses qualités.

_________________

Our complicity miss me. Not yours?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




❝ Invité ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent Ven 7 Oct - 21:58



Et quand les choses se compliquent

Avec Kyle Hopkins

J’avais cette chance d’être relativement bien aidé par mon oncle pour ce qui concernait les finances de mes études. J’avais une petite chambre sur le campus la semaine. Le week-end, je rentrais chez mon oncle – que je considérais comme mon père aussi. – C’est vrai que mon petit commentaire sur mes revenus d’internat pouvait prêter à confusion. En effet, depuis l’année précédente, j’étais sur le terrain durant ma « formation ». Je travaillais certes au ranch, mais pour un vétérinaire libéral. Donc il me versait une petite rétribution pécuniaire.

« C’est vrai que la question de mon internat peut prêter à confusion. Depuis l’année dernière, je suis en formation pratique si l’on peut dire ça ainsi. En ce moment j’exerce au ranch en médecine équine. Mais je suis sous la tutelle d’un vétérinaire installé en libéral. Donc j’ai la chance qu’il me gratifie d’une petite rétribution financière. »

Nous continuons peu à peu à nous dévoiler l’un envers l’autre. J’appréciai un peu de prendre mon temps quand je rencontrais quelqu’un. Un peu surpris d’apprendre qu’il n’avait pas trop le choix. C’est vrai que pour me radoter un peu, j’étais un sacré veinard. Avec le décès de mes parents militaires, l’armée avais laissé à mon tuteur légal un pécule pour assurer un peu mon avenir… tuteur qui n’était nul autre que mon oncle qui avait finit de m’élever depuis mes sept ans. Enfin bref, je reportais toute mon attention sur Kyle. Je fus surpris d’apprendre que son père était militaire. J’esquissais une petite grimace, évitant de vouloir faire transparaitre quelque chose de négatif. Cela me rappelait de mauvais souvenirs, mais c’était un peu plus compliqué que cela. Puisqu’ils m’ont en partie élevés de ma naissance à mes deux ans. Je n’ai jamais vraiment connu mes parents dans le fond. Cela me foutait souvent le cafard quand on en parlait d’ailleurs. C’est pour cela que j’évitais d’en parler. Je restais mystérieux sur mes parents. Mais il m’arrivait souvent de faire tourner mes interlocuteurs en bourrique. Quand je parlais de mon oncle, j’évoquais aussi le doux nom de « papa ». Je le faisais instinctivement. Généralement, quand les gens se rendaient compte de mon lapsus, je leur expliquais de manière soft mon histoire. Que je vivais chez mon oncle depuis l’âge de sept ans et que parfois, je l’appelais papa. Surtout vis-à-vis de mes cousins que j’avais toujours entendus appeler mon oncle papa. Enfin bref, de quoi avoir une migraine pour des gens non initiés à ma vie. Mais pour en revenir une nouvelle fois à Kyle, quand il me parlait de Spencer, j’émis un petit haussement de sourcil. Ce nom me disait quelque chose… Mon psychiatre s’appelait Spencer… Spencer Hopkins. Enfin là n’étais pas la question…

Mais finalement, Kyle me plaisait énormément. Je ne voulais pas que le malentendu précédent me fasse rater un plan fort probable avec un mec aussi mignon. J’avais donc quelque peu repris et revu mes propos pour que cela reprenne une tournure des plus avantageuses pour ma petite personne. Je lui avais précédemment filé mon numéro et même envoyé un texto avec mon numéro.

« J’ai vraiment hâte qu’on se voie en extérieur, en effet. Je suis impatient de voir le résultat de ton travail de photographe… »

Voir son travail de photographe… quelle belle raison « officielle ». Non non, je ne voulais pas paraitre porté uniquement sur le sexe non plus. Mais j’espérais bien que cet atelier photo, ce shooting allait déraper. J’avais réellement envie de passer un bon moment avec lui. L’université était un lieu idéal en y repensant. Personne ne s’occuperait de nous. Et des parties de jambe en l’air, c’était fréquent… Donc on passerait presque incognito.

