RSS
RSS

 
LE FORUM EST FERME POUR UNE DURÉE INDÉTERMINÉE
Pour plus de détails, rendez-vous sur le lien
CLIQUEZ-ICI

Partagez|

Aussi Détestable qu'Adorable Ft. Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


❝ Je suis un new ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 20/04/2017
MESSAGES : 14
DESTINY POINTS : 105

ÂGE : 20
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Hétérosexuel(le)
YOUR LOVE : AVATAR : Alexis Ren
PRESENCE :
  • Très actif
  • Actif
BIPOLARITE : -
CREDITS : Tumblr
RP/LIENS



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Aussi Détestable qu'Adorable Ft. Spencer Ven 21 Avr - 19:23

« Aussi Détestable qu'Adorable »
Feat : Spencer
- Tu es parfaite chérie, ne t'en fais pas.

C'était ce qu'entendais toujours la jolie Aria, de la bouche de sa mère, une mère qui est absente la plupart du temps. Cette phrase résonnait pourtant dans la tête de la blondinette. Du haut de ses vingt-ans, Aria est pourtant très sûre d'elle. Grande, belle, blonde, de jolis yeux, une taille parfaite, elle est tout ce que tout le monde à toujours rêvé, la définition de la femme parfaite pour les quaterbacks,la définition même de celle que l'on envie, pour celle qui ne sont pas les mêmes qu'elle, ou celle qui veulent atteindre une classe sociale élevée. Aria est peut-être sûre d'elle, mais il ne faut pas se méprendre, être son amie est une bonne idée, être son ennemie, hm... Ne vaut mieux pas y penser. Aria est jolie, mais elle est aussi très très intelligente, et sait comment monter les plans les plus diabolique pour humilier qui bon lui semble, et ceux publiquement, parait-il que l'humiliation publique est bien meilleure que quelque chose de personnel, et fait à l'abri des regards.

Les Donnery venaient d'arriver en ville, il étaient là depuis un bon mois, et les enfants, Ashton et Aria, avaient été acceptés dans la belle université du Vermont, cependant, les jumeaux, avaient vécus quelques jours sur la base militaire, auprès de leurs parents, avant de faire leurs entrées respectives dans les plus hautes fraternités de l'université, une consécration, pour les deux jeunes gens, qui de par leurs supériorité sociale, avait su intégrer les plus hauts rangs, et la blondinette aimait en faire rapport, et le montrer, l'affirmer. Aria est plus démonstrative que son frère, et surtout plus impulsive que lui, elle n'avait pas sa langue dans sa poche, et n'aimait pas, qu'on se joue d'elle, elle n'amait pas se sentir inférieure aux autres. Ce que les psychologues appelleront un complexe d'infériorité, Aria n'en aura que faire, elle est au dessus, et personne, ni rien ne pourront changer cela.

Ce matin-là, Aria c'était levée, seule dans une chambre assez grande pour être un petit palace, dans la demeure des Kappa Sigma, comme tous les matins, pour entretenir sa forme et son corps parfait, la jeune femme c'était rendue sur les terrains d'athlétisme, assez tôt, pour être tranquille, afin de courir un peu, et de se dépenser, afin d'être la plus concentrée possible dans la journée. Une bonne demie-heure plus tard, la blondinette, couverte d'un mini short, et d'un haut, aux couleurs des Kappa Sigma, rentrait dans sa fraternité, pour se préparer, car rester dans cette tenue, était tout simplement inadmissible. Elle remonte à sa chambre, où se trouvait sa salle de bains. Elle prends d'ailleurs un temps assez conséquent sous les jets relaxants, d'une eau, ni trop chaude, ni trop froide, pour ne pas agresser sa peau de bébé, l'abîmer, serait une abomination, indigne d'elle. Elle prends le soin de prendre soin de son corps de son visage et de ses long cheveux blonds. Elle se sécha, pris le soin de mettre sur elle, un peignoir de soie rose pale et de se rendre dans son dressing pour voir, ce qu'elle allait mettre. Son attention se porte sur un jeans taille haute, noir, très slim, et un petit haut, coupé aux épaules, à volants, d'une couleur claire, et le boy de Chanel, en guise de sac pour accompagner cette tenue avec des escarpins, noirs et ouverts sur le bout. Elle se revêtit du tout, et pose sur son visage, une fine couche de maquillage, et un rouge à lèvres assez discret, mais qui valorise le visage de poupée de la jolie blonde.

Elle était sortie ensuite, se balader dans les jardins de la facultée, n'ayant pas cours, ce matin-là, elle cherchait innocemment un endroit pour se poser, et travailler ses cours, quand elle tombe sur un homme, un peu plus âgé qu'elle. L'homme en question, elle le connaissait, ils s'étaient rencontrés sur la base militaire, lorsqu'elle y vivait, avec ses parents et Ashton. Elle s'avance, en roulant des hanches comme à son habitude, c'était dans son attitude, elle avait toujours appris à marcher de cette manière, et d'autant plus avec ce genre de chaussures. Elle arrive enfin à sa hauteur, et l’interrompt dans sa marche

- Bonjour Spencer
014 © Lunay's invention

_________________
Tell me you love me
Love don't make sense, if you don't believe it can go on, and on. You're the only one, who can decide, who you will be, and who you can love. Don't be afraid, to believe. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas


❝ Je joue dans la cour des grands ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 02/03/2016
MESSAGES : 169
DESTINY POINTS : 698

ÂGE : 29 ans.
EMPLOI : Docteur-psychologue et sociologue en Centre de désintoxication et Hôpital de Burlington.
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Hétérosexuel(le)
AVATAR : Jared Padalecki.
PRESENCE :
  • Actif
CREDITS : bazzart & tumblr.
RP/LIENS



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1579-if-it-s-feel-good-taste-good-it-must-be-mine-spencer-hpks

MessageSujet: Re: Aussi Détestable qu'Adorable Ft. Spencer Ven 21 Avr - 21:38

Should I like you ?
Aussi détestable qu'adorable.
Aria ✧ Spencer
Il était à peine six heures du matin lorsque Spencer ouvrit les yeux. La nuit avait été plus que courte, et la pile de dossiers sur son bureau pouvait en témoigner tout comme son humeur qui n’était pas des plus agréables. Il se disait souvent qu’il avait de la chance d’habitait seul, il aurait eut du mal à supporter ses frères et sa sœur de bon matin avec son nouveau travail et son déménagement. Il fallait d’ailleurs qu’il songe à avertir sa famille de son retour. Cela aussi, c’était prévu… Avec beaucoup d’autres choses. Comme ce matin-là, le brun devait se rendre sur le campus de l’université pour récupérer les dossiers de certains élèves auprès de l’assistant social.

Après avoir passé une bonne demi-heure sous sa véranda à prendre son café tranquillement devant le paysage saisit par le froid, Spencer décida d’aller se préparer pour affronter la journée qui allait suivre. Il sortit de sa douche pour ensuite égaliser sa barbe qu’il gardait courte. Il s’habilla simplement, il n’avait pas besoin de revêtir une blouse blanche aujourd’hui, il ne travaillait ni au centre ni à l’hôpital. Un simple jean et un pull noir et il descendait pour saisir son ¾ et l’enfilait avec une écharpe avant de saisir ses clefs et de partir pour l’université.

Il gara sa voiture sur l’entrée du campus et eut un sourire en voyant le grand bâtiment qui lui rappelait des tas de souvenirs. Il avait passé de longues années dans les couloirs de cette école et il ne les regrettait pas, en soit c’était même agréable.

En voyant les jardins il ne pu s’empêcher de se diriger en leur direction. Quitte à être sur le campus autant en profiter pour voir si cela avait changé ou non. Les mains dans les poches de sa veste, il regardait autour de lui en ayant un faible rictus nostalgique. Une légère rêverie qui lui remémorait tous les coups, les soirées et autres conneries qu’il avait pu faire. Il se revoyait parfaitement aux soirées de fraternités. Le fil de ses pensées fût soudain interrompu lorsqu’il entendit son prénom. Ses sourcils se froncèrent et il baissa le regard face à lui. Il reconnut alors Aria Donnery, une jeune femme nouvelle en ville qu’il avait croisée sur la base militaire à son arrivée. Il ne retenu pas son sourcil gauche qui se leva aussitôt en la voyant. Il lui adressa un faible et rapide sourire en lui répondant alors :

« Bonjour. Comment vas-tu ? »

Il ramena alors ses bras contre son torse et les croisa en prenant appuie sur le sol.

« Tu n’es pas en cours ? »

Son ton était simple, sans curiosité, à vrai dire il en était presque détaché. Spencer ne connaissait pas vraiment la jeune blonde mais son attitude ne faisait pas vraiment bonne impression auprès de lui, il se trompait peut-être mais c’est pour l’instant il n’avait pas vraiment eut de discussion avec elle.