« C’est vrai que je me sent presque bête de ne pas y avoir pensé plus tôt…. On sera tranquille pour faire des photos… Enfin bref… »

J’esquissais un clin d’œil presque coquin. J’avais hâte d’aller vraiment plus loin avec Kyle. Puis je repartais sur un cocktail plus léger en alcool. L’alcool et ma bipolarité ne faisaient généralement pas bon ménage. Mais j’étais en soirée et j’avais réellement envie de m’amuser. Marre de passer du temps dans mon trou. Je voulais être un étudiant comme les autres… sauf que j’étais quelque peu différent… je commençais donc a siroter le cocktail préparé par ma conquête en devenir. Intéressant… sympa.

« Vraiment sympa comme petit cocktail. Je m’écouterais, j’en reprendrais un verre, mais je me dois d’être raisonnable. Je préfère garder toute mes capacités… au cas où. »

S’il devait se passer quelque chose, je voulais m’en souvenir… vraiment m’en souvenir. Puis je regardais Kyle avec envie quand il allait servir d’autres clients. Je n’étais pas jaloux, mais presque… j’aurais largement préféré qu’il porte toute son attention sur ma petite personne. Hélas, je n’étais pas un client vip.

« T’as une collègue plutôt charmante, mais elle ne m’attire pas vraiment. Je préfère les serveurs, surtout les blonds, si tu vois ce que je veux dire… »

Après tout, j’allais assumer mon précédent lapsus… l’alcool devait faire son effet.
Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas


❝ Staff un jour, Staff toujours ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 03/02/2016
MESSAGES : 190
DESTINY POINTS : 1281
L'avenir n'est pas déterminé
ÂGE : 25
EMPLOI : Barman
GRADE MILITAIRE : /
DON : Empathe
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Bisexuel(le)
AVATAR : Alex Pettyfer
PRESENCE :
  • Très actif
BIPOLARITE : Ryan Grayson
CREDITS : moi et gif sur google
RP/LIENS
LIENS/RP
» MES LIENS:
» MES ANECDOTES:
» MES RPS:



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1563-nous-sommes-un-peu-importe-la-distance#23005 http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1572-le-plus-important-c-est-la-famille

MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent Ven 28 Oct - 0:58


Et quand les choses se compliquent


Avec un mec sexy dans l’histoire

Morgan expliqua alors cette histoire de rétribution et le visage de Kyle s’éclaira, il comprenait soudainement beaucoup mieux cette histoire. C’est vrai que l’expression que le jeune homme avait utilisé pour décrire cette petite histoire avait tout son sens quand on connaissait l’histoire. Ce n’était pas réellement l’internat dans le sens « logement universitaire » mais internat dans le sens de « Interne en médecine ». Il n’avait pas compris ça sur l’instant même. C’est vrai que les deux pouvaient porter à confusion sans savoir de quel branche on parler. Et Kyle devait l’avouer, il avait passé l’élément sur lequel il était étudiant vétérinaire Il lui fit un grand sourire charmeur, presque reconnaissant de cet éclaircissement.

- Ah voilà, tout s’explique en effet. Oui, en effet tu as de la chance. Je ne l’ai pas eu durant mes stages, peut-être que j’en trouverais un qui accepteras, ça me permettra d’aider un peu, je sais que certain de ma classe et de mes amis ont eu cette chance. La rétribution est très variable semble-t-il. Ca dépend de ton maitre de stage non ? Enfin, je ne vais pas discuter des bienfaits de ce genre de stage pendant des heures et des heures, je n’ai pas envie d’avoir l’air de me plaindre, j’ai horreur de ça. Mais c’est vraiment très chouette ce que tu fais comme stage apparemment. Personnellement, autant j’adore les bêtes, autant je ne saurais pas les voir souffrir, ça me rend triste au possible

Le blond remarqua bien la petite grimace que le jeune homme fit quand il parla de militaire. Mais il vit bien que cela n’était pas un dégoût, peut-être qu’il en parlerait plus tard, il ne voulait pas forcer, il n’aimait pas faire ce genre de chose. En plus dans le bar, ce n’était pas vraiment le lien choisi pour un sujet qui pouvait être lourd, sans savoir quel était le passé du jeune homme. Il faut avoue qu’il ne connaissait rien l’un de l’autre, il faudrait se laisser du temps pour apprendre à se connaître. De plus, il ne voulait pas forcer les choses sans vraiment savoir non plus ce que l’homme attendait de lui, ni même pour ne pas le voir fuir. Il ne voulait pas risquer de perdre une chance avec le bel Apollon en face de lui, juste pour une petite grimace sur un mot.