© Starseed

_________________

What...
What is left in me to love ? © ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas


❝ Je suis un new ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 20/04/2017
MESSAGES : 14
DESTINY POINTS : 105

ÂGE : 20
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Hétérosexuel(le)
YOUR LOVE : AVATAR : Alexis Ren
PRESENCE :
  • Très actif
  • Actif
BIPOLARITE : -
CREDITS : Tumblr
RP/LIENS



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aussi Détestable qu'Adorable Ft. Spencer Sam 22 Avr - 0:27

« Aussi Détestable qu'Adorable »
Feat : Spencer
Il est vrai que de ce qu'on peut voir en premier lieu de la jeune, n'a pas l'air très accueillante, aux yeux de tous, Aria est une garce superficielle et hautaine, qui ne voit que son apparence et sa réputation, ce qu'elle est et c'est totalement son caractère, elle ne le cache pas, et ne l'a jamais caché à personne, même son frère, sait combien elle peut être détestable quand elle s'y met. Elle n'est pas rose, elle est loin d'être la plus innocente de toute, loin de là, Aria est un véritable petit diable. Une main de fer, dans un gant de velours. C'est une petite princesse, et elle aime être traitée en conséquent. Mais son frère est loin d'être pur lui aussi, ils sont tout aussi détestable l'un que l'autre, un vrai duo inséparable et qui sait comment imposer le respect.

Mais personne ne la connais vraiment, et ici, elle n'a pas encore vraiment d'amis, disons qu'elle ne donne pas sa confiance facilement, elle côtoie certes les filles de la fraternité, mais elle ne leur fait pas encore vraiment confiance. Il lui faudra du temps, et puis elle veut aussi apprendre à connaitre, les filles d'ici. Il est vrai que le changement fût brutal. Elle n'avait rien connu d'autre que New-york, et les gens étaient bien différents d'ici et la jeune femme n'était absolument pas habituée à vivre dans ce genre de villes. New-york, et les Hamptons l'été, Aspen l'hiver, rien d'autre que cela. Déménager ici, lui a vraiment fait bizarre. Pourtant la ville est assez grande, et pleine de charme, mais elle ne reflète pas forcément, le luxe et la démesure de ce dont elle avait eu l'habitude. La jeune femme avait tout simplement, la folie des grandeurs, mais comment peut-il en être autrement, quand l'éducation reçue est telle ?

L'université dans laquelle la jeune femme était maintenant inscrite était malgré tout une université de renom, et avec un résultat aux examens, et à l'obtention des diplôme tout à fait à la hauteur de l'exigence des Donnery, tout devait être parfait, après tout, quand on à fréquenter l'excellence, pourquoi en changer ? Ce serait bête, et puis les parents se seraient probablement sentis bien plus qu'honteux d'envoyer leurs enfants dans une école pour délinquants ! Dans leur monde très prisé, les parents Donnery, étaient très fiers de leurs enfants, de véritables petites perles à leurs yeux, et pourtant ils savent tout des coups bas d'Aria, et des vérités lancées à tord et à travers d'Ashton. Mais il est bien connu que pour régner il faut diviser, alors les enfants peuvent faire ce qu'ils veulent, humilier et détruire qui ils veulent, s'il y a un objectif de règne derrière. Ici, personne ne connait vraiment les Donnery, mais il faut bien savoir qu'ils ne sont pas là pour faire partie du décor, ils ne se laisseront pas faire et surtout Aria.

En se baladant sur le campus, Aria ne pensait pas croiser, un des habitants de la base, peu sont ceux qui viennent sur le campus, hors des étudiants bien sûr. Sur ses lèvres rosées, la jeune femme abordait un sourire assez fin, mais suffisamment, pour ne pas paraître hostile, il ne faudrait pas qu'elle apparaisse comme une garce aux yeux des adultes de la base, si ses pauvres parents en entendaient de mauvais échos, ils s'offusqueraient sûrement, mais nierais en bloc, le caractère de cochon de leur fille adorée. Elle avait croiser ses bras, au dessus de sa cape en daim bleu marine, un cadeau de sa mère, pour se pardonner de sa semaine d'absence, une Burberry, une merveille dans la collection de la jeune femme.

- Bien, merci, et vous ?

Elle replace une mèche de cheveux blonde qui venait lui chatouiller le visage, et repousse ses cheveux vers l'arrière, finalement.