Et puis, Morgan revint sur le fait de se voir en extérieur. Il était impatient et déclarait vouloir voir les résultats de son travail, ce qui provoqua un léger rire chez le fils de militaire. Pas quelque chose de méchant ou de moquer, plutôt un rire innocent, celui qui indique que ce qui est dit est vraiment mignon. Il trouvait ça totalement charmant, cela lui faisait plaisir dans un sens, il pensait que son travail pouvait être bon, sinon il n’aurait pas envie d’en voir le résultat. Enfin selon la logique du jeune homme.

- C’est vraiment gentil. Moi aussi j’ai hâte de te revoir en dehors de ce lieu. C’est certain que le bar n’est pas le droit parfait pour faire ce que j’ai en tête ou même une conversation ou d’autre chose que je ne pourrais penser sur l’instant. Par contre, avant d’avoir les résultats des photos, il faut les faire, c’est mieux et c’est une partie très agréable pour le modèle. Et j’avoue que cette séance m’intéresse un peu plus qu’un simple résultat bien qu’il peut être intéressant. J’ai des idées sur ce que je te demanderais, j’espère que ça te plairait.

Il fit un léger sourire, il espérait bien plus que ça, il espérait qu’il n’y ait pas que les photos qui l’intéresse. Il avait hâte de tester les limites du jeune homme, de profiter de son corps, un tant soit peu. Et puis, l’avantage de la photographie, c’est qu’il pouvait approcher ses victimes hommes, voir ce qu’elle pensait de lui, d’une relation entre homme. Il pouvait voir si la proximité leur faisait un certain effet. Cela lui permettait de jouer un peu. Il fut heureux de constater que le jeune homme trouvait que l’idée de la chambre étudiante était bonne. Lui aussi se sentait bête de ne pas y avoir pensé plus tôt, probablement parce que la réponse était tellement évidente, tellement sous les yeux qu’elle n’apparaissait pas plus tôt. Mais l’important, c’était que l’idée était trouvée et qu’ils seraient tranquilles.

Kyle eut un léger sourire alors qu’il indiquait qu’il aimait les cocktails mais qu’il préférait garder ses capacités, cela lui semblait flatteur. Il était content d’apprendre que ce qu’il faisait lui plaisait beaucoup. Il se pencha comme pour faire une confidence, avec un certain amusement.

- Et bien je t’en ferais des presque semblables sans alcool pour que tu puisses continuer à profiter de la soirée. Je pense que tu les trouverais tout aussi sympa. J’adore jouer avec les goûts et autres.

Il esquissa un clin d’œil avant de se redresser, le « autre » n’avait rien à voir avec le bar et contenait une petite allusion que tu ne pourrais imaginer que si tu étais intéressé. Lorsqu’il revint près de son client préféré, ce dernier lui avoua que la serveuse n’était pas vraiment son genre, ajoutant que lui, l’était beaucoup plus. Il manqua de rougir, heureusement qu’il n’était pas du genre à vite changer de couleur, c’était totalement parfait. Ce qui était certain c’est que la séance photo allait être plus intéressante que ce qu’il pensait quelques instants avant. Si Morgan préférait les blonds, il allait être servi. Il se pinça les lèvres un instant, il voulait choisir une phrase parfaite pour lui dire qu’il le trouvait aussi à son goût.

- Et bien tant qu’on est dans les aveux. Je ne suis pas vraiment difficile mais je suis certain que le serveur blond apprécie grandement ce que tu viens de dire et est très intéressé par cette déclaration. S’il ne terminait pas son service aux aurores, il n’hésiterais à te proposer de l’attendre à la fin de celui-ci ?

Il avança sa main pour toucher celle du jeune homme comme pour le rassurer, lui poser la question.

_________________

Our complicity miss me. Not yours?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




❝ ❞


MY IDENTITY
RP/LIENS




MessageSujet: Re: Et quand les choses se compliquent

Revenir en haut Aller en bas

Et quand les choses se compliquent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand les choses vont mal...
» Quand des choses bien se passent.
» Il faut feliciter la Minustha aussi quand les choses vont b
» L'art de disparaître quand les choses tournent mal [Pv Ginger et Skreek]
» Quand les choses se font naturellement... [Lucy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Burlington's City
 :: Woodbury :: 
Red Square
-