- Hem, non, les cours ne débute que cette après-midi pour moi. Que faites-vous de bon matin sur le campus ?

Demande la jeune femme, sur un ton jovial, assez pour être polie, et donner bonne impression, il ne faut pas avoir peur de paraître exemplaire, et c'est bien ce que compte faire la jeune femme, durant cette conversation avec Spencer.
014 © Lunay's invention

_________________
Tell me you love me
Love don't make sense, if you don't believe it can go on, and on. You're the only one, who can decide, who you will be, and who you can love. Don't be afraid, to believe. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas


❝ Je joue dans la cour des grands ! ❞


MY IDENTITYAPPARITION : 02/03/2016
MESSAGES : 169
DESTINY POINTS : 698

ÂGE : 29 ans.
EMPLOI : Docteur-psychologue et sociologue en Centre de désintoxication et Hôpital de Burlington.
ORIENTATION SEXUELLE :
  • Hétérosexuel(le)
AVATAR : Jared Padalecki.
PRESENCE :
  • Actif
CREDITS : bazzart & tumblr.
RP/LIENS



Voir le profil de l'utilisateur http://choose-your-destiny.forumactif.org/t1579-if-it-s-feel-good-taste-good-it-must-be-mine-spencer-hpks

MessageSujet: Re: Aussi Détestable qu'Adorable Ft. Spencer Jeu 27 Avr - 16:32

Should I like you ?
Aussi détestable qu'adorable.
Aria ✧ Spencer
Lorsqu’il était à l’université, Spencer était du genre… connard intelligent. Le campus connaissait le nom Hopkins, mais sur le plan militaire, surtout. La petite famille modèle qui avait un père haut gradé, et toute la ville voyait déjà les enfants suivre la lignée. En étant le premier, Spencer ne cessait d’entendre et de recevoir des conseils et sermons qu’il ne cherchait même pas. A chaque choix qu’il faisait, on lui demander confirmation au moins quatre fois. En entrant à l’université une fois à Burlington, son choix fût d’abord mal accueillit auprès des autres jeunes de la base et, contrairement aux attentes, son père l’encouragea.

Une fois sur le campus il fit peu à peu oublier à tout le monde l’épée de Damoclès militaire qui prônait au-dessus de sa tête. La médecine, la science, la psychologie, l’Humain… Tout ça le fascinait. Major de sa promo il avait tout eut brillamment, tout en enchaînant la vie étudiante à côté. Fêtes, beuveries, bizutages, fraternités… Tout avait été et resterait de bon souvenir.

Un remettant les pieds sur le campus il se revoyait sans peine avec son groupe d’amis de l’époque, se rendre d’un cours à l’autre, et programmer le week-end. Le fait d’avoir croiser la jeune blonde l’avait arraché à ses pensées et il revenait à la réalité : il ne faisait plus parti du campus.

Les bras croisé contre son torse, et le dos droit comme à son habitude, Spencer avait salué la jeune femme en lui adressant un sourire poli. Il se contenta de hocher la tête avant de lui répondre.

« Je vais bien. Merci. »

Le brun plissait légèrement les yeux en écoutant la réponse d’Aria, il adressa un bref regard au bâtiment principal, au bout des jardins, et aperçu la pendule. Il reporta son attention sur son interlocutrice :

« Je vois. Pour ma part, eh bien, je viens récupérer quelques dossiers sur lesquels je dois travailler. Rien de très passionnant. »

Spencer se montrait agréable et courtois. Son mètre quatre-vingt treize et sa carrure lui donnaient souvent une allure froide mais, dans ses bons jours, il n’y avait rien à craindre. Voulant se montré intéressé, il continua sur sa lancée.

« J’imagine que cela doit vous changer, l’université et, Burlington par la même occasion. »

Il ne pouvait s’en empêcher, il était comme ça. L’aîné Hopkins connaissait le nom Donnery, de réputation, et il n’avait pas peur d’aborder le sujet.
© Starseed

_________________

What...
What is left in me to love ? © ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas

Aussi Détestable qu'Adorable Ft. Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )
» Mafuyu Shiina, la petite collègienne adorable
» T'as toujours d'aussi beaux yeux ϟ Pabo
» Silsis => ma premiére image aussi...^^
» J'te déteste ! ... Moi aussi je t'aimerai toujours...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
University
 :: Bâtiment Principal :: 
Jardins
-